Nsibti Laaziza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ou cette section contient des informations sur une série télévisée en cours de production, programmée ou prévue.

Le texte est susceptible de contenir des informations spéculatives et son contenu peut être nettement modifié au fur et à mesure de l’avancement de la série et des informations disponibles s’y rapportant.
 

image illustrant la culture de la Tunisie image illustrant une série télévisée
Cet article est une ébauche concernant la culture de la Tunisie et une série télévisée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nsibti Laaziza
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la série

Titre original نسيبتي العزيزة
Translittération Ma belle-mère chérie
Genre Sitcom
Création Younes Ferhi
Farhat Hnana
Slaheddine Essid
Production Sleheddine Essid
Acteurs principaux Sofiène Chaâri
Mouna Noureddine
Kawther El Bardi
Younes Ferhi
Farhat Hnana
Khaled Bouzid
Razika Farhan
Saoussen Maalej (2010)
Biyouna
Sameh Dachraoui
Musique Hedi Habbouba
Mounir Ghadhab
Pays d'origine Drapeau de la Tunisie Tunisie
Chaîne d'origine Nessma
Nb. de saisons 6
Nb. d'épisodes 108
Durée 30-40 minutes
Diff. originale – en production

Nsibti Laaziza (نسيبتي العزيزة - Ma belle-mère chérie) est une série télévisée humoristique tunisienne, en arabe, qui est diffusée sur Nessma en Tunisie, en Algérie et au Maroc, durant le mois de ramadan, et ce en 2010, 2011 et 2013 à 2016.

La série a suscité beaucoup de polémiques, lors de sa première saison, autour de l'utilisation du dialecte sfaxien[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

Hassouna (Sofiène Chaâri), un agent immobilier vivant paisiblement avec sa femme Hayet (Kawther El Bardi) reçoit la visite inopinée de sa belle-mère Fatima (Mouna Noureddine). Accompagnée par son fils Monji, elle décide de prolonger son séjour chez sa fille, ce qui rend la vie de Hassouna insupportable. Pour reprendre sa vie paisible et en complicité avec son ami Babboucha, il utilise tous les moyens pour les faire repartir chez eux, dans leur ville d'origine. L'histoire se passe entre la maison de Hassouna, son bureau et la friperie de Babboucha, tous situés dans la rue des Andalous de la médina de Tunis. Dès l’épisode 10, Barisa, tante de Hassouna et actrice venue d’Algérie, arrive pour soigner la fille de son mari, Hajla, tombée malade. Au moment où Monji rencontre Hajla, il y a un coup de foudre mais celle-ci ne l'aime pas. Fatima croit que Barisa est venue pour prendre la maison de son père dont Hassouna a hérité. On assiste aussi au fait que le couple Hassouna - Hayet n'a pas pu avoir d'enfant jusqu’à ce que Fatima consulte une voyante. À la fin de la saison, Barisa et Hajla rentrent en Algérie et Fatima et Monji à Sfax.

Saison 2[modifier | modifier le code]

La saison est marquée par Hayet qui est enceinte et Babboucha qui se prépare à se marier avec Khmissa venue s'installer avec eux. El Fahem tombe amoureux de Dorsaf, la nouvelle serveuse du café de Hassouna. Ce dernier embauche une secrétaire qui lui vole son argent ; il assiste également au retour de sa belle-mère et de son beau-frère. Hajla fait croire qu'elle aime encore Monji mais fait en réalité référence à son psychiatre. À la fin de la saison, Hayet a eu son enfant, alors que El Fahem et Dorsaf se sont disputés.

Saison 3[modifier | modifier le code]

Dans ce troisième opus, Hayet, veuve de Hassouna, s'occupe de son fils Hassouna Jr. Babboucha subit quant à lui les bêtises d'El Fahem. Il reçoit par ailleurs la visite de Jamaa, la mère d'El Fahem. Khmissa est malade et hospitalisée alors qu'elle est enceinte. Hajla et sa cousine Maya arrivent d'Alger. Monji, qui est devenu psychopathe et qui voit un ange gardien, Feyza ; il a des problèmes avec une fille, Raja, qui a volé 854 dinars, soit la recette du café de Hassouna. Fatima souhaite marier sa fille Hayet à un Sfaxien mais celle-ci refuse en indiquant ne vouloir épouser personne après Hassouna. El Fahem a un projet avec son âne. À la fin de la saison, Babboucha l'a vendu, car il lui a mangé sa grille de loto, poussant El Fahem à lui ramener un chameau pour se venger.

Saison 4[modifier | modifier le code]

Cette quatrième saison, présentée durant le ramadan 2014, débute avec El Fahem qui souhaite sans succès de migrer vers l'Italie puis décide de faire un projet avec une sorte de calèche touristique. Alors que Khmissa fait une fausse couche et perd ses deux enfants. Rouge de honte, elle demande le divorce à son mari Babboucha. Monji, qui travaille dans son animalerie, s'est fiancé avec une fille de son quartier, Manna, mais il demeure amoureux de Hajla. On assiste aussi à l'arrivée de Jemila, la fiancée d'El Fahem, tombé amoureux d'une touriste française, Maria. À la fin de la saison, Hajla est retombée amoureuse d'un avocat, Mongi. Lors de la circoncision de Hassouna Jr., l'oncle de Hayet arrive de Sfax et son autre oncle, Azouz, arrive de New York.

Saison 5[modifier | modifier le code]

Cette cinquième saison, présentée lors du ramadan 2015, marque l'arrivée de l'oncle de Hayet (Kamel Touati) et le retour de Khmissa, qui surprend Babboucha en train prendre le thé avec son ancienne voisine Aziza. Furieuse, elle décide de se venger en montant un complot avec El Fahem.

Cette saison marque aussi le retour de Fatima et Monji de Sfax, cette fois-ci avec l'oncle de Hayet qui souhaite épouser une fille de Tunis prénommée Neïla. Montant un complot avec son mari Makram, en faisant croire que son mari est son frère, cette dernière décide d'épouser Monji. La saison marque aussi l'arrivée de Hajla de Paris et de sa mère Barisa qui ne supporte pas Monji depuis la première saison.

Après la réconciliation de Babboucha et Khmissa, tous deux partent en voyage d'affaires en Turquie pour rapporter un colis à Azouz.

Saison 6[modifier | modifier le code]

Tout comme les saisons précédentes, la sixième saison est pleine de situations cocasses provoquées par divers personnages dont El Fahem, qui a un nouveau look après son voyage à l’étranger, et Khmissa, qui se lance dans le commerce, mais aussi Monji, qui devient un homme de caractère dans certaines situations. La saison est aussi marquée par l’arrivée de Wajiha Jendoubi (Rafika), qui joue le rôle de la femme de Monji.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Sfaxiens se révoltent contre Nessma TV », Tunivisions, 14 août 2010
  2. Sameh Dachraoui décide de ne pas participer au tournage de la troisième saison mais revient lors de la cinquième saison.