Noto (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noto.
Noto
Vue de Noto
Vue de Noto
Nom sicilien Nuotu
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Sicily (revised).svg Sicile 
Province Syracuse 
Code postal 96017
Code ISTAT 089013
Code cadastral F943
Préfixe tel. 0931
Démographie
Gentilé notinesi (ou netini)
Population 24 047 hab. (31-12-2010[1])
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 53′ 00″ N 15° 05′ 00″ E / 36.88333, 15.08333 ()36° 53′ 00″ Nord 15° 05′ 00″ Est / 36.88333, 15.08333 ()  
Altitude Min. 152 m – Max. 152 m
Superficie 55 086 ha = 550,86 km2
Divers
Saint patron San Corrado
Fête patronale 19 février
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Noto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Noto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Noto
Liens
Site web http://www.comune.noto.sr.it/

Noto (Nuotu en sicilien) est une commune italienne d'environ 24 000 habitants, située dans la province de Syracuse, au sud-est de la Sicile.

Après le séisme de 1693, elle fut entièrement reconstruite dans le style baroque sicilien. Son unité architecturale lui vaut d'avoir été inscrite sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO (voir Val di Noto).

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Près de Noto, s'étend le site archéologique de la cité d'Heloros, fondée par les Corinthiens au VIIIe siècle avant J.-C. sur la "via Elorina", qui reliait les colonies grecques de Syracuse, Camarina et Gela.

Occupée longuement par les Musulmans, Noto se rend aux conquérants normands commandés par le comte Roger de Hauteville en 1091, mettant ainsi fin à la conquête normande de la Sicile (1061 - 1091). Cette date marque le début du règne de la famille des Hauteville sur toute l'île et son histoire est désormais lié au royaume de Sicile.

Le , un tremblement de terre dévaste la ville de Neai (Noto Antica). Ses habitants décident alors de la reconstruire à une vingtaine de kilomètres. Le projet est confié à Rosario Gagliardi et à Giovanni Battista Landolina. Les bâtiments sont construits avec une pierre calcaire jaune. Sur la colline de la Meti s'établit le peuple (Noto haute); le long des pentes, en revanche, furent bâtis les principales églises, les plus importants couvents, et les prestigieuses résidences aristocratiques (Noto basse).

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Michelangelo Antonioni situe à Noto une partie de l'intrigue de L'Avventura.

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

La Cathédrale
Chiesa di San Domenico - Noto
  • Palazzo Ducezio (1742 - sur un projet de Vincenzo Sinatra), siège actuel de la mairie de Noto,
  • Palazzo San Alfano (1730 ; style classique)
  • Palazzo di Villadorata
  • Duomo (cathédrale), terminé en 1776, façade de Sinatra. La coupole du XIXe siècle fut restructuré récemment à la suite des dommages subis en 1996 à cause de l'écroulement de la structure. Urne d'argent en style Renaissance qui contient les reliques de San Corrado, patron de la ville de Noto.
  • Église Madre San Nicolò di Mira
  • Église Arco
  • Église Santa Caterina
  • Église San Corrado
  • Église de San Carlo, appartenait au collège des Jésuites attenant, édifice édifié entre 1736 et 1746.
  • Église Nome di Gesù
  • Monastère et église de Santa Chiara, 1730, oeuvre de Gagliardi.
  • Église San Michele Arcangelo
  • Église Santa Maria della Scala
  • Place de l'Immacolata
  • Couvent et église Santissimo Salvatore, résidence en ville de l'ordre des bénédictines, église construite entre 1706 et 1791.
  • Biblioteca Comunale
  • Église Madre San Nicola di Mira
  • Église Santa Chiara, 1730, oeuvre de Gagliari. Madonne de l'école Gagini
  • Couvent et église San Francesco D’Assisi ou dell’Immacolata, couvent franciscain construit entre 1705 et 1745 d'après le projet de Vincenzo Sinatra, façade de Gagliardi.
  • Église lo Spirito Santo
  • Église Ecce Homo
  • Église Santa Maria dell’Arco
  • Église le Anime Sante del Purgatorio
  • Église Santa Maria della Rotonda
  • Églisela Santissima Trinità
  • Église San Carlo al Corso (Rosario Gagliardi)
  • Couvent et église Santa Maria del Carmelo
  • Église San Pietro Martire
  • Église San Michele Arcangelo
  • Église San Domenico, oeuvre de (Rosario Gagliardi), construite entre 1703 et 1727. Église du couvent des dominicains attenant.
  • Église S. Antonio Abate
  • Église S. Corrado
  • Église Santa Caterina
  • Église Crociferio di San Camillo
  • Église Montevergine ou di San Girolamo (1762),
  • Église San Andrea Apostolo
  • Église San Pietro delle Rose o Santi Pietro e Paolo
  • Église SS. Crocifisso, église principale de la ville haute, abrite la chapelle Landolina,
  • Église San Egidio Vescovo
  • Église Santa Maria del Gesù
  • Église Annunziata
  • Église Santa Agata
  • Palazzo Landolina, résidence des Landolina, marquis de Sant'Alfamo. Édifice conçu en 1730 par Vincenzo Sinatra.
  • Palazzo Nicolaci, oeuvre de l'architecte Paolo Labisi, aux remarquables balcons sculptés.
  • Palazzo Astuto
  • Palazzo Trigona Canicarao
  • Palazzo Impellizzeri
  • Théâtre communal, construit en 1851, oeuvre de Francesco Cassone.
  • Porta Reale, de style néoclassique, dessinée par l'architecte Orazio Angelini, élève d'Antonio Canova, érigée en 1838 pour valoriser l'accès à la ville à l'occasion de la visite du roi Ferdinand II de Bourbon.

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 mars 2006 en cours Michele Accardo    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Marina di Noto, Testa dell'Acqua

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Avola, Canicattini Bagni, Ispica (RG), Modica (RG), Pachino, Palazzolo Acréide, Rosolini, Syracuse

Personnalités nées à Noto[modifier | modifier le code]

  • Ibn Hamdis, poète arabe né à Noto en 1056 (décédé en 1133)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :