Octave Klaba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Octave Klaba
Octave Klaba.jpg
Octave Klaba
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Propriétaire de

Octave Klaba, né le à Nowa Ruda (République populaire de Pologne), est un entrepreneur milliardaire français d'origine polonaise, fondateur, président du conseil d'administration et directeur général jusqu'à de l'hébergeur OVHcloud[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Pologne, Octave Klaba grandit dans un milieu rural. Contraint de rester en Pologne après la confiscation de leurs passeports par l'État, sa famille y reste jusqu'en 1990. Son père Henryk Klaba, ingénieur à l’école polytechnique de Varsovie[pas clair], gère une entreprise agroalimentaire. Octave Klaba poursuit son cursus scolaire et apprend l'informatique d'une manière autodidacte[réf. nécessaire]. En 1991, après l'effondrement du Mur de Berlin mais surtout après la Chute des régimes communistes en Europe, la famille déménage à Roubaix, en France. Maitrisant peu le français, Octave Klaba poursuit des études d'ingénieur à l'Institut catholique d'arts et métiers de Lille[2]. En parallèle, il crée une association de webmaster pour héberger des sites web où il utilise le pseudonyme "Oles Van Herman" sur les forums informatiques[3].

Entreprise OVH[modifier | modifier le code]

En 1999, Octave Klaba participe à la fondation de l'entreprise familiale OVH. Il persuade ses parents de lui prêter 7 000  (avant que l’euro n'existe donc) pour développer son entreprise d'hébergement. Son père Henryk Klaba y participe en trouvant une technique de refroidissement des serveurs par un système à eau qui permet de diviser les coûts énergétiques. Par la suite, il rencontre Xavier Niel qui l'aide à implémenter un modèle logistique d'hébergement à grande échelle. Deux années plus tard, le premier data center de la plateforme ouvre[4]. Sa mère Halina Klaba devient par la suite directrice générale particulièrement chargée des finances et son frère cadet Miroslaw Klaba[Quoi ?] est responsable de recherche et développement[5].

En , il délègue la direction générale à Laurent Allard et devient directeur technique ; un changement destiné à aider cette entreprise à franchir une nouvelle étape de développemen[Laquelle ?]t[6]. En , il affiche ses ambitions mondiales avec l’ouverture de data centers aux États-Unis, au Canada, en Asie et dans plusieurs pays d’Europe[7].

En , Le Monde, en partenariat avec The Intercept, publie une nouvelle révélation d'Edward Snowden selon laquelle les communications du smartphone de Klaba ont été espionnées par la NSA et le GCHQ[8].

En , il reprend la place de directeur général mais la cède de nouveau fin en nommant Michel Paulin, ancien directeur général de SFR, au poste de directeur général d'OVH. Il demeure président du conseil de la société[9].

En , il annonce son installation à Dallas (Texas) pour mettre en œuvre une nouvelle étape du développement d'OVH sur le marché américain[10].

Entreprise Shadow[modifier | modifier le code]

Le 30 avril 2021, le tribunal de commerce de Paris confie à Octave Klaba, par l'intermédiaire de son fonds de développement personnel Jezby Ventures et au détriment d'une autre offre portée par le groupe Iliad/Free, la reprise de Blade, l'éditeur du service de cloud computing Shadow placé en redressement judiciaire depuis mars 2021. Il affirme avoir pour ambition de "bâtir la meilleure offre du cloud gaming au monde." [11],[12],[13]

Prise de position[modifier | modifier le code]

En , Octave Klaba prend position contre le projet de loi sur le renseignement :

« Il y a deux dispositifs avec lesquels je ne suis pas du tout à l’aise. D’une part, la pose de “boîtes noires”  et donc d’algorithmes pré-programmés dans les réseaux et chez les hébergeurs, pour surveiller le trafic. Et d’autre part, le système de captation directe d’informations sur des individus ciblés. La première mesure est censée permettre ensuite de décider qui l’on surveille en permanence. Qui prend cette décision ? Dans quel cadre ? Tout cela doit être encadré par un juge. En tout cas, le projet de loi va permettre la surveillance de masse de la société française[14]. »

Fortune[modifier | modifier le code]

Klaba possède, mi-2015, 100 % du capital de l'entreprise[Laquelle ?]. Selon Challenges[15], sa fortune est passée de 360 M€ en 2015 à 1 500 M€ en 2016[15]. En 2016, il est classé 48e des plus grandes fortunes françaises[15].

En 2020, il possède 80% de OVHcloud et est classé 41e fortune française avec 2,4 milliards d'euros[16]

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

  • Personnalité IT 2014 selon Le Monde informatique[17]
  • Entrepreneur de l'année 2017 lors de la 25e édition du prix de l’Entrepreneur de l’année[18]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié et père de trois enfants[19].

Amateur de guitare, il veut lancer un album en 2021[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Lapoix, « Octave Klaba, fondateur d’OVH, le chti malin de l’Internet français qui héberge WikiLeaks », Capital, (consulté le ).
  2. « Les chefs de projet de la nouvelle France industrielle », Economie.gouv.fr, 2014 [PDF].
  3. « Octave Klaba, itinéraire du geek surdoué polonais fondateur d'OVH », sur Challenges (consulté le )
  4. « Octave Klaba, PDG d'OVH, personnalité IT 2014 pour LMI », Le Monde Informatique, 18 décembre 2014.
  5. Christophe Alix, « OVH, L’Internet giga familial », sur Libération (consulté le )
  6. « Pourquoi Octave Klaba cède les rênes d’OVH à Laurent Allard », Usine Digitale, le .
  7. « Quand le patron d'OVH marche sur les traces de Xavier Niel », Challenges, 25-09-2015.
  8. Damien Leloup, « Les renseignements britanniques ont surveillé le patron d’OVH, premier hébergeur européen », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « OVH : Michel Paulin, ex SFR, remplace Octave Klaba à la Direction générale », Itespresso, 29 août 2018 (consulté le 13 juin 2019).
  10. « Octave Klaba émigre aux États-Unis », Le Monde informatique, 7 janvier 2019.
  11. « https://twitter.com/olesovhcom/status/1388136051076734983 », sur Twitter (consulté le )
  12. « Reprise de Blade (Shadow) : face à OVH, Xavier Niel et Iliad entrent en scène », sur www.lesnumeriques.com (consulté le )
  13. « Octave Klaba (OVHCloud) choisi pour reprendre Blade (Shadow) », sur www.lesnumeriques.com (consulté le )
  14. « Octave Klaba :   “Le projet de loi sur le renseignement rapproche la France des pires régimes”  », Les Échos, 10/04/15.
  15. a b et c « Les classements de Challenges.fr », sur challenges.fr (consulté le ).
  16. « Octave Klaba et sa famille »
  17. « Octave Klaba, PDG d'OVH, personnalité IT 2014 pour LMI », Le Monde informatique, le .
  18. « Octave Klaba, entrepreneur de l’année 2017 | Bpifrance servir l'avenir », sur bpifrance.fr (consulté le ).
  19. « Octave Klaba, fondateur d’OVH, le chti malin de l’Internet français qui héberge WikiLeaks », Capital, 23/01/14.
  20. « Roubaix : Octave Klaba, fondateur d’OVH, veut faire une tournée », sur La Voix du Nord, (consulté le )