ORP Żbik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ORP Żbik
image illustrative de l’article ORP Żbik
L'ORP Żbik et le navire-dépôt Lwów
Type Sous-marin
Classe Wilk (en)
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine polonaise Marine polonaise
Chantier naval Chantiers Naval Français de Caen
Quille posée 1927
Lancement
Statut Ferraillé en 1956
Équipage
Équipage 5 officiers, 49 officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 77,95 m
Maître-bau 5,45 m
Tirant d'eau 4,2 m
Déplacement 980 t en surface
1 250 t en plongée
Propulsion En surface : 2 moteurs diesel de 1 800 ch
En plongée : 2 moteurs électriques de 1 200 ch
2 hélices
Vitesse 14,5nœuds en surface
9,5 nœuds en plongée
Caractéristiques militaires
Armement 1 canon de 100 mm
1 canon AA de 40mm
6 tubes lance-torpilles 550 mm
Rayon d'action 7 000 nautiques à 7,5 nœuds en surface
80 nautiques à 4 nœuds en plongée

L'ORP Żbik (en polonais chat sauvage) est un sous-marin mouilleur de mines polonais de classe Wilk qui participe à la Seconde Guerre mondiale.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Construit au Chantiers Naval Français de Caen[1] en 1931, l'ORP Żbik entre en service le . Pendant la campagne de Pologne il prend la mer et patrouille en Baltique. Le il mouille ses mines qui couleront ultérieurement deux bâtiments allemands (le dragueur de mines M 85 qui sombre le et le chalutier Mühlhausen qui partage le même sort le ). Attaqué plusieurs fois par des destroyers ennemis, le Żbik est endommagé. L'étanchéité du navire est altérée, il prend l'eau, le compartiment des batteries est inondé ce qui provoque un dégagement de chlore. L’impossibilité de réparer les avaries en mer et de ravitailler le sous-marin en carburant dans les bases attaquées par l'ennemi rend vaine la poursuite de combats. En raison de l'avancée allemande en Pologne et d'état technique du Żbik, son commandant, le komandor podporucznik Michał Żebrowski se résigne à se faire interner. Le 25 septembre le Żbik entre dans le port suédois de Sandhamn[1]. Il passe le restant de la guerre à Vaxholm tout comme l'ORP Ryś et l'ORP Sęp également internés.

Le pavillon polonais est à nouveau hissé sur le Żbik le , quatre jours plus tard il revient à Gdynia. Le , il est retiré du service pour être ferraillé en février 1956.

Commandants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]