Oblast d'Orel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oblast d'Orel
(ru) Орловская область
Armoiries de l'Oblast d'Orel
Armoiries de l'Oblast d'Orel
Drapeau de l'Oblast d'Orel
Drapeau de l'Oblast d'Orel
Oblast d'Orel
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Statut politique Oblast
Création 27 septembre 1937
Capitale Orel
Gouverneur Alexandre Kozlov
Démographie
Population 860 262 hab. (2002)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Superficie 24 700 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe
Fuseau horaire UTC+4
Code OKATO 54
Code ISO 3166 RU-ORL
Immatriculation 57
Liens
Site web http://www.adm.orel.ru

L'oblast d'Orel (en russe : Орло́вская о́бласть, Orlovskaïa oblast) est un sujet fédéral (oblast) de la Fédération de Russie. Sa capitale administrative est la ville d'Orel.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

L'oblast d'Orel se trouve dans la partie sud-ouest du District Fédéral Central, sur le plateau central de Russie. Il est frontalier au nord des oblasts de Kaluga et de de Toula ; à l'ouest de l’oblast de Briansk ; au sud de l’oblast de Koursk, et à l'est de l’oblast de Lipetsk. Du nord au sud, il s'étend sur plus de 150 km, et d'ouest en est sur plus de 200 km. En termes de superficie, il est l'un des plus petits sujets fédéraux[1] avec seulement 24 700 km2.

Le climat est tempéré. La température moyenne du mois de janvier est de -8 °C et la température moyenne du mois de juillet s'élève à +18 °C. Le volume moyen des précipitations varie entre 490 et 590 mm, et le manteau neigeux se maintient en moyenne pendant 126 jours.

L'oblast bénéficie de 4 800 km2 de terres noires (tchernoziom), ce qui représente les trois-quarts des réserves mondiales de tchernozion[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales industries de l’oblast d’Orel sont l’agro-alimentaire et les industries légères, l’ingénierie et la métallurgie . Ces deux branches profitent notamment à la construction d'engins de levage, de matériel agricole et de machines pour les services municipaux, ainsi qu'au génie civil. De nombreuses sociétés actives dans la fabrication d'instruments de mesure et d’électronique contribuent au maintien d'un haut potentiel scientifique et technique[2]. La mise en place des premiers autocommutateurs remonte à 1998[3].

Agriculture[modifier | modifier le code]

L'essentiel des terres de la région est exploité par l'agriculture. La culture des céréales prend une part essentielle, avec une dominante pour les semis d'hiver et le seigle. On y cultive ainsi le sarrasin, l’avoine, l’orge et la pomme de terre ; la demande en betterave sucrière reste soutenue. Les plantations de fourrage s'étendent compte tenu du développement des élevages de chevaux, de bœufs et de vaches laitières, de porcs, de moutons et de volailles[4].

Transport[modifier | modifier le code]

En 2010, le taux de motorisation de la région était de 295 voitures pour 1000 habitants, ce qui la place au 9e rang pour la Russie, et au dessus de la moyenne nationale (249). La principale ligne de chemin de fer est la voie à double écartement électrifiée Moscou - Kharkov - Simferopol : des 136 km qu'elle compte à travers la région elle dessert les gares de Mtsensk, d’Orel et de Zmievka-Glazounovka.

Les pipelines et les lignes à haute tension traversant la région s’organisent autour du grand oléoduc de Droujba (202 km à travers l'oblast). Le sud-ouest est traversé par une courte section de l'oléoduc Ourengoï-Pomari-Oujgorod.

Orel est un nœud stratégique d'oléducs pour les exportations vers la Biélorussie, l'ouest de l’Ukraine et les pays baltes, avec des antennes desservant les agglomérations de Briansk et Koursk.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

L'oblast d'Orel est constitué des raïons (russe : районы) ou districts suivants :

Principales villes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle, les chroniques mentionnent déjà la bourgade de Mtsensk, qui s'appelait alors Novossil. L'actuelle ville d’Orlovchina faisait encore partie de la Principauté de Tchernigov. À la mort de Michel de Tchernigov, la principauté de Novossil prit naissance par fédération de ces territoires, mais dès la fin du XVe siècle, elle s'était désintegrée en quatre principautés séparées, et format désormais avec d'autres lambeaux de la Principauté de Tchernigov une partie du Grand-duché de Lithuanie. Au XVIe siècle, les Lituaniens édifièrent la forteresse d’Orel et reconstruisirent Livny, en ruined depuis les invasions du XIIIe siècle,. Aux XVIe et XVIIe siècles, le territoire de l'actuelle Orel était aux marches de l'Empire russe, formant l'une des places-forte d'une ligne de défense étendue. Avec la disparition de la menace tatare, l’activité agricole de la région s'était intensifiée.

L’oblast d'Orel a été institué en 1937 par regroupement de trois anciens oblasts : l’Oblast de Koursk, l’Oblast de l’ouest et l’Oblast de Voronej. Il incluait également l’actuel Oblast de Briansk entre 1937 et 1944.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Oryol Oblast, Russia », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 27 février 2015)
  2. Oryol Oblast
  3. «Ростелеком» в Орле переводит абонентов на цифровые АТС
  4. Oryol Region

Sur les autres projets Wikimedia :