Ofer Cassif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ofer Cassif
עופר כסיף
Illustration.
Fonctions
Député à la Knesset
En fonction depuis le
(3 ans, 3 mois et 19 jours)
Élection 9 avril 2019
Réélection 17 septembre 2019
2 mars 2020
23 mars 2021
Législature 21e, 22e, 23e et 24e
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Rishon LeZion (Israël)
Nationalité Israélienne
Parti politique Liste unifiée (Hadash)
Diplômé de London School of Economics
Université Columbia

Ofer Cassif (hébreu : עופר כסיף, né le 25 décembre 1964) [1] est un universitaire et homme politique israélien. Membre de la Knesset, il représente le parti Hadash sur la liste unifiée, dont il est le seul député juif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ofer Cassif nait à Rishon LeZion, le 25 décembre 1964. Il fréquente l'école primaire de Shalmon et le gymnasium Reali[1]. Grandissant dans une famille soutenant le Mapai, il rejoint le groupe de jeunes du Camp de gauche d'Israël à l'âge de 16 ans[2]. Pendant son service militaire dans les Forces de défense israéliennes, il sert dans la brigade de parachutistes Nahal . Il étudie ensuite la philosophie à l'Université hébraïque de Jérusalem. Il obtient un doctorat en philosophie politique à la London School of Economics avant de faire un stage postdoctoral à l'Université Columbia. Il devient maître de conférences en sciences politiques à l'Université de Tel Aviv et au Sapir Academic College.

Intégrant la sphère politique, il travaille comme secrétaire parlementaire du député Hadash Meir Vilner[2]. Avant les élections à la Knesset d'avril 2019, il se classe cinquième sur la liste conjointe Hadash- Ta'al[3]. En mars 2019, la Commission Électorale Centrale lui interdit de se présenter aux élections, en raison de déclarations jugées provocantes[4]. C'est alors la première exclusion individuelle en politique en Israël. Cependant, la Cour suprême annule cette décision[5]. L'alliance remportant six sièges, il devient député à la Knesset.

En avril 2021, venu participer à une manifestation contre l'expansion d'une colonie israélienne dans un quartier palestinien de Jérusalem, il est violemment frappé par des policiers israéliens et doit être hospitalisé[6]. En réaction à ces faits, le journaliste Gideon Levy lui consacre un article d'opinion dans Haaretz, dans lequel il le qualifie d'antisioniste. Ainsi, d'après l'article, la position de Cassif, considérée comme "inadmissible" en Israël (chose que l'auteur remet en question), dérange à la fois la droite et la gauche israéliennes[7].

Il s'oppose à la destruction des villages bédouins dans les territoires palestiniens occupés et participe à des manifestations de protestation[8]. En mai 2022, en dépit de son statut de député, il se voit interdire par la police l'accès à Masafer Yatta, subit un interrogatoire et est menacé de mort par un policier[8].

Ofer Cassif est marié et a un fils. Il vit à Rehovot.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]