Nully (Haute-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nully
Nully (Haute-Marne)
L'église du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Saint-Dizier
Canton Joinville
Intercommunalité Communauté de communes du bassin de Joinville-en-Champagne
Maire
Mandat
Claude Chatelot
2014-2020
Code postal 52110
Code commune 52359
Démographie
Gentilé Urans
Population
municipale
161 hab. (2015 en diminution de 9,04 % par rapport à 2010)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 56″ nord, 4° 48′ 26″ est
Altitude Min. 154 m
Max. 257 m
Superficie 17,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Nully

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Nully

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nully

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nully

Nully est une commune française située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Panneau du village.

Nully a une superficie d'environ 1 760 hectares dont 80 de forêts du Der. Au XIXe siècle, il y avait 570 habitants, en 2005 la population se limite à 200 habitants. Le village est situé à 43 km de Chaumont et 31 km de Joinville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village porte le nom de Nuilly en 1124, Nuilleyum puis Nully.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des trouvailles de silex à Nully prouvent la présence d'hommes préhistoriques dans le village.

Vers l'an mil, le manque de nourriture, les invasions et l'impôt mirent Nully en grande difficulté. Engelbert de Brienne, et son beau-frère Étienne de Vaux (sur Saint-Urbain près de Joinville) s'emparèrent de l'argent des monastères.

À cette époque, il y avait des moulins, une tuilerie, une carrière et de nombreux artisans dont des potiers de renom, qui aujourd'hui donnent leurs noms aux rues. Près du village coulent les rivières Martin champ et le Ceffondet.

Le château a été créé par François de Montmorency sur le site d'un ancien château du XIIe siècle. Il était fortifié au Moyen Âge et comportait une fosse remplie d'eau. Pendant la Révolution française, il fut réaménagé par la famille Mandat-Grancey qui habite encore en ces lieux.

L'église du village a été fondée au XVe siècle. Son originalité est qu'elle n'est pas en forme de croix. Elle a été agrandie au XVIIe siècle. Une voûte et une sculpture octogonale et son pendentif de plus de deux mètres ornent le monument chrétien. Le portail, peu décoré, fait apparaître un style Louis XIV. Les vitraux de 1538 représentent la légende de saint Nicolas et de saint Éloi, comme dans les villages aux alentours. L'orgue de la paroisse a été construit par Cavaillé-Coll. Plusieurs membres des familles d'Orgemont, François de Montmorency, Manille de Mandat reposent aujourd'hui dans un caveau face à la porte de la sacristie. Depuis 1942, l'abbé Isoir entretient l'église.

Le château de Nully.

La fusion des communes de Nully et de Trémilly a eu lieu en 1972 sous le nom de Nully-Trémilly. Cependant les deux communes se sont dissociées en 2005, et sont donc, de nos jours, indépendantes l'une de l'autre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
? en cours Claude Chatelot    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2015, la commune comptait 161 habitants[Note 1], en diminution de 9,04 % par rapport à 2010 (Haute-Marne : -2,65 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
478527517541528544541545578
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
572581565536523533538514474
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
447436386335344327318321291
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
297286370375300303185177161
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture : 8 agriculteurs, dont 3 EARL : Boucley, Dauphin à La Tuilerie, La Grange au bois.
  • Maçonnerie : Bonneterre Georges.
  • Silo : 1 employé permanent.
  • STOROPACK : emballages plastiques allemands, 30 employés.
  • Tuyauterie Industrielle : Denis Caquas.
  • Boulangerie : fermée aux environs de 2005.
  • Presbytère : Dommartin-le-Saint-Père.
  • École fermé en 2010.
  • Bureau de poste fermé. Point relais poste aux ouvertures de la mairie.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Croix du village.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Nully XVIIe siècle, remanié sur des restes XIIe et XIIIe par François de Montmorency.
  • Église de la Nativité de la Vierge, gothique XVe, XVIe et XVIIe siècles (classée MH en 1909[5]) : clés pendantes, vitraux XVIe, bénitier XVIe, maître-autel XVIIIe siècle, autel du collatéral nord avec sa toile de saint Nicolas XVIIIe, autel du collatéral sud avec sa toile L'Institution du rosaire XVIIIe siècle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]