Nyonoksa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nyonoksa
Вид на комплекс деревянных церквей в Нёноксе.jpg
Nom local
(ru) НёноксаVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Oblast
Division urbaine
Municipal Formation of the City of Severodvinsk (d)
Altitude
7 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
468 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
164526Voir et modifier les données sur Wikidata
OKATO
11430808001Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
8184Voir et modifier les données sur Wikidata
Pont de bois, à Nenoska.
Hangards à bateau, Nenoska.

Nyonoksa, également Nenoksa[1], ( russe : Нёнокса ) est une localité rurale (un selo d'environ 450 habitants) sous la juridiction administrative de la ville de Severodvinsk dans la région d'Arkhangelsk en Russie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située sur la côte de la baie d'Onega (en mer Blanche) au nord-ouest de la ville de Severodvinsk. Le village est situé à l'est de la péninsule d'Onega , à 40 km de Severodvinsk, sur la côte de la mer Blanche. À l'ouest du village coule la rivière Nenoksa, qui traverse le lac inférieur avant, non loin du village, de se jeter dans le Nenoksu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village aurait été fondé en 1397[2], et il aurait comme origine l'exploitation d'une saline (gisement de sel qui deviendra l'un des principaux centres de production de sel, qui du XVe siècle au milieu du XXe siècle sera produit, non pas à partir d'eau de mer, mais à partir de mines de sel). Ce commerce a contribué à la croissance du village, qui attirait de nombreux marchands de toute la Russie.

Une fête anniversaire pour le village est célébré le premier samedi qui suit le 12 juillet ; c'est une tradition depuis 1997. Auparavant, les villageois célébraient une journée Petrov[3].

En 1553, le seul navire rescapé d'une expédition montée par l'explorateur anglais Hugh Willoughby (l'Eduard Bonaventure ; commandé par Richard Chansler et Clement Adams) a pu contourner la péninsule de Kola et entrer en mer Blanche. L'expédition explorait les terres et mers polaires, en cherchant une « route du nord » vers la Chine et l'Inde. Le navire a jeté l'ancre sur la côte sud de la baie de Dvinskaya , en face de Nenoksa[4].

De 1940 à 1958, Nenoksa faisait partie du district de Belomorsky dans la région d'Arkhangelsk.

En 1993, une succursale du musée de la culture locale de la ville de Severodvinsk a été ouverte à Nenoks[5].

En 2009, le conseil de village de Nyonoksky a été aboli, Nenoksa devenant un territoire subordonné à la municipalité de Severodvinsk[6].

Le 15 juillet 2017, lors de la fête du village de Nyonoks, un musée du sel a été inauguré (dans la grange à sel restaurée), en tant que branche du musée de la culture locale de la ville de Severodvinsk[7],[8].

Environnement[modifier | modifier le code]

Sur une grande partie de l'arrière pays du littoral de la mer Blanche, la nature est encore très préservée.

Accident du 8 août 2019[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Accident de Nyonoksa.

Le 8 août 2019 un accident s’est produit sur la base d’essais militaires située à 2 km du village. L’explosion accidentelle lors d’essais d’un nouveau système de propulsion de missile a fait plusieurs victimes parmi le personnel de la base participant aux essais et dispersant une certaine quantité de radionucléides dans l'atmosphère entraînant une hausse de la radioactivé dans les environs.

Le 13 août 2019, le site de Roshydromet (en) (Administration du Nord pour l'hydrométéorologie et la surveillance de l'environnement) et Yury Peshkov, responsable de l’UMZA, ont annoncé que la radioactivité de fond enregistrée à Severodvinsk a brièvement dépassé la norme. D'après le système territorial pour Arkhangelsk de l'ASKRO (système automatisé de surveillance de la situation des rayonnements ionisants), le 8 août 2019 à midi (heure de Moscou), six des huit points de mesure de Severodvinsk situés dans le réseau de mesure ont enregistré des débits de dose en rayonnement gamma quatre à seize fois supérieurs aux valeurs de fond pour ce territoire pour ce type de rayons. Le ministère et l'agence concernée (Roshydromet) ont dit qu'à Arkhangelsk, il n'y avait pas de dépassement de la norme — et après le pic de mesure, les valeurs ont commencé à diminuer tout aussi rapidement (pour Severodvinsk, « les valeurs maximales au cours de cette période sont passées de 0,45 à 1,78 µSv/h. Après une demi-heure, le rayonnement de fond a de nouveau fortement diminué et, après deux heures supplémentaires (à 14 h 30, heure de Moscou), la situation est revenue à la normale »). Selon le département régional de Rospotrebnadzor, dirigé par Roman Buzinov, l'augmentation du niveau de radioactivité mesurée le à Severodvinsk était due à des radionucléides à courte demi-vie, avec une dose de rayonnement maximale sous cette exposition nettement inférieure à 10 μSv, niveau jugé négligeable par les « Normes de sécurité du rayonnement (NRB-99/2009) », des mesures d'intervention d'urgence et de radioprotection pour la population ne sont donc pas nécessaires selon R Buzinov[9].

Le , six jours après une explosion accidentelle qui a eu lieu dans le district administratif de Nenok, où se trouve le centre d'essais naval central de la marine russe (situé dans le village de Sopka près du terrain militaire proche de Nyonoksa), à environ 40 km de Severodvinsk, tous les résidents ont été invités à partir pour une brève durée, avant que cet appel ne soit annulé. Selon les informations alors disponibles dans la presse, l'accident a eu lieu lors d'essais d'un moteur à réaction à propergol liquide[10]) et il aurait impliqué un missile nucléaire.

Transports, accessibilité[modifier | modifier le code]

La principale connexion de Nyonoksa (= Nenoksa) avec le reste du monde s’effectue via la voie ferrée du Nord, par Severodvinsk. La gare de Nenoksa est située à l'est du lac inférieur, à deux kilomètres du village. Une route conduisant au village est prévue (en construction à partir de l'été 2019) mais un accès était possible pour les camions et des véhicules tout-terrain. Nenoksa et le proche village de Sopka font partie d'une zone militaire contrôlée ; Un laissez-passer est nécessaire pour entrer et circuler dans ce territoire très surveillé[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « Поиск: 11730000126 | ОКТМО (ОК 033-2013) », www.oktmo.ru (consulté le 13 août 2019).
  2. Shulman Yu. M (2008), Histoire de la Posad de Nenoksa : essai d'histoire historique et locale, par Yu. Shulman, M., Fondation Boris Shergin, 356 p., Ill. [Филиал САФУ в г. Северодвинске. Branche de la NArFU à Severodvinsk]. Histoire et culture du nord de la Russie. Exposition a été préparée par K. Shurupova (chef de secteur). Université fédérale du Nord (Arctique) nommée d'après M.V. Lomonosov, narfu.ru, 22 mars 2013 (consulté le 3 avril 2014).
  3. Web IRBIS. Charupa, Galina, Le lieu le plus heureux au monde : au festival de Nenoksy, une présentation d'un livre sur l'histoire du village, G. Charupa a eu lieu, Northern Worker, 22 juillet 2008, S. 2, ill., Shulman, Yuri Mikhailovich (connaisseur et chercheur de l'histoire du village de Nenoksa, dont l'histoire de famille est étroitement liée à celle de cet ancien village de Poméranie), « Histoire de la Nenoksa Posad » (consulté le 3 avril 2014).
  4. Gamelʹ, Ī., Tradescant, J., Willoughby, H. et Chancellor, R. (1857), Early English Voyages to Northern Russia: Comprising the Voyages of John Tradescant the Elder, Sir Hugh Willoughby, Richard Chancellor, Nelson, and Others, R. Bentley, lire en ligne sur Google Livres.
  5. (ru) Филиал Северодвинского музея в селе Нёнокса.
  6. (ru) Особенности размежевания.
  7. (ru) В Нёноксе открылся музей соли.
  8. (ru) На всю Россию знаменитая.
  9. Interfax-Russia.ru (2019), communiqué intitulé « Un accroissement de la puissance du rayonnement radioactif à Severodvinsk dans la région d’Arkhangelsk a été enregistré le 8 août vers 12 h 30, heure de Moscou, à 1,78 μSv/h ; à 14 h 30, le bruit de fond était redevenu normal, selon un rapport de Roshydromet », 13 août 2019.
  10. Радиация во время взрыва в Северодвинске была превышена в 4–16 раз (« Le rayonnement moyen lors de l'explosion à Severodvinsk a été dépassé de 4 à 16 fois »), 13 août 2019, lire en ligne, sur iz.ru.
  11. Nabil Wakim et Nicolas Ruisseau, « Le peu que l’on sait de l’explosion dans une base russe : missiles « invincibles », réacteur nucléaire et propos flous », sur lemonde.fr, (consulté le 13 août 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressources relatives à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :