Octave Teissier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Teissier.

Octave Teissier, né à Marseille (Bouches-du-Rhône) le et mort à Draguignan le , est un polygraphe, archiviste et historien français de la Provence.

Biographie[modifier | modifier le code]

Octave Teissier est d'abord employé dans le service des Finances en Algérie, puis, à son retour en France, est successivement chef de cabinet du préfet du Var, receveur municipal de Toulon, archiviste de la ville de Marseille et de Toulon, président du Conseil de gérance de la société du Petit Marseillais, conservateur de la Bibliothèque et du Musée de Draguignan. Il est membre des Académies de Marseille, d'Aix-en-Provence, Toulon et de la Société d'études de Draguignan ainsi que de la Société de Statistique de Marseille. Il collabore à la publication de nombreuses revues (Revue de Marseille et de la Provence, Revue historique de Provence, etc.).

Ses travaux qui embrassent un vaste domaine (histoire, géographie, statistique, généalogie et bibliographie), concernent essentiellement les régions où il a exercé : Algérie et Provence. Il possède une bibliothèque d'environ 4 000 volumes qui est déposée à la Bibliothèque Municipale de Draguignan. Elle a trait principalement à la Provence et aux beaux-arts. Il réunit une importante collection d'Ex-libris; le sien est le suivant : Écu français surmonté d'une banderole portant ces mots : QVÆRITE ET INVENIETIS, et entouré d'un rameau de laurier et d'une palme liés par un ruban sur lequel on lit : Octave Teissier, Marseille. La croix de la Légion d'honneur est suspendue au nœud de ce même ruban. Armes : d'or, au blaireau passant de sable : au chef d'azur, chargé de trois étoiles du premier[1].

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1874[2]. Une rue, dans le 3e arrondissement de Marseille, porte son nom, depuis 2016[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Octave Teissier est l'auteur d'un très grand nombre d'ouvrages dont plusieurs relatifs à la Provence :

  • Une visite à l'Arsenal de Toulon, Paris, Hachette, 1861. [lire en ligne]
  • Histoire d'une Ancienne Famille Provençale (PELLICOT) (non signée), 1862, Toulon, Aurel
  • Ville de Toulon : inventaire sommaire des archives communales antérieures à 1790, Toulon, Vve Aurel, 1867.
  • État de la noblesse de Marseille en 1693, Marseille, Boy, 1868. [lire en ligne]
  • Inventaires des archives historiques de la chambre de commerce de Marseille, Marseille, Barlatier-Feissat, 1878.
  • Inventaires des archives modernes de la chambre de commerce de Marseille, Marseille, Barlatier-Feissat, 1882.
  • Octave Teissier, Les anciennes familles marseillaises, Marseille, Laffitte, (1re éd. 1888), 364 p. (ISBN 2862762628, OCLC 866647690, notice BnF no FRBNF31440803).
  • Alfred de Musset, documents généalogiques, Draguignan, Latil, 1903. [lire en ligne]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emile Perrier, Les bibliophiles et collectionneurs provençaux, Barthelet, Marseille, 1897, p. 500-501
  2. « Cote LH/2574/11 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. Sophie Manelli, « Des noms emblématiques pour les rues de Marseille », sur laprovence.com, (consulté le 20 octobre 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Masson (dir.), Encyclopédie départementale des Bouches-du-Rhône, Tome XI, Marseille, Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 17 volumes parus de 1913 à 1937, p. 511.

Liens externes[modifier | modifier le code]