Offwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Offwiller
Offwiller
Vue d'Offwiller depuis les champs.
Blason de Offwiller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Niederbronn-les-Bains
Maire
Mandat
Patrice Hilt
2020-2026
Code postal 67340
Code commune 67358
Démographie
Gentilé Offwillerois(es) [1]
Population
municipale
802 hab. (2019 en diminution de 1,72 % par rapport à 2013)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 39″ nord, 7° 32′ 38″ est
Altitude Min. 182 m
Max. 421 m
Superficie 15,92 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Reichshoffen
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Offwiller
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Offwiller
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Offwiller
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Offwiller
Liens
Site web https://www.offwiller.fr/

Offwiller est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est à 6,5 km de Oberbronn[2], 8,6 de Lichtenberg et 10,2 de Niederbronn-les-Bains.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du parc naturel régional des Vosges du Nord.

Carte géologique

Proportions des types de couverture de la commune en 2012[3] :

  • Forêts : 58,4 %,
  • Prairies : 19,9 %,
  • Terres arables : 15,9 %,
  • Cultures permanentes : 3;7 %,
  • Zones urbanisées : 2,6 %,
  • Zones agricoles hétérogènes : < 0,5 %.
Panorama du village.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone de sismicité modérée[4].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau traversant la commune[5] :

  • La Zinsel du Nord,
  • Ruisseaux le Seelbach, le Rothbach, de Bruderthal, le Viedelmatt[6].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[7].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

  • D28 vers Rothbach, Ingwiller, Oberbronn, Niederbronn-les-Bains[8],
  • D41 vers Baerenthal,
  • D242 vers Gumbrechtshoffen, Gundershoffen.
  • Autoroute A4.
  • Autoroute A340.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

SNCF[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Offwiller est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[9],[10],[11]. La commune est en outre hors attraction des villes[12],[13].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (58,4 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (58,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (58,4 %), prairies (19,6 %), terres arables (15,3 %), cultures permanentes (3,7 %), zones urbanisées (2,9 %), zones agricoles hétérogènes (0,1 %)[14].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[15].

Commune bénéficiant du plan local d'urbanisme intercommunal de Niederbronn-les-Bains[16].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est une possession du duc de Lorraine, puis de l'évêque de Strasbourg, inféodé aux Lichtenberg et à leurs successeurs, du XIVe siècle jusqu'à la Révolution.

Le village est le siège d'une commanderie des chevaliers teutoniques de Dahn, fondée au XIIIe siècle et sécularisée au XVIIe siècle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Offweiller (1793), Offwiler (1801)[17].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason d'Offwiller

Les armes d'Offwiller se blasonnent ainsi :
« D'argent au rameau de chêne de sinople senestré d'une serpe contournée d'azur, emmanchée de gueules. »[18],[19].


Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté de communes du Pays de Niederbronn-les-Bains.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
décembre 1919 mai 1953 Georges Glasser    
mai 1953 mars 1965 Georges Cronimus    
mars 1965 septembre 1986 Frédéric Zill    
septembre 1986 juin 1995 Albert Caspar    
juin 1995 mars 2008 Pierre Diffine    
mars 2008 En cours
(au 31 mai 2020)
Patrice Hilt[20],[21]
Réélu pour le mandat 2020-2026
   

Budget et fiscalité 2020[modifier | modifier le code]

Mairie.

En 2020, le budget de la commune était constitué ainsi[22] :

  • total des produits de fonctionnement : 681 000 , soit 838  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 578 000 , soit 710  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 418 000 , soit 514  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 107 000 , soit 131  par habitant ;
  • endettement : 609 000 , soit 749  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 16,41 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,55 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 52,65 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2019 : médiane en 2019 du revenu disponible, par unité de consommation : 22 600 [23].

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Élevage d'ovins et de caprins.
  • Culture et élevage associés.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Restaurant.

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Boulangerie-pâtisserie.
  • Commerces et services de proximité à Gundershoffen, Ingwiller, Oberbronn[24].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[25]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[26].

En 2019, la commune comptait 802 habitants[Note 2], en diminution de 1,72 % par rapport à 2013 (Bas-Rhin : +2,76 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7596058579109159439741 0091 055
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
926950972920891904885884897
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
869891868807830820816731805
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
900933926897882852826821817
2015 2019 - - - - - - -
811802-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[28] :

  • École maternelle et primaire
  • Collèges à Ingwiller, Niederbronn-les-Bains, Reichshoffen, Bouxwiller,
  • Lycées à Bouxwiller, Éguelshardt, Bitche.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[29] :

  • Médecins à Offwiller, Zinswiller, Niederbronn-les-Bains,
  • Pharmacies à Oberbronn, Niederbronn-les-Bains, Ingwiller,
  • Hôpitaux à Niederbronn-les-Bains, Ingwiller, Goersdorf.
Église protestante (XIXe siècle).

Cultes[modifier | modifier le code]

En 1807, les confessions religieuses principales sont :

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ruines de l'église "Frauenkirch".
  • On sait peu de choses de l'église dite Frauenkirch (Notre-Dame)[32] qui, d'après certains auteurs, serait une église conventuelle. Elle aurait été construite au XIVe siècle ou au XVe siècle et elle est citée pour la première fois en 1450. On sait qu'en 1507 elle est en mauvais état, et qu'en 1760 elle est abandonnée.
  • La Réforme est introduite dans le village en 1560. On ne sait rien des bâtiments de culte, qui sont détruits durant la guerre de Trente Ans. Une inscription en allemand au-dessus de la porte d'entrée nous donne les dates de construction du temple actuel : les travaux commencèrent en juin 1824 et l'édifice terminé est inauguré en décembre 1826. Une rénovation intérieure a lieu en octobre 1908. La reconstruction de l'église, sinistrée lors des conflits de 1945, dure de 1955 à 1957. La flèche culmine à 42 mètres du sol et le jeu de cloches fait partie des plus beaux d'Alsace[33].
Orgue en tribune de Stiehr et Mockers, facteurs d'orgues[34], restauré et transformé en 1931 par Schwenkedel. En 2009 un orgue neuf a été installé par les facteurs d'orgue Guerrier/Bucher.
Cloche de 1730 d'Edel Matthieu (fondeur de cloches)[35].
Installation de nouvelles cloches en 1977 et 1986[36].
  • Une synagogue existait au XVIIIe siècle[37],[38].
  • Monument aux morts[39] : Conflits commémorés : Guerres de 1914-1918 - 1939-1945.
  • La maison du village d'Offwiller est un musée d'arts et traditions populaires. Il restitue le cadre de vie d'un petit paysan des Vosges du Nord au XIXe siècle. Outils et ustensiles domestiques, agricoles et artisanaux sont présentés dans une maison datant de 1782.
  • Lavoir[40].
  • Mairie[41].
  • Bornes en grès posées aux XVIIe et XVIIIe siècles afin de délimiter la forêt[42].

Événements et fêtes à Offwiller[modifier | modifier le code]

  • Le dernier week-end d'octobre, ou le premier week-end de novembre : messti du village.
  • Schieweschlawe (lancement de disques enflammés ; le dimanche qui suit le mardi gras.

Culture[modifier | modifier le code]

Une coutume qui persiste encore de nos jours : le « Schieweschlawe », lancer de disques enflammés le dimanche après Mardi-Gras.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Philippe Schimper, botaniste et paléontologue français, né le 12 décembre 1808 à Dossenheim-sur-Zinsel et mort le 20 mars 1880 à Strasbourg. Fils de pasteur, il passe son enfance à Offwiller où son père officie.
  • Patrice Hilt, maire, maître de conférences en droit privé et sciences criminelles à la Faculté de Droit, de Sciences Politiques et de Gestion de Strasbourg.
Ouvrages collectifs : Le couple et la Convention européenne des droits de l'homme Frédérique Granet et Patrice Hilt, Presses universitaires d'Aix-Marseille (PUAM), 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le nom des habitants du 67 - Bas-Rhin - Habitants », sur habitants.fr (consulté le ).
  2. Itinéraires
  3. Sources SIGES
  4. Fiche communale d’informations sur les risques naturels, miniers et technologiques
  5. Système d’information pour la gestion de l’Aquifère rhénan (SIGES Aquifère Rhénan
  6. Hydrographie
  7. Table climatique
  8. Itinéraires
  9. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  11. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  15. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  16. PLUi
  17. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le ).
  19. Bernard Schmitt, « Les armoiries du canton de Niederbronn-les-Bains », sur http://reichshoffen.free.fr (consulté le ).
  20. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  21. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  22. Les comptes de la commune
  23. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  24. Commerces et services
  25. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  26. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  28. Établissements d'enseignements
  29. Professionnels et établissements de santé
  30. Paroisse protestante
  31. Communauté de paroisses Les prairies de la Zorn
  32. Notice no IA67005333, base Mérimée, ministère français de la Culture Eglise dite Frauenkirch
  33. « Temple », notice no IA67005299, base Mérimée, ministère français de la Culture
  34. Notice no IM67009054, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue (grand orgue)
  35. « Cloche. 042 rue de la Libération, ferme, actuellement musée », notice no IM67009056, base Palissy, ministère français de la Culture
  36. La Paroisse d'Offwiller
  37. Histoire des 16 synagogues dans le canton de Reichshoffen 13) La synagogue de Offwiller]
  38. Ancienne synagogue
  39. Monument aux morts
  40. Notice no IA67005332, base Mérimée, ministère français de la Culture Lavoir rue des Tilleuls
  41. Notice no IA67005300, base Mérimée, ministère français de la Culture Mairie rue de la Libération
  42. Le journal communal d'Offwiller, hiver 2009, n°22, P. 20

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/