Nyta Dover

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dover.
Nyta Dover
Naissance
Vevey, Vaud, Suisse
Nationalité Flag of Switzerland.svg suisse
Décès (à 70 ans)
Fort Lauderdale (Floride), États-Unis
Profession Actrice, chanteuse

Nyta Dover ou Nyta Doval, née comtesse Antoinette De Chvalkovsky[1] le à Vevey dans le canton de Vaud en Suisse et décédée le à Fort Lauderdale dans l'État de Floride aux États-Unis, est une actrice suisse. Elle a principalement travaillé comme actrice en Italie et a ensuite été danseuse, chanteuse et personnalité mondaine aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine tchécoslovaque, elle naît à Vevey en Suisse en 1927. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle trouve refuge en Italie où elle commence une carrière d'actrice à la fin du conflit.

Elle commence en 1948 avec un petit rôle dans la comédie Accidenti alla guerra!... de Giorgio Simonelli. Elle apparaît par la suite dans plusieurs productions italiennes au cours des années 1950, jouant aux côtés des meilleurs acteurs et actrices de l'époque, comme Marcello Mastroianni, Gina Lollobrigida, Aldo Fabrizi, Nino Taranto, Isa Barzizza ou Walter Chiari et ce pour les réalisateurs les plus populaires du moment, comme Mario Monicelli, Steno, Giuseppe Guarino, Claudio Gora, Mario Mattoli ou Max Neufeld. En 1953, elle joue dans le segment Lysistrata du film à sketches Destinées réalisé par le Français Christian-Jaque.

Elle s'installe ensuite aux États-Unis. Elle apparaît dans des talks-shows à la télévision et tourne comme danseuse et chanteuse pour divers artistes du monde de la musique, notamment Frank Sinatra.

Elle décède à Fort Lauderdale en 1998 à l'âge de 70 ans.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • (it) Enrico Lancia et Fabio Melelli, Le straniere del nostro cinema, Rome, Gremese, coll. « Gli Album », , 191 p. (ISBN 978-8884403506), p. 71.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « henchman Fair », sur dongoldfireprotectionspecialists2037.blogspot.cz (consulté le 20 mai 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :