Obélisque du Quirinal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Obélisque du Quirinal
RomaObeliscoQuirinale.JPG
Obélisques
Commanditaire
Construction
Matériau
Inscriptions
Hauteur actuelle
14,6 m
Emplacement d’origine
Emplacement actuel
piazza del Quirinale
Ordonnateur
Date d’installation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Rome
voir sur la carte de Rome
Red pog.svg

L'obélisque du Quirinal est l'un des obélisques qui se trouvaient à l'entrée du mausolée d'Auguste. Il se trouve actuellement réérigé sur la place du Quirinal (piazza del Quirinale), devant le palais du président de la république italienne.

L'obélisque et la statue des Dioscures.

Origine égyptienne[modifier | modifier le code]

Cet obélisque de granite rouge de Syène (Assouan) a été taillé en Égypte, mais à l'époque romaine, probablement à la fin du Ier siècle. Il est anépigraphe (c'est-à-dire dépourvu de toute inscription), caractéristique qu'il partage avec son jumeau de l'Esquilin, mais aussi avec l'obélisque du Vatican.

Mausolée d'Auguste[modifier | modifier le code]

La place du Quirinal.

L'obélisque du Quirinal était l'un des deux obélisques qui flanquaient l'entrée du mausolée d'Auguste ; cependant il semble qu'ils n'y furent installés que sous l'empereur Domitien (81-96). L'autre est l'obélisque de l'Esquilin, au chevet de la basilique Sainte-Marie-Majeure.

Ces obélisques tombèrent et se brisèrent au cours du Moyen Âge.

La hauteur de celui-ci est de 14,60 m.

Place du Quirinal[modifier | modifier le code]

Redécouvert en 1527, il fut finalement transporté et réérigé sur la place du Quirinal, en 1782, par le pape Pie VI (1775-1799), sur une fontaine décorée de deux statues romaines monumentales des Dioscures Castor et Pollux, accompagnés de leurs chevaux.

Il porte un couronnement aux armes du pape Alexandre VII (armes des Chigi) : une étoile au-dessus de six monts.[réf. nécessaire]

Numismatique[modifier | modifier le code]

L'obélisque du Quirinal est représenté, avec le palais du Quirinal, sur la pièce de 500 lires de 1982 à 2001.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Labib Habachi, The Obelisks of Egypt, Charles Scribner's Sons, 1977 (ISBN 046012045X)
  • Labib Habachi, The Obelisks of Egypt, skyscrapers of the past, American University in Cairo Press, 1985 (ISBN 9774240227)

Liens externes[modifier | modifier le code]