Oijen (Brabant-Septentrional)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oijen.

Oijen
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Commune Oss
Province Brabant-Septentrional
Code postal 5394
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 1 128 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 51° 49′ 15″ nord, 5° 29′ 57″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Brabant-Septentrional

Voir sur la carte administrative de la zone Brabant-Septentrional
City locator 14.svg
Oijen

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Oijen

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Oijen

Oijen est un village de la commune néerlandaise d'Oss dans la provincie du Brabant-Septentrional sur la rive gauche de la Meuse. Le 1er janvier 2007, Oijen compte 1128 habitants.

Oijen, l'arrivée du bac sur la Meuse

Le nom[modifier | modifier le code]

Ooi signifie près de l'eau, dans l'eau. Plusieurs villages dans un méandre, existant ou ancien, de la Meuse ont le fragment Ooi dans leur nom. Ainsi Oijen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Villa Oya est mentionné au XIe dans un acte Royal, confirmant que le domaine appartient en 1062 au chapitre des chanoines du Saint Servais à Maastricht; confirmation de cette propriété est donné dans un acte Papal en 1139. Oijen possédait à ce moment une église Saint Servais. Le premier propriétaire mentionné de Villa Oijen était Dirk van Meerheim, seigneur de Boxtel.

Le domaine et l'église sont vendus en 1361 à Marie de Brabant, la femme de Reinoud III, Duc de Gueldre. Elle frappait monnaie à Oijen et y avait un péage sur la Meuse. À sa mort en 1399, Oijen passe au Duché de Gueldre.

En 1511, la ville de Bois-le-Duc, devenu propriétaire, abat le premier château d'Oijen. Le château sera reconstruit et la Seigneurie Oijen connaitra plusieurs autres propriétaires. En 1836, un certain Smits, qui s'appelle ensuite Smits van Oyen, achète le château et les droits de la Seigneurie; il donne les terres à ferme et il fait abattre le château, ne gardant que les communs. Ceux-là ont été restaurés en 1984.

La paroisse[modifier | modifier le code]

Oijen, l'église catholique

Oijen formait avec Teeffelen une seule paroisse, mais chaque localité avait son propre église. Pendant la Guerre de Quatre-Vingts Ans, au moment de la Trêve de Douze Ans, 1609, le Duché de Gueldre avec Oijen passe aux États de Hollande et l'église d'Oijen devient temple protestant. Teeffelen au contraire, qui appartenait au comté de Megen, reste catholique et garde sa liberté de religion. Oijen a eu plus tard une grange-église, lieu d'asile pour les services catholiques officiellement défendues.

Oijen, le temple désaffecté

Le Rampjaar 1672 était aussi une année de désastres pour Oijen, puisque la rue y compris la maison des archives a brûlé. Les révolutionnaires français, occupant le pays, ont nationalisé en 1800 le temple, ancienne église. Les archives disparus, les catholiques n'ont pas pu prouver leurs droits et ce n'est qu'après des frictions violentes que les protestants ont redonné le bâtiment aux catholiques. Les protestants ont dû attendre jusqu'à 1810 les subventions pour un nouveau temple. Pour les catholiques on a construit en 1837. L'église actuelle date de 1968.

La commune[modifier | modifier le code]

Oijen est resté territoire français jusqu'à la fondation du Royaume des Pays-Bas. À ce moment, Oijen retourne de Gueldre à la province du Brabant-Septentrional, et forme avec le village de Teeffelen l'ancienne commune de Oijen en Teeffelen. En 1939, l'ancienne commune de Oijen en Teeffelen est, en même temps que l'ancienne commune de Lithoijen, annexée par la commune de Lith

Sources[modifier | modifier le code]

Oijen, le château