Église Notre-Dame-de-Grâces de Cotignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame et Notre Dame.
Église Notre-Dame-de-Grâces de Cotignac
Vue générale
Vue générale
Présentation
Culte Catholique romain
Rattachement Diocèse de Fréjus-Toulon
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Ville Cotignac
Coordonnées 43° 31′ 42″ nord, 6° 08′ 55″ est

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
Église Notre-Dame-de-Grâces de Cotignac

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Église Notre-Dame-de-Grâces de Cotignac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Notre-Dame-de-Grâces de Cotignac

L'église Notre-Dame-de-Grâces est une église catholique à Cotignac dans le Var.

Croyances catholiques concernant ce lieu[modifier | modifier le code]

Premières Apparitions[modifier | modifier le code]

Le 10 et 11 août 1519, Jean de La Baume a eu deux apparitions de la Vierge Marie qui lui demande la construction d'une église à Cotignac[1]. Les travaux pour la construction de l'église commencent dès le 14 septembre 1519. Le 17 mars 1521, le Pape Léon X accorde une série de privilèges au sanctuaire provençal.

Naissance de Louis XIV (secondes apparitions)[modifier | modifier le code]

Après 20 ans de mariage, Louis XIII et Anne d'Autriche n'avaient toujours par d'enfant et le trône de France n'avait pas d'héritier. Le 27 octobre 1637, un moine, le frère Fiacre, pendant qu'il prie, reçoit une révélation intérieure : la reine Anne d'Autriche devait demander publiquement trois neuvaines de prières à la Sainte Vierge, alors un fils lui serait donné. Une fois informée, la Reine croit et continue les neuvaines déjà commencées par frère Fiacre le 8 novembre 1637. Les neuvaines se terminent le 5 décembre suivant. Neuf mois plus tard, le 5 septembre 1638, Louis XIV naît à Saint-Germain-en-Laye.

À la suite de cela, le 10 février 1638, Louis XIII décide de consacrer le pays entier à Notre-Dame. C’est le fameux « vœu de Louis XIII ».

La visite de reconnaissance de Louis XIV et d'Anne d'Autriche[modifier | modifier le code]

La Régente Anne d'Autriche et le Roi Louis XIV, au début de son règne vont avoir l'occasion de venir à Cotignac. Cette occasion leur fut fournie par la signature du Traité des Pyrénées, réconciliant en 1659 la France et l'Espagne. Était prévue une rencontre des deux Rois, sur la frontière commune. Ce sera le samedi 21 février que le cortège royal arrivera à Cotignac.

Un seul chemin carrossable atteignait alors le Sanctuaire, depuis la route de Montfort. Encore fallut-il l'élargir. Ce chemin de Louis XIV - ainsi fut-il baptisé, Louis, la Reine et tout le cortège le suivirent jusqu'à l'escalier qui reçut le même nom. Le jeune Roi, qui avait 21 ans, fit don de sa bague en or et d'un cordon bleu : il s'agit d'un long cordon de moire bleu céleste que portaient les membres de l'Ordre du Saint-Esprit. Louis XIV en était, comme tous les membres de la Famille Royale. C'est le mois de juin suivant qu'avait lieu le 2e grand événement surnaturel de Cotignac : l'apparition de Saint Joseph.

De retour à Paris, Louis XIV manda bientôt le Frère Fiacre pour aller offrir en son nom à Notre-Dame de Grâces, plusieurs exemplaires dudit Traité des Pyrénées; ce dont Frère Fiacre s'acquitta en mars 1661, avant de continuer son pèlerinage vers Rome, mandaté cette fois par la Reine Anne. Celle-ci mourait en 1666. Un an après, dans le sanctuaire, Louis XIV faisait apposer une plaque à la mémoire de sa mère, rappelant qu'il fut donné à son peuple par les vœux qu'Anne d'Autriche a faits dans cette église. Elle s'y trouve toujours, bien lisible[2].

Cotignac[modifier | modifier le code]

Cotignac est un lieu unique dans le monde puisque l’Église reconnaît qu’il y a eu deux apparitions de la Vierge Marie et une apparition de saint Joseph[3]. Le récit de l’apparition de saint Joseph se trouve sur la page Monastère Saint-Joseph du Bessillon. On vénère ainsi à Cotignac la Vierge Marie et saint Joseph et par extension toute la Sainte Famille.

L'animation du pèlerinage est confiée depuis 1981 aux frères de la Communauté Saint-Jean[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le sanctuaire Notre-Dame de Grâces : ce petit village est le seul au monde où l’ensemble de la Sainte Famille soit apparu]
  2. Notice no PM83000206, base Palissy, ministère français de la Culture plaque commémorative d'un pèlerinage de Louis XIV en 1667
  3. Récit des apparitions
  4. Diocèse de Fréjus-Toulon