Nysa (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nysa.

Dans la mythologie grecque, Nysa est un lieu mystérieux.

  • le lieu montagneux où les nymphes Hyades auraient élevé le jeune Dionysos, le « Zeus de Nysa ».
  • la ville où Osiris a grandi et a été élevé, où il apprit l'agriculture[1]
  • la ville où Dionysos (nom grec d'Osiris) a appris la viticulture[1].
  • Homère la décrit ainsi : « Nysa assise sur une colline verdoyante, loin de la Phénicie et près des fleuves de l'Égypte. »[1]

Ce lieu a été diversement situé par les mythographes en Éthiopie, en Libye, en Inde ou encore en Arabie[2] . Bien que le culte de Dionysos fut introduit en Grèce en provenance de l'Asie mineure (où l'autoethnonyme des Hittites était « Nesi » et leur langue le « Nesili »), ces localisations reflètent surtout l'éloignement magique du lieu chtonien mythique. Le nom de Nysa pourrait être également une invention pour expliquer le nom du dieu.

C'est à son retour de Nysa pour rejoindre les divinités olympiennes que Dionysos rapporta le vin enthéogène.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Diodore de Sicile, Bibliothèque historique, livre 1 paragraphe 15 (lire en ligne), Osiris aima aussi l'agriculture; il avait été élevé à Nysa, ville de l'Arabie Heureuse et voisine de l'Égypte, où cet art était en honneur. C'est du nom de Jupiter, son père, joint à celui de cette ville que les Grecs l'ont appelé Dionysus. Le poète fait mention de Nysa dans un de ses hymnes où il dit : « Nysa assise sur une colline verdoyante, loin de la Phénicie et près des fleuves de l'Égypte (15). » On dit qu'il découvrit la vigne dans le territoire de Nysa , et qu'ayant songé à en utiliser le fruit, il but le premier du vin (16), et apprit aux hommes la culture de la vigne, l'usage du vin, sa préparation et sa conservation. Il honora Hermès quittait doué d'un talent remarquable pour tout ce qui peut servir la société humaine
  2. Hésychios d'Alexandrie (dans son Lexique du VIe siècle) donne une liste des localisations proposée par les différents auteurs antiques du Mont Nysa : Arabie, Éthiopie, Égypte, Babylone, Mer Érythréenne (la Mer Rouge), Thrace, Thessalie, Cilicie, Inde, Libye, Lydie, Macédoine, Naxos, Pangaios (île mythique vers le sud de l'Arabie), Syrie.