Octave-Georges-Marie Bilodeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bilodeau.
Octave-Georges-Marie Bilodeau
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

Octave-Georges-Marie Bilodeau (né à Saint-Lazare-de-Bellechasse le et mort en 1966), est un prêtre et dramaturge canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Joseph Bilodeau et de Elmire Larochelle. Il étudie la littérature au petit séminaire de Québec, la philosophie et les sciences à l’Université d'Ottawa et, enfin, la théologie au séminaire de Québec. Il est ordonné prêtre le 10 mai, 1923 puis il devient professeur de rhétorique au séminaire des vocations tardives à Saint-Victor de Beauce.

Membre de la Société des auteurs canadiens, il écrit quelques pièces de théâtre. En 1925, il obtient le prix de Liaison française.

En 1926, il reçoit le prix d’Action intellectuelle pour une étude sur les causes et les remèdes à l'exode des Canadiens-français intitulée Pour rester au pays.

Il devient missionnaire-colonisateur à partir de 1926.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Vrai Remède : étude sur la crise actuelle : remèdes proposés, Québec : l'Action sociale limitée, 1931.
  • La Profession agricole, Montréal : l'école sociale populaire, Secrétariat de l'ESP, l'Action paroissiale, 1932 (Montréal : Imprimerie du Messager).
  • Pour rester au pays : étude sur l'émigration des Canadiens-français aux États-Unis : causes, remèdes, Québec : l'Action sociale limitée, 1926.
  • Le Communisme à Montréal.

Sources[modifier | modifier le code]

« L'abbé Octave-Georges-Marie Bilodeau », Biographies canadiennes-françaises, Montréal, 7e éd. (1927), p. 403 (Bibliothèque et Archives nationales du Québec).

Liens externes[modifier | modifier le code]