Obstruction du canal de Suez en 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Obstruction du canal de Suez en 2021
Image satellite de l'Ever Given bloquant le canal de Suez prise par un satellite Sentinel-2.
Image satellite de l'Ever Given bloquant le canal de Suez prise par un satellite Sentinel-2.

Type Échouement
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Localisation Canal de Suez
Coordonnées 30° 01′ 03″ nord, 32° 34′ 48″ est
Date du au
Coupes transversales du Canal de Suez.

L'obstruction du canal de Suez en 2021 est survenue le à h 40 HNEE (UTC+2) lorsque le porte-conteneurs Ever Given s'est échoué à la marque de 151 km du canal de Suez en Égypte[1]. Le navire a été confronté à une tempête de sable et soufflé par des vents violents atteignant 50 km/h (27 nœuds), ce qui lui a fait perdre le contrôle de sa direction[2]. Il a heurté le fond du canal et s'est échoué, ce qui a complètement obstrué le canal et empêché tout autre navire de passer[3]. Au moins quinze autres navires sont retenus au mouillage et environ 150 attendent pour traverser le canal le jour de l'accident[4],[5]. Le navire est remis à flot le et le trafic reprend son cours[6]. Le , les 422 bateaux en attente ont pu traverser[7].

Contexte[modifier | modifier le code]

L'Ever Given est un porte-conteneurs de classe Golden, l'un des plus grands porte-conteneurs au monde. Sa quille a été posée le , il a été lancé le et achevé le [8]. Il appartient à Shoei Kisen Kaisha, une filiale d'Imabari Shipbuilding, et est exploité par Evergreen Marine. Il est enregistré au Panama[9].

Dans les années précédant l’incident, de nombreux navires se sont échoués dans le canal de Suez. Le , le vraquier New Katerina s'est échoué dans le canal alors qu'il se rendait de l'Ukraine à Qingdao. Il a été renfloué après douze jours ; la circulation dans le canal n'a pas été affectée pendant cette période[10]. Le , le porte-conteneurs MSC Fabiola s'est échoué au Grand Lac Amer après avoir éprouvé des problèmes de moteur, forçant les fonctionnaires du canal à suspendre temporairement tous les convois en direction du nord et à arrêter tous les convois en direction du sud. Le MSC Fabiola a été renfloué le et a continué à traverser le canal[11],[12]. Le , le porte-conteneurs Aeneas s'est échoué dans le canal, entraînant une collision impliquant les trois vraquiers derrière lui (Sakizaya Kalon, Panamax Alexander et Osios David)[13],[14]. La plupart de ces incidents ont eu un effet relativement mineur sur le trafic dans le canal de Suez.

Au moment de l'incident, l'Ever Given se rendait à Rotterdam depuis le port de Tanjung Pelepas, chargé de 18 000 conteneurs[15]. Il était cinquième dans un convoi en direction du nord, avec quinze navires derrière lui quand il s'est échoué[4].

Incident[modifier | modifier le code]

Le , à h 40 HNEE (UTC+2), l'Ever Given traverse le canal de Suez lorsqu'il est pris dans une tempête de sable. Le vent, qui a atteint 40 nœuds (74,08 km/h), entraîne selon les déclarations officielles la « perte de la capacité à diriger le navire », provoquant sa dérive[1],[16],[17]. L'Ever Given s'échoue rapidement au kilomètre 151, s'encastre sur les deux rives du canal et est incapable de se libérer, bloquant complètement la navigation et le passage dans les deux sens[1].

Des centaines de navires des deux côtés du canal ont été bloqués par l'Ever Given. Certains ont accosté dans les ports et les mouillages de la région, tandis que beaucoup sont restés en place. Les navires concernés vont des petits cargos aux grands navires, notamment le pétrolier de classe Altay de la marine russe Kola[18],[19],[20]. D'autres encore ont décidé de ne pas emprunter le canal et passer par le cap de Bonne-Espérance[15].

Réactions et mesures prises[modifier | modifier le code]

icône image Image externe
Travail à la proue de l’Ever Given[21]

Suite à l'incident, les autorités annoncent retirer deux navires derrière l'Ever Given pour faire de la place à l'opération de renflouement. Du carburant, de l'eau de ballast et plusieurs conteneurs ont été retirés du navire pour l'alléger pendant que des engins de chantier creusent la berge pour dégager la proue<ref(en) Costas Paris et Benoit Faucon, « Suez Canal Backlog Grows as Efforts Resume to Free Trapped Ship », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2021)</ref>,[22]. Huit remorqueurs travaillent à le libérer[23]. Peter Berdowski, directeur général de Royal Boskalis Westminster, déclare que l'opération « peut prendre des jours à des semaines »[24].

Le , la Gulf Agency Company (GAC) annonce que l'Ever Given a été partiellement renfloué et se trouve le long de la rive du canal, et que le trafic à travers le canal reprendra sous peu[9],[25]. Cependant, le bureau égyptien du GAC réfute l'information, précisant que les rapports étaient inexacts[26],[27].

Le , la Suez Canal Authority (SCA) suspend la navigation à travers le canal de Suez jusqu'à ce que l'Ever Given soit renfloué[28],[29].

Selon la société japonaise Shoei Kisen Kaisha, propriétaire du bateau, il faut retirer entre 15 000 et 20 000 m3 de sable pour atteindre une profondeur de 12 à 16 m et remettre le navire à flot. Vendredi 26 au matin, 87 % de ce processus avait été effectué par les dragues.[30] Cela représente un volume de 17 000 m3 arraché par la drague hydraulique à cutter Mashhour secondée par deux gros remorqueurs, Baraka 1 et Izzat Adel. Ces engins creusent jusqu'à une distance de 100 m du bulbe d'étrave (mais avec une distance de sécurité de 10 m minimum de la coque) et sur 15 m de profondeur[31].

Le , la compagnie informe qu'elle n’a pas réussi à le remettre à flot, mais signale que deux remorqueurs supplémentaires de 220 à 240 t arriveraient d’ici le pour aider au déséchouage[32].

Le dans l'après-midi, la Suez Canal Authority annonce la remise à flot du navire et la reprise du trafic dans le canal[33].

Le navire stationne dans la zone des lacs Amer durant la durée de l'enquête sur les responsabilités de l'accident qui s'annonce longue et complexe. Des dommages et intérêts de l'ordre de centaines de millions de dollars américains sont évoqués[34].

Impact économique[modifier | modifier le code]

Enbouteillage maritime dans le golfe de Suez.

En 2021, environ 12 % du commerce mondial total transite par le canal de Suez. Les experts ont averti que cet incident entraînerait probablement des retards d'expédition d'articles de tous les jours pour les consommateurs du monde entier[35]. Un total de 425 navires étaient en attente de transit lors de la réouverture du canal[36]. Le 3 avril, on annonce que 422 bateaux transportant 26 millions de tonnes de marchandises ont pu traverser.

Lloyd's List estime que chaque jour nécessaire pour éliminer l'obstruction perturbe la circulation de neuf milliards de dollars de marchandises supplémentaires[37],[38]. Une hausse concomitante des prix du pétrole a été attribuée à « des gens qui achètent après les récentes baisses des prix du pétrole, la fermeture de Suez servant de facteur déclenchant », et James Williams, spécialiste de l'énergie chez WTRG Economics, a déclaré qu'en raison des stocks existants « quelques jours de ralentissement dans la livraison ne sont pas critiques pour le marché »[39]. Spécialiste du transport maritime, chez Boston Consulting Group, Camille Egloff a commenté « Il y a des stocks existants. Si vous regardez l'approvisionnement en pétrole, ce n'est que celui du Moyen-Orient et nous avons d'autres sources d'approvisionnement », et que cela ne fera que retarder les marchandises, ce qui pourrait n'affecter que les industries avec des pénuries existantes comme celle des semi-conducteurs. Pour atténuer les pénuries de marchandises en cas de fermeture à long terme, un observateur a noté qu'il suffisait d'anticiper les commandes habituelles[39],[40]. Cependant, un consultant d'une autre entreprise a noté que même une interruption à court terme au canal de Suez aurait un effet domino pendant plusieurs mois le long de la chaîne d'approvisionnement[41].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Magdy Samaan, Shawn Deng, Sarah El Sirgany, Mostafa Salem et Lauren Said-Moorhouse, « Suez Canal blocked by traffic jam after massive container ship runs aground », sur cnn.com (consulté le 25 mars 2021).
  2. (en) Ken Martin, « Suez Canal blocked as massive cargo ship turns sideways », sur FOXBusiness, (consulté le 25 mars 2021).
  3. (en) « Container ship facts: Egypt's Suez Canal blocked by massive boat », BBC, (consulté le 25 mars 2021).
  4. a et b (en) Daniel Uria, « Grounded container ship blocks traffic on Suez Canal », sur United Press International, (consulté le 25 mars 2021).
  5. (en) Jon Sharman, « 150 ships queueing as Ever Given remains stuck in Suez Canal – follow live », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2021).
  6. « Le porte-conteneurs « Ever-Given » remis à flot, le trafic reprend dans le canal de Suez », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mars 2021)
  7. https://www.lefigaro.fr/conjoncture/canal-de-suez-l-embouteillage-de-navires-est-enfin-termine-cinq-jours-apres-le-deblocage-de-l-ever-given-20210403
  8. (en) « ABS: American Bureau of Shipping », sur www.eagle.org (consulté le 25 mars 2021).
  9. a et b (en) « Giant ship blocking Suez canal partially refloated », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2021).
  10. (en) « Grounded Bulker Refloated in Suez Canal », sur The Maritime Executive (consulté le 25 mars 2021)
  11. (en) « Grounded Container Ship Blocks Suez Canal », The Maritime Executive (consulté le 25 mars 2021).
  12. (en) « Grounded Container Ship in Suez Canal Refloated », The Maritime Executive (consulté le 25 mars 2021).
  13. (en) « Multiple ship groundings and collisions lead to Suez Canal chaos », sur ship-technology.com (consulté le 25 mars 2021).
  14. (en) « Multi-Vessel Pileup in Suez Canal », The Maritime Executive (consulté le 25 mars 2021).
  15. a et b Cyrille Louis, « Au canal de Suez, le soulagement de toute l'Egypte après la reprise du trafic maritime », Le Figaro,‎ , p. 8
  16. (en) « Egypt's Suez Canal blocked by huge container ship », BBC, (consulté le 25 mars 2021).
  17. Cindy Wang, Kyunghee Park et Annie Lee, « Suez Canal Snarled With Giant Ship Stuck in Top Trade Artery », Bloomberg News, (consulté le 24 mars 2021).
  18. (en) « Bulk carrier collided with Russian Navy tanker off Suez | KOLA - Flee… », sur archive.is, (consulté le 25 mars 2021)
  19. (en) « KOLA (Oil Products Tanker) Registered in Russia - Vessel details, Cur… », sur archive.is, (consulté le 25 mars 2021)
  20. (en) « KOLA, Oil Products Tanker - Details and current position - IMO 672000… », sur archive.is, (consulté le 25 mars 2021)
  21. https://archive.is/20210325195725/https://www.theatlantic.com/technology/archive/2021/03/were-going-to-need-a-smaller-boat/618414/
  22. (en) « Dislodging the huge ship blocking the Suez Canal could take 'days to weeks,' as the traffic jam builds », sur CNN, .
  23. (en) « Suez Canal suspends traffic as tug boats work to free ship: Live », sur aljazeera.com (consulté le 25 mars 2021)
  24. (en) Herbert F. Hebron, « Refloating the Suez Canal can take weeks: 'Very heavy whale on the beach' | NOW | EN24 News », sur en24news, (consulté le 25 mars 2021).
  25. (en) « Grounded Suez Canal vessel partly refloated: Update 2 », sur argusmedia.com, (consulté le 25 mars 2021).
  26. (en) « Container ship stranded in Suez Canal still stuck, says marine agent GAC », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2021).
  27. (en) « Suez Canal: Authorities 'working to refloat' Ever Given, grounded container ship blocking Egyptian channel », sur Sky News (consulté le 25 mars 2021)
  28. (en) « Suez Canal suspends traffic as tug boats work to free ship: Live », sur aljazeera.com (consulté le 25 mars 2021).
  29. (en) « Suez Canal suspends traffic in bid to refloat ship », Raidió Teilifís Éireann, (consulté le 25 mars 2021).
  30. « Ce que l’on sait de l’incident au canal de Suez : un cargo toujours coincé et le commerce mondial ralenti », Le Monde-AFP-Reuters, 26 mars 2021.
  31. (en) « Egyptian Suez Canal Authority resume efforts to refloat delinquent ship "Ever Given” », Egypt Today, 26 mars 2021
  32. « Une tentative de renflouer le porte-conteneurs a échoué », 20 minutes, 26 mars 2021
  33. (en) « SCA - Successful Refloating of EVER GIVEN », sur www.suezcanal.gov.eg (consulté le 29 mars 2021)
  34. https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20210401-apr%C3%A8s-le-d%C3%A9blocage-du-canal-de-suez-l-heure-des-comptes
  35. (en) Ben Popken, « 'Anything you see in the stores' could be affected by Canal logjam, shipping experts say », sur NBC News, (consulté le 25 mars 2021)
  36. https://www.lepoint.fr/monde/canal-de-suez-le-porte-conteneurs-ever-given-commence-a-etre-deplace-29-03-2021-2419798_24.php
  37. (en) Richard Meade, « Suez blockage extends as salvors fail to free Ever Given », Lloyd's List, (consulté le 25 mars 2021) : « Rough calculations suggest westbound traffic is worth around $5.1bn daily while eastbound traffic is worth $4.5bn. »
  38. (en) « Shipping losses mount from cargo vessel stuck in Suez Canal », sur AP NEWS, (consulté le 25 mars 2021)
  39. a et b (en-US) Myra P. Saefong, « Why the blockage of the Suez Canal matters for oil prices », sur MarketWatch (consulté le 25 mars 2021)
  40. (en) « What are the consequences of Suez Canal incident? », RTÉ,‎ (lire en ligne, consulté le 24 mars 2021)
  41. (en) The Associated Press, « Ship stuck in Suez Canal disrupting nearly $10B of goods every day as 150-boat backlog grows », CBC News, (consulté le 25 mars 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]