Nouvelle Alliance (communauté)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nouvelle Alliance.

Nouvelle Alliance (communauté)
Repères historiques
Fondation 1991
Fondateur(s) Soeur Marie-Aimée
Lieu de fondation Paris
Fiche d'identité
Église Catholique
Courant religieux Renouveau charismatique catholique
Type Association publique internationale de fidèles de droit pontifical
Membres 12
Sur Internet
Site internet www.soeursdelanouvellealliance.fr

La communauté de la Nouvelle Alliance est une association publique de fidèles, en vue de devenir un institut de vie religieuse apostolique, située à

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée par sœur Marie-Aimée, la communauté de la Nouvelle Alliance est érigée dans le diocèse de Séez le 14 septembre 1994[1]. Elle dépend de l’actuel évêque de Séez, Mgr Habert.

La communauté s’installe à la Chapelle-Montligeon en 1991 avant de succéder aux Bénédictines de Montmartre dans l’animation de la vie spirituelle du sanctuaire Notre-Dame de Montligeon en 2000.

En 2009, les sœurs entreprennent la construction de leur premier prieuré.

Organisation[modifier | modifier le code]

Les sœurs habitent toutes ensemble dans un couvent, selon la règle de St Paul de la Croix, et mènent une « vie apostolique à la fois contemplative et missionnaire »[2].

La communauté est également en lien avec la « communion de la Nouvelle Alliance » : des laïcs, qui, sans quitter leur lieu de vie, vivent selon le charisme de la communauté de la Nouvelle Alliance.

activités[modifier | modifier le code]

Leur vocation est contemplative par le silence, la solitude, l'oraison et l'adoration eucharistique et missionnaire par l'écoute spirituelle, l'animation de sessions, les visites à domicile, les missions en paroisse, l'accueil des pauvres[3], etc.

La communauté de la Nouvelle Alliance participe à l'animation spirituelle du sanctuaire Notre-Dame de Montligeon[4].

La couture, la reliure et la confection de confitures sont autant de petits travaux d’artisanat qui permettent à la communauté de subvenir à ses propres besoins.

Les sœurs souhaitent « rayonner de l’amour de l’Eucharistie ». Les couleurs de leur habit, rouge bordeaux et beige, rappellent d’ailleurs les couleurs des saintes espèces.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]