Nour el Houda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nour el Houda (arabe : نور الهدى) (1924-1998) est une chanteuse libanaise. Elle a enregistré plus de cent chansons et joué dans plus de trente films[1].

Alexandra Nicholas Badran de son vrai nom, Nour el Houda entre dans la carrière en 1943, en Égypte, grâce à Youssef Wahbi (en), acteur et metteur en scène égyptien très influent qui, impressionné par la voix de la jeune artiste, lui propose de jouer à ses côtés dans Gawhara (1943)[2][réf. insuffisante].

Par la suite, elle partage l'affiche avec les plus grands chanteurs de son temps. Elle est la partenaire Mohammed Abdel Wahab dans le dernier long métrage de ce célèbre chanteur égyptien, "Lastou malaken" (Je ne suis pas un ange), réalisé en 1946[3]. Elle joue avec Farid El Atrache, par exemple dans Amar el-zaman[4], ou dans Ne le dites à personne (1951), grand classique de la comédie musicale égyptienne et seul film de Nour el Houda disponible en DVD[2][réf. insuffisante].

Elle a repris notamment des chansons de Mohammed Abdel Wahab (par exemple, Ya Jarat al wadi).

Elle a interprété quelquefois des chants religieux[5].

Elle a reçu récompenses et distinctions du gouvernement libanais, du gouvernement syrien, de l’Église russe orthodoxe et de l’Église orthodoxe orientale[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]