Ocelle (tache)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ocelle (camouflage))
Ocelle d'une plume de Paon bleu (Pavo cristatus).

En biologie, un ocelle est une tache arrondie qui sert de leurre ou de moyen d'intimidation sur la peau, les ailes, les plumes d'animaux (les ocelles des plumes caudales du paon). On en trouve chez les poissons, les oiseaux, les reptiles (Phelsuma quadriocellata) et les insectes, papillons notamment. Chez les félins, les ocelles, également appelés rosettes, servent de camouflage.

Ocelles, moyens de défense passive[modifier | modifier le code]

Ocelles sur un Paon-du-jour (Aglais io).

Les ocelles de certains insectes, dont plusieurs lépidoptères, sont exposés par un déploiement brusque de leurs ailes à l'approche d'un prédateur potentiel (oiseau, lézard, mammifère insectivore)[1].

Quelques exemples de genres et d'espèces de papillons ocellés :

Chez les félins[modifier | modifier le code]

Rosette du pelage d'un Jaguar (Panthera onca).

Une rosette, ou ocelle, est un motif ressemblant à une fleur qui se retrouve sur le pelage de certains animaux comme le léopard, le jaguar et d'autres petits félins, tels que l'ocelot. Ces formations assez complexes de taches font office de camouflage; les rosettes réduisant en effet la visibilité de l'animal par sa proie[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Martin Stevens, « The role of eyespots as anti-predator mechanisms, principally demonstrated in the Lepidoptera », Biological Reviews, vol. 80, no 4,‎ , p. 573-588 (ISSN 1464-7931 et 1469-185X, DOI 10.1017/S1464793105006810, résumé).
  2. Rémy Marion (dir.), Cécile Callou, Julie Delfour, Andy Jennings, Catherine Marion et Géraldine Véron, Larousse des félins, Paris, Larousse, , 224 p. (ISBN 2-03-560453-2 et 978-2035604538, OCLC 179897108).