Nuria Oliver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nuria Oliver Ramírez
Image dans Infobox.
Nuria Oliver en 2018.
Fonction
Administratrice de société
Bankia
-
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Nuria María Oliver RamírezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Université polytechnique de Madrid (telecommunications engineering degree (d)) (-)
Massachusetts Institute of Technology (Philosophiæ doctor) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Vodafone Institute for Society and Communications (d) (depuis ), Vodafone (-), Telefonica Research and Development (d) ( - ), Microsoft (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
European Laboratory for Learning and Intelligent Systems (en)
Data-Pop Alliance ()
Académie royale d'ingénierie d'Espagne (en) ()
Academia Europaea ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Dir. de thèse
Site web
Distinctions

Nuria Oliver est une informaticienne espagnole.

Elle est directrice de la recherche en science des données chez Vodafone[1] et chef des data scientist chez Data-Pop Alliance. Auparavant, elle a été directrice scientifique à Telefónica et chercheuse chez Microsoft Research. Elle est titulaire d'un doctorat du Media Lab du MIT[2] et également membre de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers et de l'ACM[3]. Avec plus de 13 600 publications, elle est l'une des scientifiques en informatique les plus citées d'Espagne. Elle est bien connue pour son travail concernant les modèles de calcul du comportement humain[4],[5], l'interaction homme-machine[6], l'informatique mobile[7] et le big data pour le bien social.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nuria Oliver obtient un diplôme en Ingénierie des Télécommunications de l'Université polytechnique de Madrid en 1994[8]. Elle reçoit le premier prix national espagnol des Ingénieurs en télécommunications la même année[9].

En 1995, elle reçoit une bourse de La Caixa pour étudier au MIT, où elle obtient son doctorat au Laboratoire des Médias dans le domaine de la perception de l'intelligence. En 2000, elle rejoint Microsoft à Redmond aux États-Unis en tant que chercheuse dans le domaine de l'interaction homme-machine et y a travaille jusqu'en 2007[10].

En 2007, elle déménage en Espagne, à Barcelone, pour travailler à Telefónica dans le secteur de la recherche et développement en tant que directrice de la recherche multimédias. À l'époque, elle est la seule femme tenant ce poste là à Telefónica[11],[12]. Ses travaux se sont concentrés sur l'utilisation du téléphone mobile comme capteur d'activité humaine.

En 2017, elle rejoint Vodafone en tant que directrice de la recherche en science des données et a également été nommée première cheffe des données scientifiques à DataPop Alliance[13], une organisation à but non lucratif créé par la Harvard Humanitarian Initiative, le MIT Media Lab et l'Overseas Development Institute consacrée à exploiter big data pour améliorer le monde.

En 2018, elle est élue membre du personnel académique de l'Académie Royale espagnole de l'Ingénierie[14].

Elle est membre du conseil consultatif externe au département de l'ETIC de l'Université Pompeu Fabra[15], du département de LASIGE à l'Université de Lisbonne, du département informatique au Kings College de Londres[16], du centre de cybersanté de l'Université ouverte de Catalogne[17] et Mahindra Comviva[18]. Elle est également membre du Conseil consultatif stratégique pour l'Agence de l'innovation de Valence[19].

Récompenses et honneurs[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Premier prix national espagnol des ingénieurs en télécommunications[8].
  • 2004 : Top 100 des in4vateurs de moins de 35 ans (TR100, aujourd'hui TR35) de la MIT Technology Review, sur la base de son travail sur les interfaces intelligentes homme-machine[20].
  • 2009 : « 100 futurs dirigeant/es qui assureront la conception de l'Espagne dans les prochaines décennies », par le magazine Capital[21].
  • 2009 : Prix du meilleur article à l'ACM multimédia pour ses travaux de recherche sur la duplication de détection vidéo[22].
  • 2009 : Best paper award de l'ACM MobileHCI pour ses travaux de recherche sur la comparaison des discours et du texte sur les téléphones mobiles[23].
  • 2012 : Talents par le Women's Forum for the Economy and Society[24],[25].
  • 2012 : Prix du meilleur article sur le filtrage collaboratif par ACM RecSys[26].
  • 2012 : Présentée comme l'une des neuf femmes espagnoles leaders de la technologie par le journal El País[27].
  • 2014 : Prix des Dix ans d'impact technique par l'ACM ICMI comme l'un des auteurs d'un article sur les couches graphique des modèles de comportement humain. Le document décrit un système qui a été en mesure de discerner l'activité d'un utilisateur sur la base des éléments de preuve de la vidéo, l'acoustique et l'ordinateur interactions[28].
  • 2014 : Meilleur article de l'ACM Ubicomp pour son travail sur la valeur économique des données personnelles[29].
  • Scientifique distinguée par l'Association for Computing Machinery (ACM), qui est le premier espagnol femelle informaticien pour recevoir ce prix[30].
  • 2015 : Meilleur article d'ACM Ubicomp 2015 pour ses recherches sur l'ennui de la détection à l'aide de téléphones mobiles[31].
  • Membre de l'Association Européenne de l'Intelligence Artificielle (ECCAI)[32].
  • 2016 : Prix de la femme de l'année européenne dans le numérique[33]
  • Top 100 des femmes leader en Espagne en Mujeres&Cia[34]
  • Ada Byron prix de l'Université de Deusto, Espagne prix au niveau national, ce qui met en lumière le travail des femmes qui apportent de progresser vers de nouveaux domaines de la technologie. Il a reconnu son travail en intelligence artificielle, big data, interaction homme-machine, des modèles de calcul du comportement humain et de l'informatique mobile[35],[36].
  • 2016 : Prix Gaudí Gresol[37],[38]
  • 2016 : Prix national Ángela Ruiz Robles d'informatique[39]
  • Docteur honoris causa par l'Université Miguel Hernández[40]
  • 2017 : Distinction du Gouvernement de la Communauté Valencienne[41]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) giménez Sol, « Nuria Oliver: "Mi reto es despertar vocaciones tecnológicas en las niñas" », Diario Información,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Alumni – MIT Media Lab », sur MIT Media Lab (consulté le )
  3. (en) « ACM Fellow Nuria Oliver PhD », sur awards.acm.org (consulté le )
  4. « Models 2014: Keynote speakers » [archive du ], (consulté le )
  5. « A Bayesian Computer Vision System for Modeling Human Interactions », (consulté le )
  6. « Innovators Under 35: Nuria Oliver, 33 », MIT Technology Review,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Ubicomp 2014. Best Papers », (consulté le )
  8. a et b « Energía femenina » [« Feminine Energy »], El País,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Las mujeres en la Universidad: evolución del personal de administración y servicios funcionario en la UPM » [« The women in the university: evolution of the personnel of the administration and services of UPM »] (consulté le )
  10. « Entrevista: Nuria Oliver » [« Interview: Nuria Oliver »], El País,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Nuria Oliver deja a Bill Gates por Alierta » [« Nuria Oliver leaves Bill Gates for Alierta »], Expansion,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « Telefónica repatría jóvenes investigadores » [« Telefonica repatriates young researchers »], El País,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en) « Nuria Oliver Chief Data Scientist at DataPop Alliance » (consulté le )
  14. (es) « Nuria Oliver e Íñigo Losada académicos de la Real Academia de Ingeniería », sur Real Academia de Ingeniería,
  15. (en) « Government University Pompeu Fabra »
  16. (en) « Kings College Industrial Board »
  17. (en) Universitat Oberta de Catalunya, « Advisory Board - eHealth Center - UOC R&I », sur www.uoc.edu (consulté le )
  18. (en-US) « Advisory Board Archives - Mahindra Comviva », sur Mahindra Comviva (consulté le )
  19. (ca) « La AVI crea el Comité Estratégico de Innovación para aportar soluciones a los retos tecnológicos de las empresas valencianas - Novetats - Generalitat Valenciana » (consulté le )
  20. (es) « Una española en la cima digital » [« A Spaniard at the digital peak »], El Pais,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. (es) « 100 lideres del futuro », (consulté le )
  22. (en) « ACM Multimedia 2009 », (consulté le )
  23. (en) « Text vs Speech: A comparison of tagging input modalities for camera phones », (consulté le )
  24. (en) « Rising Talents Initiative aims to distinguish highly talented young women », (consulté le )
  25. (en) « Rising Talents: News from the Network » [archive du ], (consulté le )
  26. (en) « Awards », (consulté le )
  27. (en) « The exceptions that rule », El País,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. (en) « ICMI 2014 Awards », (consulté le )
  29. (en) Jacopo Staiano, Nuria Oliver, Bruno Lepri et Rodrigo de Oliveira, « Money Walks: A Human-Centric Study on the Economics of Personal Mobile Data », Proceedings of the 2014 ACM International Joint Conference on Pervasive and Ubiquitous Computing,‎ , p. 583–594 (ISBN 9781450329682, DOI 10.1145/2632048.2632074, arXiv 1407.0566)
  30. (en) « Nuria Oliver ACM Senior Member » (consulté le )
  31. (en) « Ubicomp 2015. Program with best papers », (consulté le )
  32. (en) « Bulletin #2 (2016) | European Association for Artificial Intelligence » [archive du ], sur www.eurai.org (consulté le )
  33. (en) « BELGIAN MINISTER DE CROO RECOGNISES TOP GIRLS AND WOMEN IN TECH » (consulté le )
  34. (es) Sara Montero, « Las 100 mujeres que lideran España », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. « Fallo del Jurado del Premio Ada Byron: Deusto concede el Premio a Nuria Oliver, Ingeniera de Telecomunicaciones, doctora por el MIT y Directora Científica de Telefónica I+D » (consulté le )
  36. (es) « La directora científica de Telefónica I+D Nuria Oliver recibe un premio de Deusto a la mujer tecnóloga » [« La directrice scientifique de Telefónica I+D Nuria Oliver reçoit un prix Deusto récompensant les femmes dans le des domaines technologiques »], Europa Press,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. (ca) NacióDigital, « NacióDigital: Neus Segrià, Marc Márquez i Jordi Cruz, entre els guardonats dels Premis Gaudí Gresol », sur www.naciodigital.cat (consulté le )
  38. « Marc Márquez, Jordi Cruz, Jaume Cabré, Joan Pera o Manel Fuentes, premis Gaudí Gresol », sur La Vanguardia (consulté le )
  39. (es) Isabel Vicente, « La alicantina Nuria Oliver, Premio Nacional de Informática 2016 », Diario Información,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. (en) « Nuria Oliver, Honoris Causa Doctor by the UMH », sur Diario Información (consulté le )
  41. (en) « Official Bulletin of the Valencian Government 815 / 09.10.2017 »,

Liens externes[modifier | modifier le code]