Oemleria cerasiformis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oemleria • Oemléria faux-prunier

Oemleria cerasiformis
Description de cette image, également commentée ci-après
Fruits.
Classification selon GRIN
Règne Plantae
Famille Rosaceae
Sous-famille Amygdaloideae
Tribu Exochordeae

Genre

Oemleria
Rchb., 1841

Espèce

Oemleria cerasiformis
(Torr. & A.Gray) J.W.Landon, 1975

Statut de conservation UICN

(LC)
LC : Préoccupation mineure

Oemleria cerasiformis, l’Oemléria faux-prunier, est une espèce de plantes à fleurs de la famille des Rosaceae, la seule espèce du genre Oemleria. C'est un arbuste à feuilles caduques originaire de l'Ouest de l'Amérique du Nord, poussant dans les zones forestières humides et relativement sèches, sur les berges de cours d'eau, les pentes, les coteaux, les canyons rocheux, parmi les broussailles côtières et au bord des routes[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom générique, Oemleria, rend hommage à Augustus Gottlieb Oemler (1774-1852), pharmacien et naturaliste germano-américain. L'épithète spécifique cerasiformis signifie « en forme de cerise », en référence aux petits fruits ressemblant à des prunes ou des cerises[1].

Biologie[modifier | modifier le code]

Fleurs.
Feuilles.

L'arbuste est réputé pour sa floraison hivernale tardive, étant le premier arbuste indigène à feuilles caduques du Nord-Ouest du Pacifique à fleurir. Ses fleurs blanc verdâtre ont un parfum d'amande et apparaissent en grappes tombantes. Les fleurs s'épanouissent généralement à la fin février et en mars. Elles sont suivies par des fruits dénoyautés, de la taille d'une olive et de la forme d'une petite prune, qui émergent verts, prennent une couleur saumon en mûrissant, et deviennent finalement noir-pourpre au début de l'été (fin juin). Les oiseaux et certains mammifères tels que les écureuils, les renards, les coyotes, les ratons laveurs, les mouffettes, les cerfs, les ours, etc. aiment ce fruit. Les fruits, amers jusqu'à maturité complète, sont comestibles pour les humains[1], mais contiennent de petites quantités de cyanure d'hydrogène et doivent donc être mangés en petites quantités. Les tiges sont érigées en plein soleil mais arquées à mi-ombre. La couleur jaune automnale des feuilles apparaît à la fin août[1].

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce a été initialement classée dans le genre Nuttallia sous le basionyme Nuttallia cerasiformis, par les botanistes états-uniens John Torrey et Asa Gray, en 1839. Elle est déplacée dans le genre Oemleria par John Waddell Landon, en 1975, sous le nom correct Oemleria cerasiformis. Edward Lee Greene a décrit plusieurs espèces du genre Osmaronia, mais désormais toutes comprises dans le genre monospécifique Oemleria[2].

Ce taxon porte en français le nom normalisé « Oemléria faux-prunier »[2],[3].

Oemleria cerasiformis a pour synonymes[2] :

  • Exochorda davidiana Baill.
  • Nuttallia cerasiformis Torr. & A.Gray
  • Nuttallia cerasiformis Torrey & Gray ex Hooker & Arnott
  • Nuttallia davidiana (Baill.) Baill.
  • Osmaronia bracteosa Greene
  • Osmaronia cerasiformis (Torr. & A.Gray) Greene
  • Osmaronia cerasiformis var. lancifolia Greene
  • Osmaronia cerasiformis var. nigra Greene
  • Osmaronia demissa Greene
  • Osmaronia laurina Greene
  • Osmaronia obtusa Greene
  • Osmaronia padiformis Greene

Les deux genres suivants sont synonymes de Oemleria[2] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Genre Oemleria[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Espèce Oemleria cerasiformis[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :