Nourriture pour chien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nourriture pour chien
Austin's dog bread advertisement 1908.jpg
Publicité de 1908 concernant la nourriture pour chien de marque Austin
alimentation
Sous-classe denourriture pour animaux domestiques Modifier
Matériauviande, céréale Modifier
Code MCN2309.10.00 Modifier
Les croquettes pour chien sont des aliments secs.

L'expression nourriture pour chien désigne tous les types d'aliments ou de mélanges destinés à la nutrition des chiens, afin de répondre à leurs besoins spécifiques.

Types[modifier | modifier le code]

Quand ils sont d'origine industrielle, ces aliments peuvent se présenter sous forme sèche (croquettes) ou sous forme humide (pâtée)[1].

Les croquettes sont faciles à stocker et utiliser, mais il leur est reproché un étiquetage souvent incomplet (le taux précis de glucides n'y figure pas, alors que les glucides (et fréquemment le gluten) sont utilisés comme agent texturant à des doses très élevées, doses atteignant généralement 40 % et dépassant parfois 50 %). Ce taux de glucide implique un manque d'adéquation avec les besoins des chiens qui sont des omivore-carnivores synthétisant eux-mêmes leurs glucides à partir des protéines animales. Et un excès de glucides peut négativement affecter leur santé (obésité, diabète…)[1][source insuffisante].

Dans le cas de la ration ménagère, les propriétaires réalisent eux-mêmes la nourriture de leur chien, (régime BARF)[1].

Marché de la nourriture pour chien[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Dans ce pays, vers 2020, les propriétaires de chiens, dépensaient en moyenne 800 euros/an pour nourrir leur chien (contre 500 pour un chat)[1]. 80 % des propriétaires d'animaux (chiens, chats) achètent de la nourriture industrielle, sous forme de pâtées ou plus souvent de croquettes (800 000 t/an en France chaque année)[1]. Il en existe des centaines de références[1].

Vers 2020, l'usine du groupe Royal Canin, créée 50 ans auparavant à Aimargues par le vétérinaire Jean Cathary, est acquise par le groupe Mars, qui se partage l'essentiel du marché avec le groupe Nestlé et le groupe Colgate. Elle produit 26 t/heure de croquettes, fournissant 15 % de la production française[1] (et 2 500 t/jour dans le monde)[1].

En , le groupe suisse Nestlé (Purina) et les deux groupes américains Mars (Royal Canin) et Colgate-Palmolive (Hill's Pet Nutrition) ont été condamnés par l'Autorité de la concurrence française à une amende de 35,3 millions d'euros, pour « entente sur les prix » avec les grossistes (« durant cinq ans, de 2004 à 2008, Nestlé et Mars se sont entendus avec l'ensemble de leurs grossistes indépendants, à qui ils ont imposé des prix de revente »), et pour entrave à la concurrence « sur le marché des aliments secs destinés aux chiens et aux chats dans la distribution spécialisée : animaleries, jardineries, libres-services agricoles, magasins de bricolage, éleveurs d'animaux et vétérinaires »[2]. L'amende a été répartie en 19 millions pour Nestlé, 11,6 millions pour Mars et 4,7 millions pour Colgate-Palmolive[2]. Selon le journal Les Échos, Mars était récidiviste ; l'autorité de la concurrence a tenu compte des ressources financières des groupes (et de la récidive) pour fixer le montant des amendes, et une remise de peine de 18 % à 20 % a été offerte aux industriels « pour ne pas avoir contesté les griefs et s'être engagés à se conformer aux règles à l'avenir »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h [vidéo] Investigations et Enquêtes, Quelles croquettes pour nos bêtes ? sur YouTube, (consulté le ).
  2. a b et c Marie-Josée Cougard, « Croquettes pour animaux : Nestlé, Mars et Colgate condamnés pour entente », sur lesechos.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]