Oblast de Kars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kars (homonymie).
Oblast de Kars
(russe) Карсская область

18781918

Blason
Informations générales
Statut Oblast
Capitale Kars
Démographie
Population 290 654 habitants (1897)
Superficie
Superficie 16 384,8 verstes²
Histoire et événements
1878 Création
1918 Abolition

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'oblast de Kars (en russe : Карсская область, Karsskaïa oblast) est un oblast de l'Empire russe constitué en 1878 dans les territoires annexés avec l'oblast de Batoum aux dépens de l'Empire ottoman et centré sur la ville de Kars, dans la Turquie actuelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'oblast de Kars est créé en 1878 à partir de territoires conquis par l'Empire russe sur l'Empire ottoman et annexés en vertu du traité de San Stefano (du vilayet d'Erzurum)[1]. Cette annexion cause la fuite d'une large portion de la population musulmane (82 000 entre 1878 et 1881 selon les sources russes[1]) et l'installation d'Arméniens, de Géorgiens et de Russes.

Après la Révolution d'Octobre, l'oblast est contrôlé par la République démocratique d'Arménie, sa partie septentrionale revenant à la République démocratique de Géorgie, avant d'être rapidement reprise par l'Empire ottoman, auquel elle est officiellement réintégrée par le traité de Kars en 1921.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

L'oblast, d'une superficie de 18 646,6 km2, est divisé en 1881 en quatre okrougs[1] :

Population[modifier | modifier le code]

En 1892, la population de l'oblast est estimée à 200 868, dont 24 % de « Turcs » (y compris des Lazes, un peuple non turque mais kartvélien), 21,5 % d'Arméniens, 15 % de Kurdes, 14 % de Karapapaks, 5 % de « Turkmènes » (des Karapapaks alévis), 13,5 % de Grecs et 7 % de Russes[1]. Le recensement de 1897 dénombre 290 654 habitants[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Candan Badem, "Forty years of black days ? The Russian administration of Kars, Ardahan and Batum, 1877-1918" in Lucien J. Frary & Mara Kozelski, Russian-Ottoman Borderlands, The Wisconsin University Press, 2014, p. 221-250. [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]