Nostalgie (radio)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nostalgie.
image illustrant la radiodiffusion
Cet article est une ébauche concernant la radiodiffusion.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Nostalgie
Description de l'image Nostalgie logo 2015.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social Paris
Propriétaire NRJ Group
Slogan « Les plus grandes chansons »
Langue Français
Statut Radio privée de catégorie C et D
Site Web nostalgie.fr
Historique
Ancien nom Radio Nostalgie (1983-1993)
Création (32 ans)
Diffusion
AM  Non
FM  Oui
RDS  Oui
Numérique  Oui
Numérique terrestre  Non
Satellite  Oui
Câble  Oui
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Nostalgie est une station de radio FM française créée en 1983 à Lyon par Pierre Alberti. C'est aussi un réseau de radiodiffusion constitué de l'échelon national et de 23 antennes locales qui produisent leur propre programme lors des décrochages. L'ensemble radio fait partie de NRJ Group.

La programmation est composée essentiellement de chansons d'artistes francophones et internationaux des années 1960 et 70 à nos jours.

Historique[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

En 1983, la station fut créée à Lyon par Pierre Alberti sous le nom de « Radio Nostalgie ». Pierre Alberti avait créé quelques années auparavant Radio Contact, il crée Radio Nostalgie grâce à l'argent gagné lors de la revente de Radio Contact. Beaucoup d'animateurs et de journalistes de Radio Contact le suivent à Radio Nostalgie. La radio est destinée à cette époque aux 40-50 ans avec une programmation à environ 80 % française.

Dès 1985, Radio Nostalgie développait un réseau en France, et en 1986 on l'entendait à Paris. C'est aussi à cette époque que RMC entre à hauteur de 35 % dans le capital de Nostalgie. En 1989, RMC détenait la majorité du capital (51 %), le reste étant partagé entre Pierre Alberti et diverses sociétés. À cette époque, Nostalgie réalise 5 % d'audience cumulée, avec une cible plus jeune qu'à ses débuts.

Vers 1987 et 1988, la vie de la station est rythmée par la diffusion de standards et de raretés des années 1950 aux années 1980, agrémentée de nouveautés, et par quelques émissions marquantes comme « Les matinales » (Denis Rostagnat, semaine, 5 h-9 h), « La salle et la terrasse » (semaine, 12 h-14 h), « Le club (des années 60) » (Bruno Dubois, semaine, 17 h-19 h), « Piano bar » (Pierre Galibert, samedi, 21 h-1 h) et « Les nuits de Nostalgie » (Pascal Moréno, semaine, 1 h-5 h).

Vers 1989, Radio Nostalgie commençait de se développer à l'étranger (Liban, Belgique, Moscou, Portugal etc.). Elle continuait ensuite son expansion en Europe de l'Est, aux Baléares, sur le continent américain, l'orient comme Liban, et plus récemment en Afrique (Abidjan, Lomé, Dakar).

Années 1990[modifier | modifier le code]

En avril 1993, la Générale occidentale entre à 49 % dans le capital, RMC conservant les 51 % restants. Radio Nostalgie se reciblait sur un format plus jeune en diffusant des titres des années 1980 et 1990 des émissions de divertissements aux animateurs célèbres (Pierre Bellemare, Georges Beller, Lio, Pierre Galibert, ...). L'audience s'effrite dangereusement.

Le , la radio est déclinée à la télévision sous le nom Nostalgie la télé. Elle est détenue par AB Groupe ayant eu l'accord de diffuser sous cette appellation. Cependant, n'ayant pas trouvé son univers, elle sera supprimée et remplacée en été 1999 par RFM TV.

Lors de l'éclatement du groupe RMC, Radio Nostalgie, tout comme RMC et Montmartre FM, était à vendre. NRJ était candidate, et le CSA donne l'autorisation de rachat. S'ensuit des protestations virulentes de la part des radios locales indépendantes, estimant que le groupe NRJ serait en situation de monopole sur le marché de la publicité locale avec ses quatre réseaux (NRJ, Chérie FM, Rire & Chansons et Radio Nostalgie) : ils craignaient en effet une pression trop forte auprès des annonceurs avec des offres attractives. Le CSA impose des conditions au groupe NRJ pour réduire ce monopole : Rire & Chansons devient à 100 % passif (fermeture des stations locales, ce qui contredisait d'ailleurs les propres clauses du CSA, dressées lors de la naissance de Rire & Chansons) et quelques autres stations locales du groupe devront fermer dans certaines villes où NRJ est fortement présente.

Les programmes de Nostalgie, quant à eux, changeaient radicalement dès 1998 : musique en priorité absolue, recentrage sur les titres des années 1960 et 70 sous la direction musicale de Christian Savigny, beaucoup d'animateurs stars étaient remerciés. Le choix d'une cible plus âgée entre dans la logique du groupe, qui, avec Chérie FM, touche déjà les jeunes adultes. En quelques mois, l'audience de Radio Nostalgie explose littéralement : alors que les meilleurs scores étaient auparavant de l'ordre de 6 % d'audience cumulée, Radio Nostalgie dépassait rapidement les 8 %. Les départs simultanés de Christophe Sabot, directeur des programmes, et de Jean-Marc Morandini, directeur d'antenne, n'ont pas affecté ce score.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Dans les années 2010, Nostalgie change considérablement d'habillage et de voix-off depuis septembre 2010, et les week-ends spéciaux seront supprimés avant de revenir trois ans après. De plus, le top horaire sera modifié en 2013, et sera similaire à celui de 1998.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Historique des logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1983 - 1992 : « Un amour de radio »
  • 1992 - 1993 : « La Radio pour changer d'airs »
  • 1993 - 1996 : « C'est pour toujours »
  • 1997 - 1999 : « Le Bonheur c'est ici »
  • 1998 - 2009 : « La Légende »
  • 2009 - 2012 : « La Jeunesse est éternelle »
  • 2012 - 2013 : « La Légende des années 60, 70 et 80 ! »
  • 2013 - 2014 : « Nostalgie, les chansons de vos légendes ! »
  • Depuis 2014 : « Nostalgie, les plus grandes chansons ! »

Les voix-off[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]