Oie d'Emden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oie d'Emden
Oie d'Emden en Tasmanie.
Oie d'Emden en Tasmanie.
Région d’origine
Région Frise, en particulier la ville d'Emden
Pays-Bas et Basse-Saxe
Caractéristiques
Poids Jars : 11–12 kg
Oie : 10–11 kg
Plumage blanc
Autre
Diffusion Angleterre, États-Unis, Australie
sous le nom"Embden Goose"
Ponte
Poids des œufs +/- 170 g

L'oie d'Emden, (Emder Gans ou Emdener Gans), connue aussi en Allemagne sous le nom de Schwanengans (oie-cygne) est la plus ancienne et la plus grosse race d'oie domestique allemande.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'impression générale de la plus lourde des oies domestiques allemandes est harmonieuse, car toutes les transitions coulent l'une dans l'autre grâce à son cou exceptionnellement long - qui explique d'ailleurs cette dénomination élégante d'oie cygne ainsi que sa diffusion mondiale. Le succès de cette race d'Allemagne septentrionale se mesure au mieux par son nom anglo-américain, importé en même temps que l'oie dans le « Nouveau Monde » : Embden goose.

Après des décennies de sélection, la couvaison n'est plus aussi bonne, ce qui est compensé de nos jours par des couveuses. On observe cependant de manière isolée des oies d'Emden passer en couvaison après la pondaison. Elles sont alors très attentives à leur progéniture.

Historique[modifier | modifier le code]

L'élevage de l'oie d'Emden est documenté depuis le XIIIe siècle. L'origine de toutes les oies domestiques est l'Oie cendrée. Une des étapes décisives vers la caractérisation de la race a été la grande oie fermière élevée en Frise néerlandaise et en Frise orientaleEmden) ainsi qu'à Brème. En Allemagne, même si l'adjectif utilisé pour Emden dans le nom de la race est Emder, la dénomination Emdener Gans est entre-temps fort répandue chez les éleveurs.

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'oie d'Emden est une oie de prairie exceptionnelle. Sans complément aucun, uniquement en prairie, son poids la première année atteint de manière impressionnante 8 à 10 kg. C'est d'ailleurs ainsi qu'on l'élevait auparavant dans toute ferme de sa région d'extension. Aujourd'hui cette race domestique est menacée d'extinction ; on dénombrait en 1997 435 oies de pure race dans 44 élevages.

Ses caractéristiques sont cependant ancrées dans de nombreuses races hybrides élevées dans le monde entier.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Horst Schmidt: Groß- und Wassergeflügel. 2. Auflage. Ulmer Verlag, Stuttgart 1996, (ISBN 3-8001-7315-8).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :