Observatoire international des prisons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Observatoire international des prisons
Defaut 2.svg
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Type
Forme juridique
Domaines d'activité
Siège
Pays
Organisation
Fondateur
Présidents
Christine Daure-Serfaty (-), Pascale Boucaud (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
SIREN
SIRET
TVA européenne

L'Observatoire international des prisons ou OIP, est une organisation non gouvernementale française fondée en 1990 et dissoute en 1999, agissant pour le respect des droits de l'homme en prison et militant pour un moindre recours à l'emprisonnement.

Elle bénéficiait du statut consultatif auprès de la commission des droits de l'homme des Nations unies. L'ensemble des archives de l'OIP est conservé aux Archives municipales de Lyon.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1993, paraît le premier rapport annuel.
  • L'OIP obtient le statut consultatif auprès de la commission des droits de l'homme de l'ONU en 1995.
  • Le 17 juin 1995 à la Maison des avocats à Lyon, les groupes locaux d'observation français se constitue en section française de l'OIP[2].
  • En 1999, l'OIP est dissout.

Organisation de l'OIP[modifier | modifier le code]

L'OIP s'organise progressivement en délégations régionales et sections nationales. Celles-ci structurent alors des comités locaux organisés autour de lieux d'enfermement.

Direction[modifier | modifier le code]

Présidence[modifier | modifier le code]

Secrétariat général[modifier | modifier le code]

Quelques publications issues de l'OIP[modifier | modifier le code]

  • Chères, très chères prisons, Economie et Humanisme, revue n° 329, juin 1994, 112 p., dossier publié en partenariat avec le Secours catholique et l'Association nationale des visiteurs de prison
  • Guide du prisonnier 1re édition. Editions de l'Atelier, Paris, 1996, 350 p. Illustrations de Luz, Tignous, Charb, Gébé, Bernar, Honoré.
  • Prisons de femmes en Europe, Dagorno, 2001. Elke Albrecht et Véronique Guyard. Editorial et photographies de Jane Evely Atwood. 243 p.
  • Enfants en prison. Rapport d'observation sur les conditions de détention des mineurs dans 51 pays. 1998, 470 p.
  • Vigilances, lettres par-dessus les murs, Jean-Yves Loude et Louis Perego, illustrations Nadjib Boussada. Préface de Bernard Bolze. Aléas Editeur et OIP. 1993, 160 p.
  • Tout ce qui brille, Aube Magazine n° 52, avril 1995 avec l'OIP.
  • Déclaration universelle des droits de l'homme, Le cherche midi éditeurs, 1994, 60 p., édité par Amnesty International et cosigné par l'OIP et ACAT, AVRE, FIDH, France Libertés, France Terre d'Asile, Ligue des droits de l'homme, LICRA, Reporters sans frontières, Survival International.
  • Le secret de la tour, Delphine Chauvin, Grandir, 1997 (ouvrage sur la prison à destination des enfants).
  • Prisons de femmes en Europe, Dagorno, 2001, 245 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Bolze (dir.) (préf. Jean-Marie Delarue), Prisons de Lyon, une histoire manifeste, Éditions Lieux Dits, , 224 p. (ISBN 978-2-36219-082-7)Voir et modifier les données sur Wikidata, pp. 188-193.
  2. Bernard Bolze (dir.) (préf. Jean-Marie Delarue), Prisons de Lyon, une histoire manifeste, Éditions Lieux Dits, , 224 p. (ISBN 978-2-36219-082-7)Voir et modifier les données sur Wikidata, p. 191.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]