Nura : Le Seigneur des Yokaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Nura : Le Seigneur des Yōkaï

ぬらりひょんの孫
(Nurarihyon no Mago)
Type Shōnen
Genre Nekketsu
Thèmes Action, surnaturel
Manga
Auteur Hiroshi Shiibashi
Éditeur Drapeau du Japon Shūeisha
Drapeau de la France Kana
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Jump
Sortie initiale mars 2008décembre 2012
Volumes 25
Anime japonais : Nura : Le Seigneur des Yōkaï
Réalisateur
Studio d’animation Studio DEEN
Licence Drapeau de la France Kazé
Chaîne Drapeau du Japon Yomiuri TV
1re diffusion 3 juillet 201027 décembre 2010
Épisodes 26
Anime japonais : Nura : Le Seigneur des Yōkaï - La cité des démons
Réalisateur
Studio d’animation Studio DEEN
Licence Drapeau de la France Kazé
Chaîne Drapeau du Japon Yomiuri TV
1re diffusion 3 juillet 201125 décembre 2011
Épisodes 26

Nura : Le Seigneur des Yōkaï (ぬらりひょんの孫, Nurarihyon no Mago?, litt. Le petit-fils de Nurarihyon) est un shōnen manga de type nekketsu, écrit et dessiné par Hiroshi Shiibashi. Il a été prépublié dans le magazine hebdomadaire Weekly Shōnen Jump de l'éditeur Shūeisha entre mars 2008 et juin 2012. Les trois derniers chapitres, d'une soixantaine de pages chacun et tout en couleur, sont parus dans le magazine Jump Next d'été, d'automne et d'hiver 2012[1]. Il a été compilé en vingt-cinq tomes au 4 mars 2013 au Japon. La version française est publiée par Kana depuis février 2011[2], date de sortie des deux premiers tomes du manga, et 20 tomes sont sortis en novembre 2014.

Face au succès du manga, il a été adapté en anime par le studio Deen, avec une première saison de 26 épisodes diffusée entre le 3 juillet 2010[3] et le 27 décembre 2010. Une deuxième saison nommée Nura : Le Seigneur des Yokaï - La cité des démons (Nurarihyon no Mago : Sennen Makyou) a été diffusé au Japon entre le 3 juillet 2011 et le 25 décembre 2011. En France, la série est publiée La version anime est quant à elle sortie chez Kazé.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rikuo Nura ressemble à n’importe quel garçon de son âge. Il n’est pourtant qu’en partie humain. Il est en effet, par son grand-père, un quart yōkai, ces êtres surnaturels qui viennent parfois se mêler au monde des hommes. Il habite dans une large demeure peuplé d’innombrables esprits et créatures étranges avec sa mère, humaine, et son grand-père yōkai Nurarihyon, le grand maître du clan Nura, le plus puissant clan de yōkai de la région de Tōkyō (Edo). Bien que son grand-père veut faire de lui son successeur à la tête du clan, sa partie humaine préfère vivre sa vie tranquille de lycéen humain tandis que sa partie youkai quant à elle veut former son propre cortège des 100 démons sous l’étendard de sa « peur » (Hyakki Yakō) et prendre la tête du clan Nura en tant que 3e héritier. Jusqu’à ce que des circonstances l’amènent à prendre conscience de cette part démoniaque en lui et pour protéger ceux qu'il aime, il se devra de faire face à ses responsabilités de petit-fils de Nurarihyon (en japonais ぬらりひょんの孫, titre original du manga).

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Rikuo Nura (奴良 リクオ, Nura Rikuo?)

Il est le personnage principal du manga. Il possède un quart du sang yōkai de son grand-père Nurarihyon d’où son nom composé de Nurari (de Nurarihyon) et de kuo (de Kuōtaa (クオーター?), quartier en japonais)[4]. Dans sa forme humaine, il est un jeune collégien à lunette, âgé de 12 ans et tout ce qui a de plus normal. Dans les moments de danger cependant, son héritage yōkai s’éveille et le transforme en un redoutable yōkai inspirant le respect et l’admiration chez ses alliés et capable d’user de sa « peur » pour rallier à lui de puissants alliés.
Jeune maître du clan Nura, il est destiné à succéder à son grand-père en tant que Troisième Grand Maître. Bien qu’enfant, il appréciait s’amuser avec ses amis yōkai et affirmer vouloir poursuivre l’action de son grand-père, son attitude changea radicalement lorsqu’il se rendit compte des méfaits causés par les yōkai aux humains. Il préféra alors adopter le mode de vie humain et rejeta toute idée de suivre la voie des yōkai. La première partie de l’histoire porte sur l’évolution du rapport qu’entretient Rikuo avec sa part yōkai et ses responsabilités envers le clan, sa famille et ses amis.

Nurarihyon (ぬらりひょん?)

Le fondateur du clan Nura et Commandant Suprême des yōkai (Pandémonium). Depuis sa retraite, il aime jouer des tours aux humains (manger sans payer), et même s’il s’inquiète que son petit-fils se comporte comme un humain, il respecte ses choix et reste toujours bienveillant à son égard. Il était autre fois un puissant yōkai qui a fait parler de lui en tuant Hagoromo-Gistume, démon renard immortel du fait qu'elle ressuscite à chaque ère devenant plus forte que jamais.

Tsurara, la Yuki-Onna (雪女の氷麗, Yuki-Onna no Tsurara?)

Jeune et jolie yōkai maîtrisant la glace, Tsurara est une des toutes premières membres de la Hyakki Yakō de Rikuo.
Très attachée à son jeune maître, elle le couve lorsqu’il est en forme humaine, s'inquiétant régulièrement de son bien-être, et regarde d’un mauvais œil tous les personnages féminins trop proches de lui à son goût. Ce sont ces sentiments qui la poussent d’ailleurs à être un des yōkai à suivre Rikuo au collège même, sous le nom de Tsurara Oikawa (及川 氷麗, Oikawa Tsurara?).

Aotabō (青田坊?)

Ce moine bouddhiste défroqué est l’un des yōkai les plus fidèles à Rikuo. Doté d’une stature et d’une force impressionnante mais de caractère irascible, il s’est lui-même nommé le « chef du groupe d’assaut du clan Nura ».
Comme Yuki-Onna, il accompagne Rikuo au collège sous les traits de Kurata (倉田?), un jeune délinquant déjà chef d’une bande de plus cents motards, les Hyakki Yakō.

Kana Ienaga (家長 可奈, Ienaga Kana?)

Kana est une voisine et amie d’enfance de Rikuo. Véritable grande sœur pour Rikuo jusqu’à la fin de l’école primaire, Kana voit sa relation avec Rikuo se modifier depuis leur entrée au collège et l’évolution de la personnalité de Rikuo. Elle semble éprouver des sentiments confus à son égard, manifestant une certaine jalousie quand elle aperçoit Rikuo et Tsurara ensemble.
Elle paraît également avoir une attirance pour Rikuo-yôkai depuis qu’il l’a secourue après son enlèvement par un yōkai le jour de son 13e anniversaire, pour qu'il l’emmène ensuite à une fête de yōkai dans un restaurant tenu par des bakeneko.

Yura Keikain (花開院 ゆら, Keikain Yura?)

Une jeune camarade de classe de Rikuo, originaire de Kyōto. Elle se révèle être une onmyōji de la Maison Keikan dont la spécialité est d’user de shikigami. Élevée dès l’enfance dans la haine des yōkai, elle a pour objectif de tuer le Commandant suprême Nurarihyon pour prouver sa valeur aux yeux de sa famille. Elle est souvent un allié de fortune efficace pour Nura.

Zen

Chef du camp Zen, il est l'ami d'enfance de Rikuo et fut le premier a rejoindre le Hyakki Hyakou de celui-ci. Il fut également le premier a fusionner avec Rikuo pour exécuter un Matoi (technique de possession).

Manga[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des volumes et chapitres[modifier | modifier le code]

Anime[modifier | modifier le code]

Il y a 2 saisons de 26 épisodes chacune. Le 26e épisode de chaque saison est un récapitulatif de la saison.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnages Voix japonaise[5]
Rikuo Nura enfant Eri Kitamura
adulte Jun Fukuyama
Nurarihyon agé Chikao Ōtsuka
adulte Kōji Yusa
Yuki-Onna Tsurara Yui Horie
Setsura Yui Horie
Reira Megumi Toyoguchi
Aotabō Hiroki Yasumoto
Kana Ienaga Aya Hirano
Yura Keikain Ai Maeda
Itaku Daisuke Kishio
Awashima Ryōka Yuzuki
Otome Yamabuki Mamiko Noto
Kyokotsu Père Kazuya Ichijō
Fille Yōko Hisaka
Yōhime Hōko Kuwashima

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

L'intégralité de la saison 1 en DVD est prévue par Kazé[6]. Cette version comportera uniquement une version originale sous-titrée en français[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Data Book
    Un Data Book nommé Nurarihyon no Mago - Ayashi Hiroku est sorti le 2 juillet 2010 au Japon[13].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

  1. 「魑魅魍魎の主となる」 (Chimimōryō no nushi to nare?) (ISBN 978-4-08-874557-2), 200 pages, sorti le 4 août 2008 au Japon[17], 9e au classement des meilleurs ventes de Tōhan [18].
  2. 「リクオ、牛鬼と対峙する」 (Rikuo, Gyūki to taiji-suru?) (ISBN 978-4-08-874581-7), 192 pages, sorti le 3 octobre 2008 au Japon[19], 5e au classement des meilleurs ventes hebdomadaires d'Oricon[20].
  3. 「奴良組総会」 (Nura-gumi sōkai?) (ISBN 978-4-08-874621-0), 192 pages, sorti le 5 janvier 2009 au Japon[21], 5e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[22].
  4. 「四国八十八鬼夜行」 (Shikoku hachi-jū-hachi oni yakō?) (ISBN 978-4-08-874655-5), 208 pages, sorti le 3 avril 2009 au Japon[23], 5e au classement des meilleurs ventes d'Oricon[24].
  5. 「闇より暗い翼を持つ妖怪」 (Yami yori kurai tsubasa o motsu yōkai?) (ISBN 978-4-08-874667-8), 192 pages, sorti le 4 juin 2009 au Japon[25], 9e au classement des meilleurs ventes de Tōhan [26].
  6. 「邪魅の漂う家」 (Jami no tadayou ie?) (ISBN 978-4-08-874717-0), 200 pages, sorti le 4 août 2009 au Japon[27], 8e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[28].
  7. 「花開院三兄妹」 (Keikain san-kyōdai?) (ISBN 978-4-08-874738-5), 192 pages, sorti le 2 octobre 2009 au Japon[29], 7e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[30].
  8. 「今へと繋ぐ」 (Ima e to tsunagu?) (ISBN 978-4-08-874767-5), 192 pages, sorti le 4 décembre 2009 au Japon[31], 8e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[32].
  9. 「遠野・物語」 (Tōno ・ Monogatari?) (ISBN 978-4-08-874796-5), 184 pages, sorti le 4 février 2010 au Japon[33], 2e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[34].
  10. 「闇にのまれる都」 (Yami ni nomareru miyako?) (ISBN 978-4-08-870023-6), 192 pages, sorti le 2 avril 2010 au Japon[35], 5e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[36].
  11. 「迷宮・鳥居の森」 (Meikyū ・ Torii no mori?) (ISBN 978-4-08-870049-6), 192 pages, sorti le 2 juillet 2010 au Japon[37], 3e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[38].
  12. 「鬼太鼓」 (Oni taiko?) (ISBN 978-4-08-870105-9), 192 pages, sorti le 3 septembre 2010 au Japon[39], 2e au classement hebdomadaire des meilleurs ventes d'Oricon[40].

Nura : Le Seigneur des Yokaï a été vendu à 11 000 000 d'exemplaires au Japon pour 21 tomes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Encore 3 chapitres pour Nurarihyon no Mago », sur http://www.manga-news.com/
  2. « Nura - Le seigneur des Yokaï », sur http://www.manga-news.com
  3. (ja) « Page de présentation du manga sur le site de Shōnen Jump », sur http://www.shonenjump.com/
  4. Tome 1, p. 8 (édition japonaise)
  5. (en) « Nura (TV) », sur Anime News Network (consulté le 19 novembre 2011)
  6. « Fiche technique de l'anime », sur http://www.manga-news.com/
  7. « Le seigneur des Yokai bientôt en DVD », sur http://www.manga-news.com/
  8. (ja) « Nurarihyon no Mago light novel 1 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  9. (ja) « Nurarihyon no Mago light novel 2 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  10. (ja) « Nurarihyon no Mago light novel 3 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  11. (ja) « Nurarihyon no Mago light novel 4 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  12. (ja) « Nurarihyon no Mago Drama CD », sur http://books.shueisha.co.jp/
  13. (ja) « Nurarihyon no Mago - Ayashi Hiroku », sur http://books.shueisha.co.jp/
  14. (ja) « ぬらりひょんの孫 イラスト集 妖絵巻 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  15. (ja) « ぬらりひょんの孫 百鬼繚乱大戦 », sur http://www.konami.jp/
  16. « Fiche technique de Nura : Rise of the Yokai Clan », sur Jeuxvideo.com
  17. (ja) Page du volume 1 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  18. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas de Tōhan, semaine du 5 au 11 août 2008 (site AnimeNewsNetwork)
  19. (ja) Page du volume 2 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  20. (ja) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 7 au 13 octobre 2008 (lien général)
  21. (ja) Page du volume 3 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  22. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 6 au 12 janvier 2009 (site AnimeNewsNetwork)
  23. (ja) Page du volume 4 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  24. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas de Tōhan, semaine du 7 au 13 avril 2009 (site AnimeNewsNetwork)
  25. (ja) Page du volume 5 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  26. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas de Tōhan, du 1er au 7 juin 2009 (site AnimeNewsNetwork)
  27. (ja) Page du volume 6 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  28. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 3 au 9 août 2009 (site AnimeNewsNetwork)
  29. (ja) Page du volume 7 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  30. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 5 au 11 octobre 2009 (site AnimeNewsNetwork)
  31. (ja) Page du volume 8 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  32. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 30 novembre au 6 décembre 2009 (site AnimeNewsNetwork)
  33. (ja) Page du volume 9 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  34. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 1er au 7 février 2010 (site AnimeNewsNetwork)
  35. (ja) Page du volume 10 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  36. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 29 mars au 4 avril 2010 (site AnimeNewsNetwork)
  37. (ja) Page du volume 11 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  38. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 28 juin au 4 juillet 2010 (site AnimeNewsNetwork)
  39. (ja) Page du volume 12 de la série sur le site de l'éditeur Shueisha
  40. (en) Classement hebdomadaire des meilleurs ventes de mangas d'Oricon, semaine du 30 août au 5 septembre 2010 (site AnimeNewsNetwork)

Liens externes[modifier | modifier le code]