Octopus (yacht)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Octopus
Image illustrative de l’article Octopus (yacht)
L’Octopus dans la baie de Beaulieu en Méditerranée le 13 mai 2005.
Type Yacht de luxe
Histoire
Chantier naval Lürssen & HDW
Lancement 2003
Statut En service
Équipage
Équipage 57
Caractéristiques techniques
Longueur 126,18 m hors-tout
Maître-bau 18 m
Tirant d'eau 5,85 m
Déplacement 8 850 t
Tonnage 9 932 t
Propulsion 8 moteursdiesel
Puissance 19.200 cv
Vitesse 20 nœuds
Caractéristiques commerciales
Passagers 26
Carrière
Propriétaire Paul Allen
Armateur Jody Allen
Pavillon Drapeau des îles Caïmans Îles Caïmans
Indicatif ZCIS
IMO 1007213
Coût 254 millions $

L’Octopus est un méga yacht de luxe construit en 2003. Il a été commandé par le milliardaire américain Paul Allen (cofondateur de Microsoft).

Avec 126 mètres de long, il constitue l'un des plus grands yachts privés du monde. Lors de son lancement, il était le huitième plus grand yacht au monde, et le second non possédé par un chef d'État ou un pays.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L’Octopus à Venise devant San Marco le 30 août 2006.

Il peut accueillir trois hélicoptères sur le pont (un à l'avant et deux à l'arrière) et sa plus grande annexe (l'une des sept qui se trouvent à bord) est située sous le pont arrière, dans un garage de 36 mètres de long, et mesure 18 mètres de large. Celle-ci est construite par le spécialiste des annexes pour yacht de luxe, Vikal.

Le yacht dispose d'un sous-marin de poche (dans le garage de 36 mètres) à bord. Il possède un système de contrôle sous-marin pour voir les fonds marins. Deux ouvertures sur chaque bord, à hauteur de la ligne de flottaison, offrent des ponts amovibles pour des motomarines, une piscine et aussi un terrain de basket-ball.

L’Octopus a été dessiné par Espen Øino Naval Architects et construit aux chantiers navals allemands Lürssen de Brême et HDW de Kiel. Sa coque est en métal.

Paul Allen a possédé trois autres yachts : le Tatoosh (90 m), le Méduse (67 m) et le Charade (47 m).

Voyages[modifier | modifier le code]

L’Octopus dans le port de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique le 17 mai 2008.

L’Octopus a été, durant l'année 2008, en réfection aux chantiers de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Lors de l'été 2009, on pouvait le voir à Antibes, au quai des Milliardaires. Le , il était visible dans le Geirangerfjord en Norvège. Le , il a été aperçu sur la Costa Esmeralda en Sardaigne et le il a été vu au large de l'île d'Hydra en Grèce. Début , il était aux Maldives (près de Bandos Island Resort) et du côté de Madagascar. Le , il était en escale à Papeete en Polynésie Française. En date du , il passa en face de la ville de Québec en direction de Montréal, Québec. Le , il est vu dans Coronation Gulf, à la sortie du passage du Nord-Ouest.

L'Octopus au quai des milliardaires à Antibes.

Le , il a été aperçu sur le port de l'Arsenal, à Venise. Il est également régulièrement au mouillage en baie de Beaulieu-sur-Mer sur la Côte d'Azur, ainsi qu'en Corse.

L'Octopus, comme d'autres yachts de luxe, fait souvent escale à Málaga pour des réparations et préparer des voyages en Méditerranée, comme en . Ce port est considéré comme une base privilégiée[1]. Au début du mois de , il stationne dans le port de Nice.

L'Octopus au port de Málaga le pour les feux d'artifice du lancement de la Feria.

Le le super yacht était à quai dans le port commercial de Port-Louis île Maurice.

Le , le yacht mouille au large de La Réunion, Paul Allen, adepte de volcanologie souhaitant profiter de l'éruption du Piton de la Fournaise en cours depuis le [2].

Le , le yacht mouille en face la plage de beauvallon, à Mahé, Seychelles. Malgré quelques milles, la musique s'entend jusque sur la côte.

Le , le yacht mouille en face la plage du club med, à Bali. Côte est à nusa Dia.

Le , l'Octopus mouillait au large du Port de Hell-Ville à Nosy Be, au Nord-Ouest de Madagascar. L'un des hélicoptères était posé sur le pont arrière.

Le , l’Octopus mouille entre Mamoudzou et Dzaoudzi, au milieu du lagon mahorais.

Le , l'Octopus est amarré au port de plaisance de Cape Town (Afrique du Sud).

L'Octopus au chantier naval à Hambourg le 1er août 2019

Fin , l'Octopus sort de plusieurs mois de rénovation aux Chantiers navals Blohm + Voss au Dock 10 à Hambourg (Allemagne). Le navire est mis en vente au prix demandé de 295 000 000 d'euros[3].

En octobre 2019, la succession de Paul Allen a annoncé que le yacht serait à vendre pour 325 000 000 de dollars. Il n'a pas été précisé si la vente avait eu lieu[4].

Depuis la fin , il est aperçu au port de Marseille, à la digue du large.

Fin juillet 2020, il a été vu à Saint-Nazaire (44) et Arzon (56)

Missions de recherche d'épaves de la seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 2012, Paul Allen a prêté son navire à la Royal Navy afin d'essayer de récupérer la cloche du croiseur de bataille HMS Hood, coulé par 2 844 m de fond dans le détroit du Danemark pendant la Seconde Guerre mondiale. Ayant été touché le par un obus du cuirassé allemand Bismarck, ses munitions en soute ont explosé et le bâtiment a coulé en quelques minutes, faisant 1 416 morts et seulement 3 survivants. La cloche a été localisée mais non récupérée en raison de conditions météorologiques défavorables[Note 1].

En , une équipe de recherche dirigée par Allen a annoncé qu'elle avait trouvé le cuirassé japonais Musashi dans la mer de Sibuyan, au large des Philippines. Armés de canons principaux de 460 mm et déplaçant 72.800 tonnes à pleine charge, Musashi et son navire jumeau Yamato étaient les cuirassés les plus grands et les plus lourdement armés de l'histoire de la marine.

En août 2015, la même équipe que la première expédition de 2012 a tenté une deuxième opération de récupération de la cloche du HMS Hood au départ du port de Reykjavik (Islande)[5]. Le , il a été annoncé que la cloche du HMS Hood avait été récupérée par le ROV opérant depuis l'Octopus.

Après des travaux de conservation, elle a été exposée au musée naval de Portsmouth en mai 2016[6].

Depuis, la fondation Paul Allen continue les recherches d'épaves avec le navire océanographique RV Petrel acquis en 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un documentaire historique, Le mystère du naufrage du HMS Hood, a été réalisé et produit par Mark Radice. Il a été diffusé sur RMC Découverte le . Il a été filmé sur l'Octopus lors de la première expédition de septembre 2012.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :