Nos enfants nous accuseront

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nos enfants nous accuseront
Réalisation Jean-Paul Jaud
Genre Documentaire
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jean-Paul Jaud
Le réalisateur, Jean-Paul Jaud, présentant le film Nos enfants nous accuseront (2011)

Nos enfants nous accuseront est un film documentaire français sorti en novembre 2008 écrit et réalisé par Jean-Paul Jaud, présenté à la presse à Cannes le 22 mai 2008[1]. Le thème central est l'empoisonnement supposé des aliments par les toxines (pesticides, fongicides, engrais, etc.) de la chimie agricole, développé à travers le cas d'une école.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nos enfants nous accuseront raconte l'initiative du maire de Barjac, une municipalité du Gard, qui décide de faire passer la cantine scolaire à l'alimentation biologique.

Enfants, parents, enseignants, paysans, élus, certains scientifiques et chercheurs, livrent leurs sensations, leurs analyses, leurs angoisses, leurs colères, les fruits de leurs travaux. Chacun raconte son expérience, dénonce des abus, pose des problèmes, esquisse des réponses.

Réactions[modifier | modifier le code]

Ce documentaire a été salué par une partie de la presse[2] et a suscité de nombreux articles dans la presse généraliste[3],[4],[5],[6].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Édouard Chaulet, maire de Barjac et conseiller général du canton de Barjac
  • Marie-Pierre Brusselle, enseignante de l'école primaire de Barjac

Arguments[modifier | modifier le code]

En Europe entre 58 et 82 % des cancers ne sont pas liés à des causes héréditaires. Les facteurs de risque principaux pour chaque type de cancer sont les infections par le papillomavirus humain pour le cancer cervical; le tabagisme (actif ou passif) pour le cancer des poumons et l'alimentation ou les infections par Helicobacter pylorii pour le cancer de l'estomac[7].

En France, l’incidence du cancer aurait augmenté de 93 % en 25 ans chez l’homme selon l'Institut de veille sanitaire. En réalité dans son rapport publié en 2013, l'Institut de veille sanitaire évalue l'augmentation de l'incidence des cancers en France entre 1980 et 2012 à 29%. Il note que l'augmentation de l'incidence est « attribuable à l'évolution démographique (croissance et vieillissement de la population) »[8]. Le documentaire fait une confusion entre l'évolution de nombre de cancers et son incidence. L'Institut de veille sanitaire ajoute que « la tendance s’est inversée sur la période 2005-2012, avec une diminution de l’incidence en moyenne de 1,3 % par an chez l’homme, et un ralentissement de l’augmentation chez la femme (0,2 % par an en moyenne) ».

Selon certaines études, la diminution de la qualité du sperme serait de 50 % en 50 ans[9].

En France les cancers augmentent chaque année de 1,1 % chez les enfants ; ce qui équivaut à 11 nouveaux cas par million d'enfant et par décennie. Néanmoins aucun facteur unique n'a pu être identifié, les infections ou l'augmentation du surpoids des enfants (due à une alimentation trop riche et à un manque d'activité physique) sont des facteurs aggravants supplémentaires[10].

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, voici une liste des aliments exposés à la pollution, y compris les aliments issus de l'agriculture biologique :

  • Haricots verts en boite : pesticides, nitrates, métaux lourds (plomb), phtalates.
  • Saucisses : métaux lourds (plomb), conservateurs (E120, 127, 132,) exhausteurs de goût, phosphates, nitrites.
  • Lentilles en boites : métaux lourds (plomb), pesticides, nitrates, phtalates.
  • Eau : nitrates, pesticides.
  • Pain : plomb, cadmium, pesticides.
  • Fromage fondu : pesticides chlorés, plomb, mercure, cadmium, phosphates.
  • Banane : plomb, pesticides.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]