Notre cœur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Notre cœur
Image illustrative de l’article Notre cœur
Page de titre de l'édition de 1902 illustrée par René Lelong.

Auteur Guy de Maupassant
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Paul Ollendorff
Date de parution juin 1890

Notre cœur est le sixième et dernier roman de Guy de Maupassant. Commencé en mai 1889, il fut d'abord publié dans la Revue des Deux-Mondes en mai et juin 1890, puis en volume en juin chez Ollendorff.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman raconte l'histoire d'une femme du monde, froide et sans cœur comme Maupassant en a connu, qui se livre ici plus que dans aucun de ses romans. Le héros, face à cet être fascinant et redoutable, prend une autre maîtresse, qui ne lui suffit guère. Il est dévasté par une passion amoureuse, violente, mélancolique et cruelle.

Analyse[modifier | modifier le code]

C'est un roman douloureux, d'un Maupassant déjà malade, écrit comme un adieu aux femmes qui ont été le désir, le tourment, et les victimes de sa vie. On y voit le personnage de l'artiste qui se dégrade, écrit de moins en moins, face à la femme moderne, produit d'une société parvenue à un point critique. Comme dans Sur l'eau, c'est un aspect inattendu de l'art de Maupassant, dans la longue durée du roman, qui se révèle ici.[réf. nécessaire]

Personnages[modifier | modifier le code]

Le personnage principal est Michèle de Burne, une jeune veuve, mondaine parisienne froide et dénuée de tendresse.

L'héroïne serait inspirée de la comtesse Emmanuela Potocka et/ou de madame Geneviève Strauss, que fréquentait Maupassant. Le roman constitue avant tout une étude psychologique. Le texte est une satire de la société dans laquelle vit l'auteur. L'auteur nous conte l'intrigue à travers les yeux des principaux protagonistes. Les personnages masculins font également preuve d'une grande misogynie à part Mariolle. Cependant Maupassant reprend les idées de l'époque.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :