Nursery Cryme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nursery Cryme
Album de Genesis
Sortie
Enregistré
au Studio Trident, Londres, Angleterre
Durée 39:32
Genre Rock progressif
Producteur John Anthony
Label Charisma
Critique

3.5 étoiles sur 5 AllMusic[1]
3.5 étoiles sur 5 Music Story[2]
4 étoiles sur 5 Forces Parallèles[3]

Albums de Genesis

Nursery Cryme est un album du groupe Genesis sorti en 1971 sur le label Charisma.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit du premier album où l'on peut voir à l'œuvre le quintet composé de Peter Gabriel, Phil Collins, Mike Rutherford, Steve Hackett et Tony Banks. L'album a eu une curieuse histoire puisqu'il fut classé dans les charts britannique à la 39e place... en 1974 (trois ans après sa sortie), avant de refaire une brève apparition 10 ans plus tard en 1984 à la 68e place[4].

En France, l'album est certifié disque d'or en 1978. La France est d'ailleurs l'unique pays important où il obtint cette récompense. Au Royaume-Uni, il devra attendre 2013 pour être certifié disque d'argent[5].

Le titre de l'album est un jeu de mot sur le terme « Nursery rhyme », se rapportant aux comptines et berceuses traditionnelles anglaises.

Le premier morceau The Musical Box annonce la couleur : l'album sera symphonique et magistral, et égrènera, tout au long de son développement de douces plages tout autant délicieuses que précieuses et des envolées emphatiques de toute beauté. The Return of the Giant Hogweed sera également empreint d'un lyrisme flamboyant. Ainsi que le morceau final : The Fountain of Salmacis. À eux trois, ces titres constituent les pièces maitresses de l'album.

Album qui, par ailleurs, est émaillé de ballades comme For Absent Friends ( cette dernière est chantée par Phil Collins ), Seven Stones et Harlequin qui, pouvant sembler, de prime abord, anodines, s'avèrent, après plusieurs écoutes, subtiles et nécessaires.

Quant au titre Harold The Barrel, (qui n'a d'égal que le passage intitulé Willow Farm extrait de l'emblématique morceau : Supper's Ready pièce maitresse de l'album "Foxtrot") tout inclassable qu'il soit, couronne l'ensemble par sa touche légère, absurde, et envoutante.

La pochette est l'œuvre de Paul Whitehead qui réalisa aussi les pochettes des albums Trespass et Foxtrot pour Genesis.

Son[modifier | modifier le code]

L'enregistrement de cet album a lieu en 1971, au Trident Studio de Londres, présentant un atout majeur pour l'époque en matière d'enregistrement, puisqu'il offrait en effet la possibilité d'enregistrer sur du matériel à 16 pistes, indispensable alors pour les projets ambitieux de Genesis sur cette période.

Avant l'entrée du guitariste Steve Hackett dans le groupe, un piano électrique Hohner "Pianet" était utilisé par Tony Banks pour substituer un son de guitare en live au travers d'une boîte à effet, modulant l'effet fuzz bien connu à cette époque. On retrouve cet astucieux procédé sur cet album, dans le morceau "The Musical Box" ainsi que sur l'introduction de "The Return of the Giant Hogweed".

Par ailleurs, la signature de cet album dans le genre du rock progressif n'aurait pas été aussi importante sans l'acquisition récente par le groupe du Mellotron MarK II (utilisé par exemple par King Crimson en 1969 dans leur premier album "In The Court of the Crimson King")[6].

En effet, Banks utilise le pré-set "three violins" ("trois violons") du MK II sur le morceau de clôture The Fountain of Salmacis et sur "Seven Stones", ainsi que "combined brass" au travers de l'effet fuzz sur "The Return of the Giant Hogweed".

La somme de technicité, de créativité musicale, et d'imagination poétique font de cet album (avec Trespass et Foxtrot) une des pièces maitresse du rock progressif.

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

  • Tous les titres sont écrits, composés et arrangés par le groupe.
  1. The Musical Box - 10:24
  2. For Absent Friends - 1:44
  3. The Return of The Giant Hogweed - 8:09
  4. Seven Stones - 5:08
  5. Harold The Barrel - 2:59
  6. Harlequin - 2:53
  7. The Fountain of Salmacis - 7:54

Musiciens[modifier | modifier le code]

Classements par pays[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1972) Meilleure
position
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[7] 11
Classement (1974) Meilleure
position
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[8] 39

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1972) Meilleure
position
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[7] 50

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification Date
Drapeau de la France France[9] 100 000 + Disque d'or Or 1978
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[5] 60 000 + Disque d'argent Argent 22 juillet 2013

Références[modifier | modifier le code]