Office of Oceanic and Atmospheric Research

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Office of Oceanic and Atmospheric Research
Juridiction Gouvernement des États-Unis
Siège Silver Spring (Maryland)
Coordonnées 38° 59′ 30″ N, 77° 01′ 48″ O
Agence mère National Oceanic and Atmospheric Administration
Site web http://research.noaa.gov/
Géolocalisation du siège

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Office of Oceanic and Atmospheric Research

L’Office of Oceanic and Atmospheric Research (OAR) est une des composantes du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis qui s'occupe de la recherche atmosphèrique et l'océanique. Il possède ses propres centres de recherches, en plus de collaborer avec les centres de recherche universitaires et privés, pour la meilleure compréhension des phénomènes parmi lesquels il y a les tornades, les cyclone tropicaux, le climat et ses changements, les éruptions solaire, la couche d'ozone, la dispersion des polluants, l'évolution des courants marins comme El Niño/La Niña et leur impact sur les pêcheries, les écosystèmes. Plus généralement ce département de la NOAA travail sur les problématiques de l'Océanographie physique et de la météorologie.

Mission[modifier | modifier le code]

Travaillant sur les grands thèmes du climat, de l'atmosphère et des océans, les scientifiques de la NOAA étudient les profondeurs de l'océan et les plus hautes sphères de l’atmosphère terrestre. La mission de l'OAR comprend le développement à l'interne et à l'externe d'expertise pour[1] :

  • Mener des expériences pour comprendre les processus naturels (physiques, géochimiques, écologique) ;
  • Construire des modèles de prévision du temps, du climat, de l'énergie solaire, de l'océan et des prévisions côtières ;
  • Développer et déployer de nouvelles technologies d'observation afin de fournir des données à l'appui de modèles prédictifs et de documenter la variabilité naturelle ;
  • Développer de nouveaux outils d'analyse et de prévision pour améliorer les services météorologiques et les préavis aux avertissements en cas de catastrophes naturelles ;
  • Utiliser les nouvelles technologies de l'information afin de partager ces informations avec d'autres scientifiques fédéraux et universitaires ;
  • Préparer des évaluations scientifiques et des produits informatifs pour améliorer l'éducation du public et guider l'action gouvernementale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bureau pour la recherche océanique et atmosphérique (OAR) est l'organe principal de recherche de la NOAA. Ses origines remontent à plus de 200 ans avec la création de la United States Survey of the Coast en 1807 par le président Thomas Jefferson, devenue avec le temps la U.S. National Geodetic Survey (USNGS) et intégré à la NOAA en 1970[2].

La vocation scientifique de la Survey of the Coast commence par le bureau de recherche sur les Grands Lacs aux États-Unis (U.S Lake Survey) en 1841 pour effectuer des recherches hydrographique : comprendre les débits d'eau et développer des techniques de prévision pour prédire le niveau des eaux et leurs effets sur les rives. Il s'agit du premier organise de recherche scientifiques du gouvernement des États-Unis et débouchera sur plusieurs centres de recherche sur les lacs et les océans[2].

De son côté, le US Weather Bureau (aujourd'hui National Weather Service de la NOAA) crée la section de recherche Special Projects Branch en 1947[2]. Elle fondera plusieurs centres de recherche en sciences de l'atmosphère, dont le Severe Storms Project en 1955, ainsi que des centres conjoints avec les universités.

Tous ces programmes seront regroupés dans l'OAR en 1977[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

La recherche et les produits sont développés en partenariat avec les universités et d'autres organismes fédéraux. Ils sont examinés par des pairs et largement diffusé. L'OAR coordonne le travail des chercheurs dans :

  • 14 laboratoires en partenariat avec les universités[4] :
  • Un bureau des programmes mondiaux ;
  • Un service des observations et services climatologiques ;
  • Un bureau des conditions météorologiques et de la qualité de l'air ;
  • Un bureau de recherche sur l'Arctique ;
  • Un bureau de l'exploration océanique ;
  • Un programme national de recherche sous-marine comportant six centres de recherche ;
  • Un programme national de bourse pour la recherche océanique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) OAR, « What we do », NOAA (consulté le 10 décembre 2015).
  2. a, b, c et d (en) OAR, « Our History », NOAA (consulté le 10 décembre 2015).
  3. (en) OAR, « NOAA Research Laboratories », NOAA (consulté le 10 décembre 2015).
  4. (en) OAR, « Cooperative Institutes », NOAA (consulté le 10 décembre 2015).