Office fédéral de l'aviation civile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Office fédéral de l'aviation civile
Office fédéral de l'aviation civile
Bâtiment des offices fédéraux de l'aviation civile, des routes et de l'énergie
Bâtiment des offices fédéraux de l'aviation civile, des routes et de l'énergie

Création 1920
Affiliation Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
Siège Ittigen
Coordonnées 46° 58′ 31″ N, 7° 28′ 27″ E
Ministre responsable Doris Leuthard (conseillère fédérale)
Site web www.bazl.admin.ch

L'Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), appelé en allemand Bundesamt für Zivilluftfahrt, est un office fédéral suisse, dépendant du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication et chargé de la politique aéronautique et de surveillance de l'aviation civile nationale.

L'OFAC est compétent dans cinq domaines différents, à savoir la politique aéronautique, les infrastructures (aéroports et aérodrome), les opérations aériennes, le personnel aéronautique et enfin le matériel volant. En plus de cela, l'OFAC prend en charge les contacts internationaux de la Suisse dans le domaine de l'aviation, tels que les services aériens. L'OFAC publie également des permis pour les expéditions dangereuses du fret aérien, cela concerne principalement les substances chimiques dangereuses telles que des munitions, ainsi que du fret biologique ou radioactif. Ces autorisations doivent être communiquées à la Force aérienne qui surveille alors le vol correspondant dans l'espace aérien suisse avec le système FLORAKO. L'OFAC est également le point focal pour les ambassades des autres pays, s'ils veulent utiliser l'espace aérien suisse avec un aéronef d'État.

Dirigé en 2010 par Peter Muller, l'office à ses bureaux à Ittigen, dans le canton de Berne.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En 2008, l'office a répertorié 1 900 avions, 307 hélicoptères, 246 motoplaneurs, 875 planeurs, 427 ballons libres et 10 dirigeables immatriculés en Suisse[1].

Aéronefs de l'OFAC[modifier | modifier le code]

L'OFAC opère ses appareils depuis l'aéroport international de Berne[2].

Service suisse d'enquête de sécurité

Le SESE opère ses hélicoptères depuis son siège à l'Aérodrome militaire de Payerne.

Anciens aéronefs[modifier | modifier le code]

HB-KEZ aéronef de l'OFAC
HB-XQE Agusta A109E à Berne-Belp en 2002

Autres avions civils propriétés de la Confédération[modifier | modifier le code]

  • HB-EHJ Fiesler Fi 156 C-3 TROP (s/n 8063/ 1943), Office central du matériel historique de l‘armée (OCMHA/ZSHAM), immatriculé le 18 novembre 2016. Appareil interné lors de la Seconde Guerre mondiale, puis utilisé par les Troupes d'Aviation.
  • HB-UTX Bücker Bü 131 APM Jungmann (ex A-46 (29.04.1955), s/n 58/ 1939), Office central du matériel historique de l‘armée (OCMHA/ZSHAM), immatriculé le 11 décembre 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Aviation civile suisse - 2. Aéronefs (extraits) », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 22 janvier 2010)
  2. Registre matricule des aéronefs, Office fédéral de l'aviation civile (OFAC)
  3. S/N 338, pc-6.com.

Lien externe[modifier | modifier le code]