Obélisque « muré »

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

L'Obélisque « muré » de Constantinople.

L'Obélisque « muré » est le nom traditionnellement donné à l'obélisque bâti au IVe siècle sur la spina de l'Hippodrome de Constantinople.

Cet obélisque, haut de 32 mètres et constitué de blocs grossièrement taillés, a probablement été érigé sous le règne de Constantin Ier le Grand (306-337)[réf. nécessaire].

Constantin VII Porphyrogénète (912-959) en fit couvrir les faces de plaques de bronze doré sur lesquelles se trouvaient des bas-reliefs représentant des fermiers et des pêcheurs. Ces plaques furent enlevées lors de la quatrième croisade (1204) pour fabriquer des pièces de monnaie.

Hippodrome de Constantinople. Au premier plan, l'obélisque « muré ».

Articles liés[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexander Kazhdan (éd.), The Oxford Dictionary of Byzantium, 3 vols., Oxford University Press, 1991 (ISBN 0195046528), s. v. Obelisk of Theodosius, vol. 3,
  • Jean-Pierre Sodini, « Images sculptées et propagande impériale du IVe au VIe siècles : recherches récentes sur les colonnes honorifiques et les reliefs politiques à Byzance », Byzance et les images, La Documentation Française, Paris, 1994 (ISBN 2-11-003198-0), 43-94.