Obélisque du Latran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Obélisque du Latran
Obelisk-Lateran.jpg
Obélisques
Commanditaire
Construction
Inscriptions
Poids
autour de 350 t
Hauteur d’origine
36 m
Hauteur actuelle
36,18 m
Hauteur avec piédestal
45,7 m
Emplacement d’origine
Emplacement actuel
Ordonnateur
Date d’installation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Rome
voir sur la carte de Rome
Red pog.svg

L'obélisque du Latran ou obélisque de la place Saint-Jean-de-Latran est un obélisque égyptien du XVe siècle avant notre ère, situé à Rome au Latran, et qui fut érigé à l'origine à l'est du temple d'Amon à Karnak (Égypte) par le pharaon Thoutmôsis III (-1504/-1450). C'est le plus grand de tous les obélisques égyptiens connus.

L'obélisque de Thoutmôsis III à Karnak[modifier | modifier le code]

L'obélisque est couvert de hiéroglyphes : on voit, sur les colonnes centrales des quatre faces, le roi Thoutmôsis III recevant la bénédiction d'Amon- ou Amon-Aton, et aussi déposant des offrandes aux dieux. Son petit-fils Thoutmôsis IV a ajouté les colonnes latérales qui content l'embellissement du temple par ce roi, et aussi les travaux des artisans sur l'obélisque, qui ne durèrent pas moins de trente-cinq ans[1].

Les spécialistes se sont longtemps demandé quel pouvait être l'emplacement d'origine de cet obélisque. L'égyptologue français Gustave Lefebvre (1879-1957) pensait, à la lumière des inscriptions, que le monolithe devait provenir de Karnak et, plus précisément, de la partie est du grand temple[2]. Son collègue Paul Barguet découvrit l'emplacement exact à l'est de la salle des fêtes de Thoutmôsis III en mettant au jour quatre gros blocs de grès assemblés en queue d'aronde identifiés comme son soubassement[3].

Transport à Rome[modifier | modifier le code]

Ammien Marcellin rapporte qu'Auguste avait songé à transporter cet obélisque, puis avait dû y renoncer et en choisir un de taille plus modeste, au vu des difficultés techniques que cela posait à l'époque.

C'est Constantin (272-337) qui, en 337, le fit transporter de Thèbes à Alexandrie, pour l'ériger à Constantinople. Mais il n'eut pas le temps de mener à bien son projet, et son fils Constance II (337-361), son successeur, préféra l'acheminer vers Rome en 357, le destinant à la spina du Circus Maximus : le géant vint donc prendre place au côté de l'obélisque d'Auguste, actuellement obélisque de la piazza del Popolo.

Restauration par Sixte Quint[modifier | modifier le code]

Il fut retrouvé en 1587, à une profondeur de 7 m, brisé en trois morceaux, lors de fouilles menées au Grand Cirque par le pape Sixte Quint, qui le fit restaurer et enfin réériger sur la place Saint-Jean-de-Latran l'année suivante le par l'ingénieur Domenico Fontana. L'inauguration eut lieu le [1].

Poids, dimensions[modifier | modifier le code]

La partie basse manque, sur une hauteur de 0,30 m environ, qui n'a pu être conservée lors de la restauration de 1588. La pointe a également disparu.

  • Hauteur actuelle[1] : 32,18 m (hauteur d'origine probable : environ 32,50 m)
  • Hauteur actuelle avec le piédestal : 45,70 m
  • Poids, selon les auteurs : 230 t, ou 350 t, ou même 455 t (L. Habachi).

Son poids ne peut être que supérieur à celui de l'obélisque de Louxor de la place de la Concorde à Paris, nettement moins volumineux et donné pour 230 t.

  • Évaluation du poids des obélisques : voir indications dans l'article Monolithe.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Labib Habachi, The Obelisks of Egypt, skyscrapers of the past, pp. 112-117.
  2. Gustave Lefebvre, « Sur l'obélisque du Latran », in Mélanges d'archéologie et d'histoire offerts à Charles Picard, PUF, Paris, 1949, pp. 586-593.
  3. Paul Barguet, L'Obélisque de Saint-Jean-de-Latran dans le temple de Ramsès II à Karnak, ASAE 50 (1950) p. 269-280.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :