Noz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NOZ
logo de Noz

Création 1992
Fondateurs Rémy Adrion
Forme juridique Société par actions simplifiées
Slogan « 100 % dégriffés, fins de séries, sinistres »
Siège social Saint-Berthevin (Mayenne)
Direction Rémy Adrion
Activité Autres activités de soutien aux entreprises

Ape : 8299Z

Produits Déstockage de produits invendus et de surstocks

Textile, chaussures, accessoires de mode, décoration, alimentation, vins, cosmétique...

SIREN 393 948 690
Site web noz.fr

Chiffre d'affaires estimé à 550 millions d'euros pour l'ensemble du groupe
Résultat net 963 056 € en 2018 pour la SFN[1]

NOZ est une chaîne de magasins française de déstockage généraliste : alimentaire, textile, univers de la maison, de la personne, loisirs, décoration... Il existe en France environ 310 magasins.

L'enseigne commercialise des produits, de tous types et de toutes marques, en provenance d'industriels, de fabricants et de distributeurs en majorité français et européens, issus d'invendus, de surstocks, d'annulation de commande, de fins de séries, de liquidations judiciaires ou de sinistres. L'enseigne généraliste vend de tout : textile, chaussures, accessoires de mode, décoration, bagagerie, vaisselle, produits alimentaires, surgelés, boissons, vins, livres, produits de beauté...

Historique[modifier | modifier le code]

En 1976, Rémy Adrion, actuel dirigeant et classé 220e fortune de France en 2018 par Challenges[2], achète un lot de vêtements issu de la liquidation judiciaire d'une usine. Il ouvre son premier magasin à Laval appelé « Le Soldeur ».

Le concept trouve son public et Le Soldeur atteint 10 magasins en 1987, principalement situés en Bretagne et dans les Pays de la Loire. « Le Soldeur » se dote d'une centrale d'achats, d'une plate-forme logistique et poursuit son expansion.

En 1992, après la parution d’une réglementation interdisant le mot « solde » dans une nomination commerciale, l'enseigne change de nom et devient « NOZ ».

En , NOZ saisit l'occasion d'étendre son réseau en reprenant les magasins Mondia Mode. Déjà forte d'une cinquantaine de magasins, l'enseigne étend son nombre de points de vente tout en se déployant vers le Nord et l'Est de la France.

La principale entité du groupe est la Société de Franchise NOZ[3].

Litiges[modifier | modifier le code]

Fin , le directeur de NOZ est condamné pour avoir entravé la libre désignation des délégués du personnel et eu une activité lucrative de prêt de main d’œuvre entre les différentes sociétés du groupe[4].

En , la Cour d’appel, sur renvoi après cassation, a rendu une nouvelle décision reconnaissant M. Adrion non coupable de ce qui lui était reproché[réf. nécessaire].

Performances de l'entreprise[modifier | modifier le code]

En 2019 NOZ revendique sur son site :

  • 309 magasins
  • 500 millions d'euros de chiffre d'affaires
  • 6.000 employés

Compte tenu de la structure complexe du groupe, ces données ne sont pas vérifiables.

Concurrence[modifier | modifier le code]

Une liste de magasins hard-discount : Action, Babou, Bazarland, Centrakor, Gifi, La Foir'Fouille, Marché aux Affaires, Stokomani, Tati...

Siège social Noz à Saint-Berthevin (Mayenne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.verif.com/bilans-gratuits/S.F.N.-SOC-DE-FRANCHISE-NOZ-393948690/
  2. challenges, « remy ardrion et sa famille », challenges fr,‎ , p. 2133
  3. « identité », sur www.societe.com (consulté le 16 septembre 2019)
  4. « Le patron de NOZ condamné par la justice » (consulté le 25 septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel