Obusier M777

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

M777
Image illustrative de l'article Obusier M777
M777 de Corps des Marines des États-Unis en Californie en 2005.
Caractéristiques de service
Type Obusier
Service 2005 - aujourd'hui
Production
Constructeur BAE Systems
Exemplaires produits + 1100
Caractéristiques générales
Poids du canon seul 4 200 kg
Longueur en calibre 39
Calibre 155 mm
Cadence de tir 2 coups/min en temps normale, 7 au maximum
Vitesse initiale Charge 8S: 827 m/s
Portée pratique obus standard M107 : 21 km
Portée maximale M982 Excalibur : + 40 km
Munitions Obus de 155 mm
Alimentation Manuelle
Hausse de 0 a plus de 71.7°
Servants 7 + 1
M777 en service auprès de la 10e division de montagne appuyant l'opération Enduring Freedom, dans la province de Lôgar, dans le district de Charkh, en Afghanistan en 2009.

L'obusier M777 est un canon léger de 155 millimètres conçu par BAE Global Combat Systems, une branche de BAE Systems. Il est opérationnel depuis 2005.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tir d'un obusier M777, dans la province de Lôgar en Afghanistan.

Il est assemblé dans une usine située à Hattiesburg, dans l'État du Mississippi, mais les pièces les plus complexes sont fabriquées à Barrow-in-Furness, en Angleterre, sur un site employant 400 personnes. Le rythme de production y varie de 10 à 16 unités par mois[1].

Le M777 pèse 9 200 livres soit 4 200 kg, ce qui en fait le plus léger de sa catégorie — il pèse 42 % moins lourd que l’obusier M198 entré en service en 1978 qu'il remplace —, ce qui lui donne une mobilité élevée et facilite son transport par avion, par hélicoptère ou par camion ; l'économie de poids qui a été la priorité durant sa conception a été réalisée grâce à l'adoption d'un alliage de titane dans sa construction. Le tube du canon fait 39 calibres, sa durée de vie du canon de 2 650 coups charge 8 selon les standards de l'armée canadienne[2].

Il est généralement exploité par un équipage de huit hommes, mais peut être utilisé avec un détachement réduit de cinq artilleurs contre neuf avec le M198.

Ce canon peut tirer un obus de 155 millimètres à une cadence relativement réduite de deux à quatre coups par minute car il nécessite un chargement entièrement manuel, n’ayant pas les systèmes d’aides au chargement et les automatismes de pièces d’une masse plus élevée, avec un niveau élevé de précision.

Le canon M777 peut être muni d'un système de conduite de tir numérisé, les armes américaines sont équipées d'un système de contrôle de tir identique à celui du M109A6 Paladin et les canadiennes utilisent un système de tir Digital Gun Management System (DGMS) produit par SELEX Galileo, une filiale de Leonardo-Finmeccanica[3]. Il peut être chargé avec des munitions à guidage de précision M982 Excalibur à 85 000 dollars l'unité, possédant une portée de tir maximale de 40 à 57 km.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est choisi en 1997 pour remplacer les M198 de 155 mm de l'US Army et de l'USMC. Il entre en service opérationnel en mai 2005 dans l'USMC.

En 2005, le Canada choisit le M777 pour remplacer les obusiers C2 et C3 105 mm malgré leurs modernisations de 1997-1999 ; ces derniers sont graduellement remplacés par les M777 qui entrent en service à partir de . Leur première utilisation au combat a lieu en 2006 lors de l'opération Enduring Freedom en Afghanistan. En 2008, les forces canadiennes possèdent 12 M777, mais l'acquisition de 37 autres M777 est signée par le ministère de la défense.

En 2008, l'Australie fait une demande auprès du gouvernement des États-Unis pour l'acquisition de 57 M777 d'une valeur de 248 millions de dollars[4] dont les premières livraisons ont commencé en 2010.

Le 777e exemplaire sur un total de 1 001 commandés sort d'usine en avril 2011 alors qu'à l'origine l'entreprise pensait seulement en produire 500[5].

L'Inde est en pourparlers en 2011 pour un contrat de 647 millions de dollars concernant 145 M777[6]. Le , le gouvernement indien annonce qu'il ne donnera pas suite à sa commande pour raisons budgétaires[7]. Le , on annonce un nouvel accord concernant le même nombre de pièces dont 120 construites en Inde pour 735 millions de dollars devant équiper l'artillerie de montagne[8] dans le cadre du programme de ventes militaires à l'étranger (FMS) du département américain de la Défense. Une cérémonie d'intronisation pour les premiers obusiers K-9 Vajra et M777 a eu lieu à l'école d'artillerie de l'armée indienne, située à Deolali (en) en novembre 2018. L'armée indienne veut sept régiments M777 dans les années à venir, le premier régiment est opérationnel fin 2019 avec 18 obusiers, avec 15 livrés par BAE et trois assemblés par Mahindra Defence Systems Limits[9].

Suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, les États-Unis, l'Australie et le Canada livrent des M777 à l'armée ukrainienne ; 18 tubes, puis 72 autres pièces d'artillerie tractée sans précisions, annoncés en avril 2022 par les États-Unis[10], total de 108 annoncé fin mai 2022, nombre non précisé pour le Canada[11]. Quatre selon Forbes[12].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Images[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hope for further boost in gun orders from abroad », North West Evening Mail, (consulté le )
  2. « Accueil », sur rca-arc.org (consulté le ).
  3. (en) « SELEX Galileo awarded a £10 M contract by the Canadian Department of National Defence », (consulté le ).
  4. Defence Security Cooperation Agency - News Release
  5. (en) « Barrow’s M777 gun crew rolls out 777th howitzer », North West Evening Mail (consulté le )
  6. (en) Rajat Pandit, « Mega defence deals still in US kitty », The Times of India, (consulté le )
  7. (en) Rahul Bedi, « Indian MoD says M777 buy in doubt over high cost, offset requirements », (consulté le )
  8. (en) « Confirmed: India Signs Deal for 145 US Guns », sur http://thediplomat.com/, (consulté le ).
  9. https://thediplomat.com/2019/07/india-to-buy-extended-range-artillery-shells-from-us/
  10. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1877440/etats-unis-nouvelle-aide-militaire-ukraine-artillerie
  11. https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/quelle-aide-militaire-l-ukraine-a-t-elle-recu-des-forces-etrangeres-depuis-le-debut-du-conflit_AD-202204230088.html
  12. https://www.forbes.com/sites/craighooper/2022/04/24/m-109-self-propelled-guns-will-help-ukraine-shift-to-offense/?sh=1624728c3006
  13. (en)Kym Bergmann, « Push is on to bring out the big guns », sur The Australian, (consulté le )
  14. (en)« DoD Orders 46 Additional M777 Howitzers », sur Deagel, (consulté le )
  15. https://www.defense.gov/News/Transcripts/Transcript/Article/3045931/senior-defense-official-holds-a-background-briefing/
  16. « L'Australie, après les USA et le Canada, fournit six obusiers M777 à l'Ukraine », sur lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr, (consulté le )
  17. « Guerre en Ukraine | Ottawa a livré quatre obusiers et des munitions antichars », sur La Presse, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi: obusiers comparables[modifier | modifier le code]