Octave Klaba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Octave Klaba
Naissance (43 ans)
Varsovie
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Activité principale
Fondateur de OVH
Autres activités
Directeur général de OVH jusqu'à mars 2015

Octave Klaba, né le à Varsovie, est un entrepreneur français d'origine polonaise, fondateur et directeur général (jusqu'à mars 2015) de l'hébergeur OVH[1]. Il possédait, mi-2015, 100 % du capital de l'entreprise. Selon Challenges[2], sa fortune est passée de 360 M€ en 2015 à 1500 M€ en 2016[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille d'Octave Klaba, d'origine polonaise, arrive en France après la Première Guerre mondiale. En 1949 le père d'Octave Klaba est retenu en Pologne où il se rendait en vacances, par le nouveau régime communiste. Il y devient ingénieur de l'école polytechnique de Varsovie[3]. Octave Klaba naît en Pologne, mais en 1991, après la chute du mur de Berlin, la famille Klaba peut revenir en France. En 1999, au terme d'études d'ingénieur à l'ICAM de Lille[4], Octave crée sa société, OVH, et ouvre deux années plus tard le premier data center de sa plateforme[5].

En , Octave Klaba laisse la direction générale à Laurent Allard et devient directeur technique. Un changement destiné à aider cette entreprise à franchir une nouvelle étape de développement[6].

En , Octave Klaba prend position contre le projet de loi sur le renseignement : « Il y a deux dispositifs avec lesquels je ne suis pas du tout à l’aise. D’une part, la pose de « boîtes noires » et donc d’algorithmes pré-programmés dans les réseaux et chez les hébergeurs, pour surveiller le trafic. Et d’autre part, le système de captation directe d’informations sur des individus ciblés. La première mesure est censée permettre ensuite de décider qui l’on surveille en permanence. Qui prend cette décision ? Dans quel cadre ? Tout cela doit être encadré par un juge. En tout cas, le projet de loi va permettre la surveillance de masse de la société française »[7].

En , Octave Klaba affiche ses ambitions mondiales avec l’ouverture de data centers aux États-Unis, au Canada, en Asie et dans plusieurs pays d’Europe[8].

En décembre 2016, Le Monde, en partenariat avec The intercept, publie une nouvelle révélation d'Edward Snowden selon laquelle les communications du smartphone d'Octave Klaba ont été espionnées par la NSA et le GCHQ.

En octobre 2017, Octave Klaba a été désigné Entrepreneur de l'Année 2017 lors de la 25e édition du Prix de l’Entrepreneur de l’Année[9].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié et père de trois enfants[11].

Fortune[modifier | modifier le code]

En 2016, il est classé 48e des plus grandes fortunes françaises[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]