Notre-Dame de Knock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Notre-Dame de Knock
Image illustrative de l’article Notre-Dame de Knock
Statue de Notre-Dame de Knock, dans le sanctuaire de Knock.
Apparition mariale
Vénérée à Sanctuaire de Knock
Vénérée par Église catholique
Fête 21 août

Notre-Dame de Knock, est le vocable utilisée pour désigner la Vierge Marie telle qu'elle serait apparue à Knock (Irlande) en 1879. Cette apparition mariale aurait été accompagnée d'autres apparitions de saint Joseph, de saint Jean, d'anges et de Jésus-Christ (l'Agneau de Dieu). Cette apparition est reconnue comme authentique par l'Église catholique.

En 1954, la statue de Notre-Dame de Knock est couronnée officiellement « reine d'Irlande » dans le sanctuaire de Knock. Plusieurs papes ont offert des marques de reconnaissance au sanctuaire de Knock, et à Notre-Dame de Knock. Saint Jean-Paul II et le pape François sont venus sur place pour prendre un temps de prière sur le lieu d'apparition, et devant Notre-Dame de Knock.

Si le sanctuaire de Knock reste le plus important sanctuaire marial du pays, de multiples églises à travers le monde lui sont consacrées ou lui offrent un espace (chapelle axiale, statues, vitraux...) de dévotion.

L'apparition[modifier | modifier le code]

Représentation de la scène de l'apparition, dans la « chapelle de l'apparition ».

L'apparition mariale de Knock s'est déroulée à Knock (Irlande) le vers 19 h. Les témoins de ce phénomène ont déclaré avoir vu la Vierge Marie accompagnée d'autres personnes (saint Joseph, saint Jean, anges et Jésus-Christ « l'Agneau de Dieu ») sur le mur extérieur de l'église du village. Aucune parole ni aucun message n'ont été transmis aux voyants durant les deux heures d'apparition, dont plus d'une quinzaine de personnes ont dit avoir été témoins. Cette apparition silencieuse et immobile s'est produite sous une pluie battante, poussant certains voyants à quitter le lieu avant la fin de l'événement[1],[2].

Très vite, l'évêque du lieu a ouvert une enquête canonique, mais malgré l'avis favorable de la commission d'enquête, il n'a pas fait la proclamation de reconnaissance officielle que de très nombreuses personnes attendaient[N 1]. Le pèlerinage à Knock débute très vite, dans les semaines qui suivent cet événement, et la déclaration de plusieurs guérisons et miracles amènent la population à dénommer Knock « le Lourdes irlandais »[1],[2].

Notoriété[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire de Knock[modifier | modifier le code]

Vue du sanctuaire de Knock et de l'église « Notre-Dame Reine d'Irlande ».

Le sanctuaire de Knock (ou sanctuaire de Notre-Dame de Knock, est un sanctuaire situé à Knock en Irlande. Il célèbre l'apparition mariale de Knock survenue en 1879 et qui a été reconnue comme authentique par l'Église catholique en 1936[1].

Immédiatement, des pèlerinages s'organisent sur le « lieu de l'apparition », et le petit village de Knock reçoit d'importantes visites de pèlerins dès 1880, dont beaucoup viennent chercher une guérison physique, au point que Knock est rapidement dénommé le « Lourdes irlandais ». La croissance rapide du pèlerinage se réduit néanmoins après quelques années, un des points parfois évoqués étant le manque d'infrastructures pour accueillir les pèlerins. En 1935, la Société du sanctuaire de Knock est créée pour promouvoir l'amélioration de l'accueil des pèlerins et des malades en développant les infrastructures du sanctuaire. En 1976, une grande église « Notre-Dame Reine d'Irlande » est construite pour accueillir les pèlerins. L'église est élevée au rang de basilique en 1979 à l'occasion de la visite du pape Jean-Paul II[3],[4].

Le sanctuaire continue de se développer et d'attirer près d'un million de pèlerins du monde entier chaque année[2]. La présence d'un aéroport international, construit à proximité, en 1985, permettant de faciliter leurs venues[5],[6],[7].

Reconnaissances officielles[modifier | modifier le code]

Le [N 2] la statue de Notre-Dame de Knock est couronnée canoniquement, avec l'autorisation du Vatican, à l'issue d'une grande célébration et d'une procession des fidèles dans le sanctuaire de Knock[7],[8]. En 1976 est construite sur le sanctuaire de Knock, une grande église dédiée à « Notre-Dame Reine d'Irlande ». Sa première pierre de construction a été officiellement bénie par le pape Paul VI en 1974[3],[9].

Suite à ce couronnement canonique, les autorités de l'Église catholique ont manifesté d'autres marques d'attention et de reconnaissance envers le sanctuaire de Knock, et « Notre-Dame de Knock » :

À noter également la visite de Mère Teresa de Calcutta au sanctuaire de Knock en 1993[10].

Autres églises[modifier | modifier le code]

Plusieurs églises dans le monde sont dédiées ou consacrées à Notre-Dame de Knock. Nous pouvons citer :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À cette époque, l'Irlande était encore entièrement sous domination britannique et une forte tension politique et sociale traversait le pays. Une déclaration, par un évêque irlandais catholique, d'une « reconnaissance officielle d'une apparition mariale », en terre d'Irlande aurait pu être vue ou vécue, par le gouvernement britannique et sa population anglicane comme une « provocation ».
  2. L'année 1954 a été déclarée par le pape « année mariale ». Et le 8 décembre est la fête de l'Immaculée Conception.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Yves Chiron, Enquête sur les apparitions de la Vierge, Perrin, , 427 p. (ISBN 978-2-262-02832-9), p. 240-244.
  2. a b et c (en) Larry Peterson, « Who is Our Lady of Knock? The silent apparition », Alteia,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mai 2020).
  3. a b et c (en) Bridget Haggerty, « Our Lady of Knock Shrine - Place of Mystery and Miracles », sur irishcultureandcustoms.com, Irish culture and customs (consulté le 27 avril 2020).
  4. (en) John White, « The Cusack Papers; new evidence on the Knock apparition », History Ireland, vol. 4,‎ (ISSN 0791-8224, lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  5. (en) Richard Gibbons, « Ireland: new Parish Priest for National Shrine at Knock », Independent Catholic News,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  6. (en) Eugene Hynes, « Knock, visionaries of », sur Oxford University Press, oxforddnb.com (consulté le 27 avril 2020).
  7. a et b (en) « The Story of Knock », knockshrine.ie (consulté le 27 avril 2020).
  8. (en) Anna-Karina Hermkens, Willy Jansen et Catrien Notermans, Moved by Mary : The Power of Pilgrimage in the Modern World, Farnham, Ashgate Publishing, , 267 p. (ISBN 978-0-7546-6789-6, lire en ligne), p. 207.
  9. a b et c (en) Joan Geraghty, « Knock Shrine », Mayo News,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  10. (en) « Ireland's National Marian Shrine, Knock in Co. Mayo », sur mayo-ireland.ie (consulté le 27 avril 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]