Noureddine Ferroukhi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Noureddine Ferroukhi
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Histoire des arts (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Noureddine Ferroukhi (né à Miliana en 1959, et mort à Marseille le ) était un artiste peintre algérien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était diplômé de l'École supérieure des beaux-arts d'Alger en céramique et peinture où il enseignait l'histoire de l'art étant détenteur d'un doctorat délivré par l'université de Paris-Nanterre. Il possédait également un diplôme en muséologie de l’École du Louvre ainsi qu'un diplôme de l'École nationale du patrimoine en conservation[2].

La conception de la muséographique du musée Dinet de Bou Saâda lui a été confiée, ainsi que l'organisation du : « Fonds art et École nationale du patrimoine révolution », de la Maison de culture de Annaba[2].

En 2001, il co-fonde avec Ammar Bouras, Hellal Zoubir puis Karim Sergoua et d’autres plasticiens algériens, le groupe Essabaghine. Ce dernier militait pour le renouveau de l’art algérien et l’indépendance des artistes[3].

En 2016 Noureddine Ferroukhi présente son exposition Brin d’amour[4], dans laquelle il revisite les mythes et traditions amoureux du Maghreb et de la Méditerranée[5].

En 2018, Il expose lors de l'exposition collective La peinture algérienne dans sa diversité, à Paris organisée par la galerie d'art El Yasmine[2].

Il décède à Marseille le , à la clinique Sainte Élisabeth, des suites d'un cancer[5].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]