Odette Casadesus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casadesus.
image illustrant  une femme de lettres image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Odette Casadesus
Description de l'image Odette Casadesus web.jpg.
Naissance
Paris
Décès
Paris
Activité principale
poètesse

Odette Casadesus est une poétesse française, née le à Paris où elle est morte le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Jules-Raphaël Casadesus et de Yvonne Lataix, elle fait des études supérieures de lettres. Elle commence très jeune sa carrière de poétesse.

Admise à l'âge de dix-sept ans à la S.A.C.E.M. comme parolière sur concours (sujet imposé : « Un air de famille »), elle écrit de nombreux textes qui seront mis en musique par son grand-père Francis Casadesus, Marc Berthomieu, Camille Sauvage, Joëguy et Jacques Dalfort.

Elle est en outre secrétaire générale et administratrice des éditions Chateaubriand puis journaliste à La Femme et la Vie.

L'écrivain Jean Aubert est à l'origine du prix Flammes vives qui lui est décerné en 1952 pour sa plaquette Almicantarat. Paul Fort écrit une préface élogieuse pour son recueil de poèmes Astragales en 1953. Le peintre Yves Brayer illustre d'une lithographie originale A Cappella en 1968.

Le comédien Jean-Claude Pascal consacre à son œuvre poétique plusieurs émissions radiophoniques sur Europe 1 et Radio Luxembourg.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix du plus beau poème d'amour
  • Prix Flammes Vives
  • Prix Jean-Christophe de la Société des Poètes Français
  • Prix Jacques Normand de la Société des Gens de Lettres
  • Prix Capdevielle de l'Académie française

Lien externe[modifier | modifier le code]