North American O-47

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

North American O-47
(caract. O-47A)
Vue de l'avion.
Un O-47B préservé au National Museum of the United States Air Force, à Dayton, dans l'Ohio.

Constructeur Drapeau : États-Unis North American Aviation
Rôle Avion d'observation[1]
Statut Retiré du service
Premier vol
Mise en service
Date de retrait Après la fin de la 2e GM
Nombre construits 239 exemplaires[2]
Équipage
3 membres : 1 pilote, 1 copilote/observateur, 1 mitrailleur
Motorisation
Moteur Wright R-1820-49
Nombre 1
Type Moteur à 9 cylindres en étoile
Puissance unitaire 975 ch, soit 727 kW
Dimensions
Envergure 14,10 m
Longueur 10,24 m
Hauteur 3,70 m
Surface alaire 32,5 m2
Masses
À vide 2 712,5 kg
Avec armement 3 463,6 kg
Performances
Vitesse de croisière 322 km/h
Vitesse maximale 355,7 km/h
Plafond 7 071 m
Vitesse ascensionnelle 448,3 m/min
Rayon d'action 676 km
Charge alaire 83,46 kg/m2
Armement
Interne • 1 mitrailleuse fixe de 7,62 mm (calibre .30) tirant vers l'avant installée dans l'aile droite (200 coups)
• 1 mitrailleuse mobile défensive de 7,62 mm (calibre .30) à l'arrière du cockpit (600 coups)

Le North American O-47 était un avion d'observation américain conçu par le constructeur North American Aviation vers le milieu des années 1930. Utilisé par l'US Army Air Corps (USAAC) avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'agissait d'un monoplan à aile basse, doté d'un train d'atterrissage rétractable et d'une hélice à trois pales.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Un O-47B de la « Force Rouge » (red force) pendant des manœuvres en 1941.

L'O-47 fut développé pour remplacer les biplans d'observation Thomas-Morse O-19 et Douglas O-38. Le « O- » de sa désignation indiquait sa mission principale d'observation. L'appareil était plus gros et plus lourd que la plupart des avions d'observation précédents, et son équipage était constitué de trois membres, installés en tandem sous la longue canopée de l'avion. Des petites fenêtres placées dans le bas-ventre de l'appareil supprimaient l'obstacle que constituaient les deux ailes à l'observation vers le bas et la photographie.

La conception du prototype XO-47 débuta en 1934 chez General Aviation, une subsidiaire de la North American, sous la désignation de GA-15[3]. L'Air Corps commanda 174 O-47 entre 1937 et 1938, dont 93 exemplaires furent assignés aux unités de la garde nationale aérienne. En 1938, l'US Army commanda 74 O-47B avec un capot redessiné pour un meilleur refroidissement, un moteur plus puissant, et un équipement radio amélioré.

Carrière opérationnelle[modifier | modifier le code]

Des manœuvres d'entraînement effectuées en 1941 démontrèrent les défauts de l'O-47. Les avions légers se montrèrent plus capables d'opérer avec les troupes au sol, alors que les chasseurs et les bombardiers montrèrent une meilleure aptitude à accomplir des tâches de reconnaissance et de photographie du terrain.

Ainsi, pendant la Seconde Guerre mondiale, à l'exception de ceux coincés sur des bases outre-mer par les attaques japonaises, tous les O-47 furent relégués à des tâches secondaires telles que le remorquage de cibles, la patrouille côtière, et la patrouille anti-sous-marine[1].

Versions[modifier | modifier le code]

  • XO-47 : Prototype, construit à un exemplaire, portant le numéro de série 36-145. Il a été assemblé à Dundalk, dans le Maryland, et était équipé d'un moteur Wright R-1820-41 de 850 ch (634 kW)[2] ;
  • O-47A : Version de production, produite à 174 exemplaires à Inglewood, en Californie. L'appareil était équipé d'un moteur Wright R-1820-49 ;
  • O-47B : Deuxième version de production, produite à 74 exemplaires et comportant des améliorations mineures et un moteur Wright R-1820-57 de 1 060 ch (790 kW)[1]. L'avion disposait également d'un réservoir emportant 189 litres de carburant supplémentaires[2].

Exemplaires préservés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Swanborough et Bowers 1964
  2. a, b et c (en) Fahey 1946
  3. (en) Eden et Moeng 2002, p. 74–77
  4. a et b (en) « North American O-47B », National Museum of the United States Air Force, (consulté le 19 août 2017)
  5. (en) « North American O-47 » [archive du ], National Air and Space Museum (consulté le 19 août 2017)
  6. (en) « Restoration Projects », Planes of Fame Museum (consulté le 19 août 2017)
  7. (en) « North American O-47B », Combat Air Museum (consulté le 19 août 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James Charles Fahey, U.S. Army Aircraft 1908-1946, New York, États-Unis, Ships and Aircraft,
  • (en) Paul Eden et Soph Moeng, The complete Encyclopedia of World Aircraft, Londres, Amber Books Ltd., , 1152 p. (ISBN 0-7607-3432-1)
  • (en) Gordon Swanborough et Peter M. Bowers, United States Navy Aircraft since 1909, Putnam Aeronautical Books,

Lien externe[modifier | modifier le code]