Nortriptyline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nortriptyline
Image illustrative de l’article Nortriptyline
Identification
Nom UICPA 3-(10,11-dihydro-5H-dibenzo[a,d] cycloheptén-5-ylidène)- N-méthyl-1-propanamine
No CAS 72-69-5
No ECHA 100.000.717
No EC 200-788-8
Code ATC N06AA10
DrugBank DB00540
PubChem 4543
ChEBI 7640
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C19H21N
Masse molaire[1] 263,3767 ± 0,0169 g/mol
C 86,65 %, H 8,04 %, N 5,32 %,
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Antidépresseur
Voie d’administration Orale

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La nortriptyline est un antidépresseur tricyclique également labellisé sous les noms de Sensoval, Aventyl, Pamelor, Norpress, Allegron, Noritren et Nortrilen. Il est utilisé comme traitement pour soigner la dépression majeure et l'énurésie nocturne chez l'enfant. Il est souvent utilisé comme traitement pour le syndrome de fatigue chronique, la douleur chronique et les maux de tête.

Historique[modifier | modifier le code]

La molécule a été testée dans un premier temps comme antiarythmique[2].

Dosage[modifier | modifier le code]

Pour la dépression : de petites doses doivent être prises au début du traitement, jusqu'à 75100 mg (050 mg pour les adolescents et personnes âgées). Le dosage quotidien maximum est de 150 mg[3].

Pour l'énurésie nocturne : de plus petits dosages sont utilisés durant le traitement, en plus d'un sevrage médicamenteux progressif[3].

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Les effets secondaires habituels incluent bouche sèche, constipation et diminution de l'appétit. Un effet secondaire, trouble de la conduction cardiaque lent ou rapide, peut également apparaître, avec un risque de mort subite[4], probablement en inhibant le canal sodique cardiaque en association avec d'autres facteurs, génétiques ou non[5].

L'alcool pourrait empirer ses effets secondaires et est à éviter.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Compendium suisse des médicaments : spécialités contenant Nortriptyline

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Giardina EG, Barnard T, Johnson L, Saroff AL, Bigger JT Jr. et Louie M., « The antiarrhythmic effect of nortriptyline in cardiac patients with ventricular premature depolarizations », J Am Coll Cardiol, vol. 7, no 6,‎ , p. 1363-1369 (résumé)
  3. a et b (en) British National Formulary. 45. Mars 2003
  4. Weeke P, Jensen A, Folke F et al., « Antidepressant use and risk of out-of-hospital cardiac arrest: a nationwide case-time-control study », Clin Pharmacol Ther, no 92,‎ , p. 72-79 (lire en ligne)
  5. Bardai A, Amin AS, Blom MT et al., « Sudden cardiac arrest associated with use of a non-cardiac drug that reduces cardiac excitability: evidence from bench, bedside, and community », Eur Heart J, no 34,‎ , p. 1506-1516 (lire en ligne)