Nordine Kourichi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Noureddine Kourichi)

Nordine Kourichi
Image illustrative de l’article Nordine Kourichi
Kourichi (à droite) remettant à Harkat (à gauche) le prix DZFoot du meilleur espoir 2006
Biographie
Nationalité Algérien
Français
Nat. sportive Algérien
Naissance (68 ans)
Ostricourt (France)
Taille 1,92 m (6 4)
Poste Défenseur Central
Parcours junior
Années Club
1964-1971 AS Poissy
1971-1973 Les Mureaux
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1973-1976 CA Mantes 00- 00(-)
1976-1981 Valenciennes FC 109 (11)
1981-1982 Girondins de Bordeaux029 0(1)
1982-1986 Lille OSC 094 0(4)
1986-1987 FC Martigny 00- 00(-)
1988-1989 AC Bayeux 00- 00(-)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1980-1986 Algérie 030 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2006-2008 FC Mantes
2011-2014 Algérie (adjoint)
2015-2016 AS Poissy15v 7n 9d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 8 février 2022

Nordine Kourichi (en arabe : نور الدين قريشي), né le à Ostricourt (Nord), est un footballeur international algérien[1].

Il compte 30 sélections en équipe nationale entre 1980 et 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

Révélé à Mantes, ce joueur de grande taille (il mesure 1,92 m pour 87 kg) évolue au poste d'arrière central à Valenciennes[2] à partir de 1976. Arrivé comme stagiaire, il est très vite remarqué par ses qualités défensives de rigueur et d'agressivité. Il brille par son jeu de tête et ses tacles appuyés.

Il passe professionnel l'année suivante dans le club nordiste et est repéré par les dirigeants de l'équipe nationale d'Algérie. Il est alors sélectionné le pour un match de qualification de Coupe du monde (Soudan-Algérie, 1-1).

En 1981, il rejoint l'équipe des Girondins de Bordeaux et poursuit parallèlement sa carrière internationale. Il participe au mondial 1982 en Espagne, dont le match resté célèbre, Algérie-Allemagne (2-1). En juillet 1982, il rejoint Lille où il reste quatre saisons. Avec l'Algérie, «la tour défensive lilloise» est demi-finaliste de la CAN en 1984, et participe encore à la Coupe du monde en 1986[3],[4].

Noureddine Kourichi compte 250 matchs professionnels en France pour 18 buts. Il participe au grand Jubilé Roger Milla en 1988 au Cameroun.

Titulaire du diplôme d'entraîneur depuis 2002, il entraîne notamment l'équipe B du Paris FC. Depuis 2006, il dirige les joueurs du Football Club Mantois 78 qui évolue en CFA2.

Le , il devient l'adjoint de Vahid Halilhodžić à la tête de la sélection algérienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Professionnel[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Annee Club Nb

Match

Nb Entree

en jeux

Nb Buts Nb

Cartons

1978 Valenciennes 17 1 1
1979 Valenciennes 21
1980 Valenciennes 31 2 6 2
1981 Valenciennes 32 3 4 3
1982 Bordeaux 21 2 1 4
1983 Lille 18 1 2
1984 Lille 8 2
1985 Lille 37 1 7
1986 Lille 23 4 1 5

Nordine KOURICHI a joué 219 matchs en ligue 1 et a participé à 9 saisons.

Nordine KOURICHI a joué dans 3 clubs différents[5].

Entraîneur[modifier | modifier le code]

  • Equipe première Suresnes 1996
  • Réserve Paris FC
  • depuis 2006 : FC Mantes Drapeau de la France France
  • - 2014 : Adjoint de Vahid Halilhodžić à la tête de la sélection algérienne.
  • Entraîneur en 2015 de l'A.S Poissy équipe évoluant en Championnat de France Amateur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Équipe d'Algérie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il possède également la nationalité française.
  2. « Grandes Equipes Valenciennes FC », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le )
  3. http://dzfootball.free.fr/EN/Joueurs/fiche/Kourichi-Noureddine.html
  4. « Noureddine Kourichi à l'Expression: «On ne doit pas ignorer les talents algériens» », sur www.ksari.com (consulté le )
  5. « Nordine KOURICHI », sur www.footballstats.fr (consulté le )

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jacques Ferran et Jean-Philippe Réthacker, Football 85-86, Les guides de l'Équipe, 1985: "Dictionnaire de la Division 1", page 42.
  • Rouge et blanc, le magazine du VAFC, 14/12/200 (VAFC-Auxerre), "Que sont-ils-devenus ?", entretien avec le joueur, page 7.

Liens externes[modifier | modifier le code]