Octave Homberg (1844-1907)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Homberg.
Octave Homberg
Monsieur Octave Homberg, père.jpg
Fonction
Censeur de la Banque de France
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Octave Homberg, né le à Paris et mort dans le 8e arrondissement de Paris le , est un haut fonctionnaire et financier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du polytechnicien Eugène Homberg (1804-1876), inspecteur général des ponts et chaussées, et petit-fils de Corneille Lamandé, Il fut marié en secondes noces à la nièce de Charles Kolb-Bernard. Il est le père d'Octave Homberg (1876-1941) et l'oncle d'André Homberg.

Élève de l’École polytechnique, il rentre dans l'Administration centrale en 1864.

Inspecteur des finances en 1871, il est chargé de mission responsable de l'inspection générale de la Banque impériale ottomane de 1874 à 1877 et représentant des Comités de la Banque ottomane en Turquie, chef de cabinet du ministre des finances le 27 mai 1877, directeur chargé du cabinet et de la direction du personnel du Ministère des Finances le 26 juin 1877 et administrateur des Contributions directes le 17 novembre 1877. Il quitte l'administration le 29 décembre 1879.

Homberg passa alors dans la carrière privée et devint directeur général de la Société générale de 1880 à 1890, président de la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest et de la Société générale des chemins de fer économiques, vice-président de la Banque d'Indochine, administrateur de l'Imprimerie Chaix, de la Société Mokta El Hadid, des Chemins de fer de Krivoï-Rog.

Il est censeur de la Banque de France de 1891 à 1907.

Il fut un collectionneur célèbre et officier de la Légion d’honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Mézin, « Les Homberg du Havre de Grâce », 2007, L'Harmattan, Paris.
  • Hubert Bonin, « Histoire de la Société général : 1864-1890, la naissance d'une banque moderne », 2006
  • Jean-Claude Daumas, Alain Chatriot, Danièle Fraboulet, Hervé Joly (dir.), « Dictionnaire historique des patrons français », Paris, Flammarion, 2010, notice "Octave Homberg" par Jean-François Klein, p. 369–371.
  • Eugène Trollard, Philippe Huet, « Mémoires d'un inspecteur des finances au XIXe siècle », 1998
  • Joseph Valynseele, Nicole Dreneau, « La Parentèle de Charles et Yvonne de Gaulle », 1990
  • Emmanuel Chadeau, « Les inspecteurs des finances au XIXe siècle (1850-1914): profil social et rôle économique », 1986
  • Michel Margairaz, « Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009: Dictionnaire thématique et biographique », 2014, notice "HOMBERG Joseph Octave"