Nossoncourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nossoncourt
L'église du XIXe siècle.
L'église du XIXe siècle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Raon-l'Étape
Intercommunalité Communauté de communes de la région de Rambervillers
Maire
Mandat
Pierre Bailly
2014-2020
Code postal 88700
Code commune 88333
Démographie
Population
municipale
110 hab. (2015 en augmentation de 13,4 % par rapport à 2010)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 00″ nord, 6° 40′ 23″ est
Altitude 270 m
Min. 267 m
Max. 371 m
Superficie 5,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nossoncourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nossoncourt

Nossoncourt est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Belvitte, un affluent de la Mortagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nossoncourt (Nothonis-currus en latin) était une seigneurie et le chef-lieu d'un ban qui comptait aussi les communes actuelles d'Anglemont, Bazien, Sainte-Barbe, Ménil-sur-Belvitte, Ménarmont et Xaffévillers.

D'après un titre de 1345, c'était un des fiefs les plus anciens de l'évêché de Metz.

Comme bien d'autres villages lorrains, Nossoncourt fut détruit en 1635 par les Suédois, alliés des Français contre le duc de Lorraine et l'empereur du Saint-Empire lors de la guerre de Trente Ans.

Le village connut aussi de violents combats tant en 1914 qu'à l'automne 1944.

La commune a été décorée de la croix de guerre 1914-1918[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Villé[2] appartient au baron de Ravinel[3]. Datant du XVIIe siècle, il fut détruit pendant la Première Guerre mondiale et remplacé par une construction moderne[4].
  • L'église Saint-Martin[5],[6].
  • Plaque commémorative 1914-1918[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[8] :

  • total des produits de fonctionnement : 48 000 , soit 457 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 56 000 , soit 541 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 0 , soit 0 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 159 , soit 1 529 par habitant.
  • endettement : 0 , soit 0 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 17,93 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 7,29 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 14,23 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,75 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 19,05 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1976 mars 2008 Étienne de Ravinel (1932-2017)   Baron
mars 2008 en cours
(au 18 février 2015)
Pierre Bailly    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2015, la commune comptait 110 habitants[Note 1], en augmentation de 13,4 % par rapport à 2010 (Vosges : -2,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
322 347 364 364 431 410 395 364 337
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
341 323 274 276 270 252 230 231 222
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
228 180 154 148 143 135 142 143 118
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2015
122 94 106 122 106 104 102 106 110
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François Thibault de Ménonville (1740 - 1816), officier français du génie, né à Nossoncourt.
  • Charlotte Hélène Félix, comtesse de Pardieu, originaire de la famille de Pardieu d'Avresménil, épouse de Louis Antoine Thibaut de Ménonville, meurt à Nossoncourt au château de Villé le 26 juin 1810.
  • Baron Louis de Ravinel (1806-1867), maire de Nossoncourt
  • Charles Tihay, ecclésiastique inventeur du roulement à billes[13].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]