Noyalo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Noyalo
Noyalo
L'église Sainte-Anne de Noyalo.
Blason de Noyalo
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Intercommunalité Vannes agglo - Golfe du Morbihan
Statut Commune déléguée
Maire délégué Luc Quistrebert
Code postal 56450
Code commune 56150
Démographie
Gentilé Noyalais, Noyalaise
Population 780 hab. (2013)
Densité 158 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 36′ 40″ nord, 2° 40′ 47″ ouest
Altitude 15 m
Min. 0 m
Max. 22 m
Superficie 4,93 km2
Élections
Départementales Séné
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Theix-Noyalo
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Noyalo
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Noyalo
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 15.svg
Noyalo
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 15.svg
Noyalo

Noyalo [nwajalo] est une ancienne commune française située dans le département du Morbihan, en région Bretagne, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Theix-Noyalo.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Noyalou en 1261, Pont Noyallo en 1464, Noealo en 1467, Noillo en 1554, Noyello en 1636[1].

Il s'agit d'un toponyme d'origine gauloise dérivé de l’étymon nouioialon, désignant une terre nouvellement défrichée[1].

Son nom en breton est Noaleu[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Noyalo se situe au sud-est de Vannes, au bord du golfe du Morbihan, dans le pays Vannetais. Le bourg s'est établi sur une petite hauteur dominant l'ancien bras de mer de Noyalo, que franchit la route de Vannes à Port-Navalo. Ce bras de mer vaseux, pénétrant profondément dans les terres (vers Theix d'une part et Surzur d'autre part) constituait l'estuaire commun de plusieurs rivières du pays jusqu'en 1964, date à laquelle il fut fermé par un barrage au Pont-Noyalo, afin de créer la réserve d'eau potable de la ville de Vannes rendue nécessaire par son développement. Cent quarante hectares de vasières, rivières et prairies furent alors inondés, formant l'actuel étang (d'eau douce) de Noyalo.

D'une superficie modeste (5 km2), la commune de Noyalo s'étendait sur la rive gauche de la rivière éponyme, l'un des trois cours d'eau qui alimentent le golfe du Morbihan en eau douce (avec celles d'Auray et de Vannes). Peu vallonné, le territoire ne dépasse pas quinze mètres d'altitude, maximum obtenu à la limite de la commune de Surzur.

L'ancien territoire communal comptait une petite île, nommée parfois Île du Château ou Inizen. Située immédiatement à l'ouest du village L'Isle, elle est reliée au continent par deux digues qui encadrent un ancien marais salant. Les deux tiers de sa surface sont boisés ou en friche, le reste est une ancienne pâture. L'altitude maximale n'y excède pas 7 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Le moulin à marée de Noyalo, appelé aussi "moulin du Pont" ou "moulin de Kerentrech", existe depuis au moins le XVIe siècle[2].

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Benjamin Girard écrit en 1889 que « la petite commune de Noyalo que découpent plusieurs bras de mer, fait partie de la presqu'île de Rhuys, et n'en est pas la partie la moins fertile. Une partie de ses habitants se livre à l'agriculture ; l'autre partie se compose de marins et de pêcheurs »[3].

Le XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Ancienne commune française, située dans le département du Morbihan intégrée à la commune de Theix-Noyalo en janvier 2016.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001   Gérard Le Piouffle    
2008 31 décembre 2015 Xavier-Pierre Boulanger    
Les données manquantes sont à compléter.

La création de la commune nouvelle de Theix-Noyalo entraîne la création d'une commune déléguée gérée par un maire délégué :

Liste des maires délégués
Période Identité Étiquette Qualité
1er janvier 2016 3 juillet 2020 Xavier-Pierre Boulanger
par dérogation du 1er au 4 janvier[4]
confirmé par délibération municipale le 4 janvier[5]
-  
3 juillet 2020 En cours Luc Quistrebert[6]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2013, la commune comptait 780 habitants[Note 1], en augmentation de 8,64 % par rapport à 2007 (Morbihan : +2,97 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300301310385410417419400407
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
443421399410425397386380382
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
385404390315348308280265271
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
303335391472593666685698759
2013 - - - - - - - -
780--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Noyalo (Morbihan).svg

Les armoiries de Noyalo se blasonnent ainsi :

Tranché : au un, de gueules à une roue de timonier de sable, au deux, d’azur à une loutre d’or sautante et ployée ; une cotice d’argent chargée de cinq mouchetures d’hermine de sable dans le sens de la bande, brochante sur la partition.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2016, millésimée 2013, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2015, date de référence statistique : 1er janvier 2013.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Erwan Vallerie, Diazezoù studi istorel an anvioù-parrez = Traité de toponymie historique de la Bretagne, Le Relecq-Kerhuon, An Here, (ISBN 2-86843-153-4 et 978-2-86843-153-0, OCLC 63764620, lire en ligne), p. 128 ; 486-488
  2. Gilles Pouliquen, "Moulins en Bretagne", éditions Coop Breizh, Spézet, 2005, (ISBN 2-84346-259-2)
  3. Benjamin Girard, "La Bretagne maritime", 1889, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5744832r/f407.item.r=Benjamin%20Girard
  4. « Arrêté du 5 novembre 2015 portant création de la commune nouvelle de Theix-Noyalo à compter du 1er janvier 2016 », Recueil spécial des actes administratifs de la préfecture du Morbihan,‎ (lire en ligne [PDF]).
  5. « Theix-Noyalo. Yves Questel, élu maire de la nouvelle commune », sur Ouest-France, (consulté le )
  6. « Theix-Noyalo. « Une commune dynamique où il fera bon vivre » », sur Ouest-France, (consulté le )
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]