Oh du lieber Augustin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

"Ach! du lieber Augustin"[1]. Play

Oh du lieber Augustin (Oh toi cher Augustin) est une chanson viennoise composée par Marx Augustin en 1679.

À cette époque, Vienne était frappée par la peste bubonique[2] et Augustin était un chanteur de ballades et un joueur de cornemuse qui parcourait Vienne pour divertir sa population. Les Viennois appréciaient Augustin pour son humour dans ce moment difficile, le surnommant « cher Augustin ». Mais un jour, rentrant chez lui alors qu'il était ivre, il tomba dans le caniveau et s'endormit. Il fut pris pour un mort par les fossoyeurs qui patrouillaient, et il fut mis dans une fosse commune en même temps que son instrument, qu'on croyait infesté. Et quand il se réveilla, Augustin fut incapable de s'extraire de cette fosse commune. Il se mit à jouer de la cornemuse, car il voulait mourir de la même façon qu'il avait vécu. Les Viennois, qui l'entendirent, le sauvèrent et Augustin ne fut pas infecté. Il devint un symbole d'espoir pour les Viennois.

Cette histoire survit dans la chanson Oh du lieber Augustin, qui est encore très populaire en Autriche. Sa mélodie est presque identique à celle de Did You Ever See a Lassie? (en), mais elle est plus longue et plus mélancolique.

Fichier audio
O, du lieber Augustin
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Texte de la chanson[modifier | modifier le code]

O, du lieber Augustin,
Augustin, Augustin,
O, du lieber Augustin,
Alles ist hin.
Geld ist weg, Mensch ist weg,
Alles hin, Augustin.
O, du lieber Augustin,
Alles ist hin.
Rock ist weg, Stock ist weg,
Augustin liegt im Dreck,
O, du lieber Augustin,
Alles ist hin.
Und selbst das reiche Wien,
Hin ist's wie Augustin;
Weint mit mir im gleichen Sinn,
Alles ist hin!
Jeder Tag war ein Fest,
Und was jetzt? Pest, die Pest!
Nur ein groß' Leichenfest,
Das ist der Rest.
Augustin, Augustin,
Leg' nur ins Grab dich hin!
O, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

Marx Augustin (1679)

Deuxième version[modifier | modifier le code]

Oh du lieber Augustin
S' Geld ist hin, d' Freud ist hin,
Oh du lieber Augustin,
Alles ist hin!

Ach und selbst das reiche Wien
Arm jetzt wie Augustin
Seufzt mit mir in gleichem Sinn
Alles ist hin!

Jeden Tag war sonst ein Fest,
Und was jetzt? Pest, die Pest!
Nur ein großes Leichennest,
Das ist der Rest!

Oh du lieber Augustin,
Leg nur ins Grab dich hin,
Ach du mein liebes Wien
Alles ist hin!

Troisième version[modifier | modifier le code]

Refrain :
Ach, du lieber Augustin,
Augustin, Augustin,
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

1. Geld ist hin, Mädl ist hin,
Alles ist hin, Augustin!
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

Refrain

2. Rock ist weg, Stock ist weg,
Augustin liegt im Dreck.
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

Refrain

3. Und selbst das reiche Wien,
Hin ist's wie Augustin;
Weint mit mir im gleichen Sinn,
Alles ist hin!

Refrain

4. Jeder Tag war ein Fest,
Jetzt haben wir die Pest!
Nur ein großes Leichenfest,
Das ist der Rest.

Refrain

5. Augustin, Augustin,
Leg' nur ins Grab dich hin!
Ach, du lieber Augustin,
Alles ist hin!

Utilisation dans d'autres œuvres musicales[modifier | modifier le code]

Paul Wranitzky, Johann Nepomuk Hummel et Arnold Schönberg (dans son Quatuor à cordes) l'utilisèrent.

Utilisation dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Copland, Aaron & Slatkin, Leonard (2011). What to Listen for in Music. (ISBN 978-0-451-53176-6).
  2. Voir Grande peste de Vienne
  3. « The Lore of Victory: JHU Lacrosse Quiz », Johns Hopkins University, Johns Hopkins Magazine (consulté le 4 juin 2009)
  4. « Ach Du Lieber Augustine », Kristinhall.org, (consulté le 15 février 2013)