Nous de majesté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le nous de majesté, ou pluriel de majesté (pluralis majestatis) est l'usage d'un pronom personnel pluriel par un souverain ou une personnalité religieuse de façon à s'auto-désigner. Le plus souvent, c'est le pronom « nous » qui est utilisé dans ce sens.

On ne le confondra pas avec le nous de modestie, utilisé par les auteurs de publications scientifiques et universitaires.

Pour les souverains pontifes, l'usage du nous de majesté fut abandonné dans la pratique courante par le court pontificat du pape Jean-Paul Ier[1], bien que ce nous soit toujours d'usage dans certains écrits et édits pontificaux, cela restant tout de même rare.

Usage occidental[modifier | modifier le code]

Le nous de majesté est communément utilisé au Moyen Âge par des personnes de haute fonction comme un monarque, un comte ou un pape ; on le retrouve aussi parfois dans un contexte formel chez des évêques ou des recteurs d'université. On crédite à William Longchamp l'introduction de cet usage en Angleterre à la fin du XIIe siècle, suivant la pratique de la chancellerie apostolique[2].

Usages orientaux[modifier | modifier le code]

Le nous de majesté est présent dans certains écrits religieux, aussi. C'est le cas du Coran dans lequel Allah fait fréquemment référence à Lui-même en tant que « Nous » (« نَحْنُ » en arabe)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page wikipédia en italien
  2. (en) Ralph V. Turner, Longchamp, William de (d. 1197), Oxford University Press, (DOI 10.1093/ref:odnb/16980).
  3. MercifulServant, « "Allah" Mentioned in the Bible », (consulté le 22 juillet 2017)