Odile Massé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Massé.
Odile Massé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Odile Massé, née le à Marseille, est une actrice, écrivaine et poétesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de philosophie, Odile Massé devient comédienne. Depuis sa création en 1972, elle fait partie de la compagnie « 4 LITRES 12 », dirigée par Michel Massé[1], et qui a reçu le grand prix de l'Humour noir 1993 pour l'ensemble de son travail[2].

Odile Massé fait son entrée en littérature dans les années 1980 et a obtient, en 1998, le grand prix de l'Humour noir pour Tribu, publié au Mercure de France.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Littérature

  • 1986 : Alma Mater, Æncrages & Co
  • 1991 : Vingt et un cannibales, Æncrages & Co
  • 1992 : La Femme poussière, Manya
  • 1992 : La Guerre de cent ans première semaine, théâtre, Presses universitaires de Nancy
  • 1993 : L'Homme qui dort, illustrations de Julius Baltazar, Æncrages & Co
  • 1997 : Tribu, Mercure de France
  • 1998 : L'Eau du bain, L'Estocade, verbes & entailles
  • 2002 : La Vie des ogres, Mercure de France
  • 2004 : Manger la terre, Mercure de France
  • 2005 : Ça le désordre, théâtre, avec Michel Massé, éditions de l'Amandier
  • 2006 : La Traversée des villes, illustrations de Franck Hommage, Arbre vengeur
  • 2008 : Jusqu'au bout, illustrations de Julius Baltazar, La Dragonne
  • 2010 : La Compagnie des bêtes, tome 1, illustrations d'Olivier O. Olivier, La Pierre d'Alun
  • 2011 : La Compagnie des bêtes, tome 2, illustrations de Vladimir Velickovic, La Pierre d'Alun
  • 2016 : Sortir du trou, dessins de Jean-Claude Terrier, L'Atelier contemporain
  • 2018 : L'Envol du guetteur, dessins de Christine Sefolosha, L'Atelier contemporain
  • 2018 : La Nue du fond, dessins de Maike Freess, L'Atelier contemporain

Théâtre

Cinéma

  • 1982 : Vidéamour de Sylvain Resling
  • 1987 : Imbuvable mais frais de E. Houzelot et Ph. Thomine
  • 1988 : Quatre litres blues de Michel Massé
  • 1992 : Express de Sylvain Resling
  • 1992 : Histoire de ma douleur de Marie-Sophie Colas
  • 2010 : Inong Bale, la légende des femmes guérilleros, documentaire de Marie-Sophie Colas (voix)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]